• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
UN PERE IDEAL a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

UN PERE IDEAL Broché – 6 octobre 2011

3.7 étoiles sur 5 39 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,00
EUR 9,89 EUR 0,67

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • UN PERE IDEAL
  • +
  • NECROLOGIE
Prix total: EUR 42,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Extrait du prologue

Ma photo est parue pour la première fois dans la presse quand j'avais 9 ans. Chaque journal local du pays l'a publiée, dans la plupart des cas en première page. J'ai même fait la presse internationale. C'était une photo noir et blanc, un peu floue, mon visage était tourné vers le torse de mon père, il y avait des gens autour de nous. Après ça, on m'a vu à la télé, dans des magazines, dans d'autres journaux encore, toujours la même photo. Je n'avais jamais voulu ça, j'essayais de l'éviter, mais je ne pouvais rien y faire.
Mon père, eh bien, lui aussi il s'est retrouvé dans la presse. Lui aussi en première page. Mais il y avait plus de photos de lui que de moi, parce que c'était lui qui se faisait arrêter. Moi, j'étais juste là par accident, tentant de repousser les policiers qui voulaient l'embarquer. Je ne savais pas quoi faire d'autre. J'étais en larmes quand ma mère m'a éloigné de lui. Les flics l'ont menotte, et je ne l'ai plus jamais revu jusqu'à cette semaine. C'était mon père, bien sûr, mais cesser de l'aimer n'a pas été difficile quand il s'est avéré qu'il n'avait jamais été l'homme que nous croyions. Mon père s'est fait arrêter parce qu'il avait des penchants que les autres n'approuvaient pas trop - pas même les gens de Christchurch.
Ma mère est morte un an plus tard. Elle se gavait de poisons et de cachets pour fuir la haine et les accusations du public. Les médecins et les psychiatres ont alors commencé à se pencher sur mon cas. Ils s'interrogeaient à mon sujet. Tout le monde s'interrogeait. Mon père avait le goût du sang. Il avait assassiné onze prostituées sur une période de vingt-cinq ans, et certaines bonnes âmes de Christchurch se demandaient si je suivrais la même voie que lui. Il était si discret que personne ne s'était rendu compte qu'il y avait un tueur en série en ville. Il ne faisait pas parler de lui, se contentait de commettre ses crimes, en silence, proprement. Parfois on retrouvait ses victimes, parfois non, et celles qu'on n'a jamais retrouvées n'ont jamais été portées disparues. C'était un père de famille aimant qui aurait fait n'importe quoi pour nous. Il n'a jamais levé la main ni sur ma mère, ni sur ma soeur, ni sur moi. Il travaillait dur pour nous nourrir, pour nous offrir tout ce qu'il pouvait afin de rendre notre enfance plus agréable que la sienne. Le monstre qui l'habitait ne se manifestait jamais à la maison, il restait tapi dans les ténèbres avec le sang et la chair de ses victimes, mais parfois - au moins onze fois, de ses propres aveux - papa sortait le soir et allait retrouver ce monstre. Il n'était alors plus mon père, il était autre chose. Je n'ai jamais demandé quoi, exactement. Au début, je ne pouvais pas, car je n'étais pas autorisé à le voir. Puis quand j'ai été en âge de prendre mes propres décisions, c'est moi qui ne voulais plus le voir.
J'avais 10 ans quand le procès a commencé. C'était un cirque. Ma mère était toujours en vie, mais ma soeur et moi en bavions. Ma mère passait son temps à nous hurler dessus quand elle était sobre et, quand elle était soûle, elle pleurait, et, dans un cas comme dans l'autre, nous n'étions pas à la fête. Les cachets et l'alcool n'ont pas tardé à la déglinguer, mais pas assez vite à son goût, et, pour accélérer les choses, elle s'est achevée avec une lame de rasoir. Je ne sais pas combien de temps elle a mis à se vider de son sang. Elle était peut-être toujours vivante quand nous l'avons découverte. J'ai serré la main de ma soeur et nous avons regardé son corps pâle. Il n'y avait plus ni hurlements ni pleurs.

