• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Un éternel Treblinka a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Un éternel Treblinka Broché – 3 janvier 2008

4.4 étoiles sur 5 19 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,80
EUR 20,80 EUR 13,80

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Un éternel Treblinka
  • +
  • La Libération animale
  • +
  • Faut-il manger les animaux ?
Prix total: EUR 39,25
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

La souffrance des animaux, leur sensibilité d'êtres vivants, est un des plus vieux tabous de l'homme. Dans ce livre iconoclaste - que certains considéreront même comme scandaleux -, mais courageux et novateur, l'historien américain Charles Patterson s'intéresse au douloureux rapport entre l'homme et l'animal depuis la création du monde. Il soutient la thèse selon laquelle l'oppression des animaux sert de modèle à toute forme d'oppression et la "bestialisation" de l'opprimé obligée sur le chemin de son anéantissement. Après avoir décrit l'adoption du travail à la chaîne dans les abattoirs de Chicago, il note que Henry Ford s'en inspira pour la fabrication de ses automobiles. Ce dernier, antisémite virulent et gros contributeur au parti nazi dans les années 30, fut même remercié par Hitler dans Mein Kampf. Quelques années plus tard, on devait retrouver cette organisation du "travail" dans les camps d'extermination nazis, où des méthodes étrangement similaires furent mises en œuvre pour tétaniser les victimes, leur faire perdre leurs repères et découper en tâches simples et répétitives le meurtre de masse de façon à banaliser le geste des assassins. Un tel rapprochement est lui-même tabou, étant entendu une fois pour toutes que la Shoah est unique. Pourtant, l'auteur yiddish et prix Nobel de littérature Isaac Bashevis Singer (qui a écrit, dans une nouvelle dont le titre de ce livre est tiré, "pour ces créatures, tous les humains sont des nazis") fut le premier à oser la comparaison entre le sort réservé aux animaux d'élevage et celui que les hommes ont fait subir à leurs semblables pendant la Shoah. S'inspirant de son combat, Patterson dénonce la façon dont l'homme s'est imposé comme "l'espèce des seigneurs", s'arrogeant le droit d'exterminer ou de réduire à l'esclavage les autres espèces, et conclut son essai par un hommage aux défenseurs de la cause animale, dont Isaac Bashevis Singer lui-même.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Excalibur 45 TOP 1000 COMMENTATEURS le 26 janvier 2008
Format: Broché Achat vérifié
Ce livre constitue une recherche approfondie ( 240 livres cités en bibliographie) qui démontre comment les évènements tragiques de la Shoa furent le prolongement inéluctable de cette pensée qui justifie la suprématie d’une catégorie d’êtres sur d’autres et comment le traitement des animaux d’élevage aux Etats-Unis au début du XX siècle servit de modèle aux nazis par la suite…

La première partie explique l’origine historique, philosophique et religieuse de cette aptitude contre nature à ne plus rien ressentir vis-à-vis de la souffrance des animaux. Les bases de l’exploitation sans retenue des animaux furent alors établies et l’inconscient collectif de notre monde actuel forgé. Ensuite cette barbarie contre les animaux précède la barbarie contre les humains, car la structure de raisonnement est la même : si une partie de l’humanité ( femmes, autres peuples) est par essence inférieure , il n’y a plus aucun problème pour l’exploiter, la torturer et la réduire en esclavage. .

La deuxième partie montre comment les techniques d’amélioration génétiques des troupeaux aux Etats-Unis à la fin du XIX furent largement étendus à l’homme avec l’eugénisme. C’est aux USA que l’on commença à stériliser en masse les malades mentaux et à recommander les mariages « sains » pendant les 35 premières années du XX ème siècle.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 54 sur 54 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Si vous avez toujours vécu sans questionner votre mode de vie, sans penser un seul instant aux implications pour les animaux ou du moins que vous les avez toujours minimisées... Eh bien ce livre est fait pour vous car il bousculera un tas d'idées préconcues, souvent le fruit de la banalisation à outrance de l'acte de tuer, en particulier sur les animaux. Avec ce livre, on grandit, on s'humanise...
Ce livre est très facile à lire, très riche en informations, très bien documenté et reste à mon sens une oeuvre de philosophie incontournable.
Ayant moi aussi perdu une partie de ma famille dans les camps de concentration, je me permet de dire que ceux qui s'offusquent de la comparaison avec la Shoah sont aussi ceux qui n'ont pas compris que l'humanité grandira lorsqu'elle aura de la compassion et du respect pour les êtres vulnérables, fragiles, et pas seulement les humains. Ce livre apportera un tournant certain à votre vie.
Remarque sur ce commentaire 42 sur 42 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
C'est une activiste montrant des photos de l'industrie de la mort animale dans la rue qui m'en a parlé et m'a donné envie de le lire... Et me voilà ici en train de faire un commentaire élogieux sur ce livre qui est tout simplement un "must read" !

La couverture est géniale, le titre éloquent, le contenu bien détaillé avec plein de références bibliographiques et l'argumentation sans failles. Il devrait être lu en terminale par chaque petit français...

En ce qui me concerne, je vais donc changer mes habitudes de consommation par rapport à la viande, c'est certain ! Et je vais même convertir le plus de personnes possibles dans mon entourage.
Remarque sur ce commentaire 25 sur 25 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Charles Patterson traite d'une question dont on peut effectivement dire qu'elle est taboue, le rapport de l'être humain avec les autres espèces animales. Comme il le montre avec brio, c'est pourtant la question morale fondamentale, car tout le reste en découle. "A Auschwitz, nous étions comme des animaux", déclarait Simone Veil dans les années soixante-dix. En vertu de quelle logique cette comparaison entre les déportés et les animaux vaudrait dans un sens et pas en sens inverse? Autrement dit, comment peut-on trouver naturel de comparer le