Revue de presse

Le serial killer, cet énarque du crime aussi monstrueux qu'insensible, est une des figures les plus récurrentes du polar, mais aussi une des plus assommantes. A force d'insensibilité et de surenchère dans la perversion, notre caricature de criminel a massacré encore plus de thrillers que d'innocents. Heureusement, un auteur du bout du monde, Paul Cleave, est venu à son ­secours. Le Néo-Zélandais de Christchurch lui a pourtant infligé le remède qu'il redoutait : il l'a humanisé !...
Reste à espérer que le scandaleux Père Noël junkie, qui fut le héros d'une de ses premières rédactions à l'école, n'ait pas l'idée de s'inviter un jour prochain dans nos cheminées... (François Lestavel - Paris-Match du 17 novembre 2011)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Creative COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 31 août 2011
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Le style est frais et l'écriture est fluide. L'étude du caractère principal est fascinante, et elle dépeint avec brio ce qui peut motiver les pulsions d'un serial killer. Les passages traités à la 1ere personne sont de très haut vol.
Le résultat est un psycho-thriller bien construit et bien ficelé, à l'intrigue tortueuse, et à la lecture entrainante, car l'auteur, en plus de sa maitrise évidente du sujet ajoute à l'écriture une touche d'humour qui finit de parfaire le travail.
Convaincant, au point où l'on cherche à connaitre ses 3 autres romans déjà sortis. Je recommande.
Remarque sur ce commentaire 13 sur 15 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Arribat TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 15 août 2011
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Aïe ! Je vais encore me prendre une volée de votes négatifs. Je sais, j'ai déjà donné avec «l'employé modèle» qui m'avait considérablement déplu mais auquel j'avais laissé trois étoiles en lot d'encouragement.
Cette nouvelle histoire de fils prodigue part bien, et on sent venir des règlements de compte à la Dexter. Une sorte de thérapie qui confère à des personnages fictifs le soin de rétablir une justice et un ordre dans une société trop larmoyante pour trancher dans le vif. Un bon tueur en chevalier blanc, un superman en super-justicier débarrassé d'une hiérarchie peureuse, le rêve inavouable enfin en vente chez votre libraire.

Oui mais aïe encore, car l'affaire se complique. Bien vite l'auteur se prend les pieds dans le tapis et nous offre un potpourri, mais vraiment pourri, de toutes le vieilles ficelles du genre en utilisant la méthode à rebondissements multiples digne des meilleurs trampolines, si bien que l'on se sent victime du tournis et on attend avec impatience la fin de l'histoire .

Encore une fois les auteurs de polars s'imaginent que multiplier les situations abracadabrantesques dans des enchaînements douteux et forcés créent inévitablement la bonne histoire. Ils réalisent tout au plus une somme de scénettes lassantes dont l'abus peut être nocif pour l'attention et la fidélité du lecteur.

IL faut dire à leur décharge qu'ils sont souvent encouragés par les commentaires élogieux des internautes et par les chiffres des ventes. C'est bien pour eux et je leur souhaite que ça continue.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Marie H VOIX VINE le 24 août 2011
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
J'ai un avis partagé sur ce livre; D'un côté, c'est l'un de ses livres qu'on ne lâche pas car on veut absolument connaitre la fin (ce livre se lit très bien malgré quelques problèmes de syntaxe), de l'autre c'est un livre très sombre, très triste. Plus que l'enquête policière, ce livre raconte avant tout la descente aux enfers d'un homme accablé par le malheur. Le premier quart du livre sert à placer l'histoire ensuite l'action s'accèlère très rapidement mais c'est vraiment plus de l'action qu'une véritable enquête. Ce livre ferait un bon scénario pour un film noir. Dans cette ouvrage, l'auteur nous interroge aussi sur le rôle de l'hérédité et du regard des autres sur notre destinée. On sent également que l'auteur est désabusé par la violence de notre société (aussi bien physique que par les médias) et qu'il veut les dénoncer. Il dénonce également le laxisme de la justice d'ou peut-être la justification de certains actes. Enfin, deux des principaux "héros" de l'histoire sont je trouve vraiment très très attachants. En conclusion je dirais que ce livre est bien mais âme sensible s'abstenir parce que c'est vraiment très sombre.
Remarque sur ce commentaire 10 sur 12 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Valérie Thorin VOIX VINE le 11 février 2012
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Partie avec une petite appréhension à l'assaut de ce polar de quelque 400 pages, j'en sors avec le frisson. Il ne faut surtout pas se laisser décourager par les cinq premières pages, qui brossent des scènes de la vie quotidienne d'une assez grande banalité... Ca ne va pas durer ! Lorsque l'intrigue se noue, on est happé et l'ambiance devient vite tout à fait glaçante.
C'est le second ouvrage de Paul Cleave, il donne envie de lire le premier, et de continuer avec le troisième. Style simple, mais construction soignée. A noter : bonne traduction, qui évite les écueils des anglicismes et, surtout, les fautes de registre qui "cassent" le texte au regard de tous les amoureux de la langue française qui aiment aussi les polars anglo-saxons.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Simon Patricia TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 23 août 2011
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
L'hérédité,telle que perçue par Zola dans sa doctrine naturaliste ,plane sur tout le récit,pour être finalement mise en échec par les faits.C'est par ailleurs un polar bien ficelé,avec ses rebondissements et ses révélations ,qui fonctionnent de façon bien huilée.Toutefois,je regrette une grande complaisance dans la description des scènes de violence(brrr,on pense à Tarantino..),qui frisent le sadisme,et qui ne permettent pas d'adhérer au récit sans malaise.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?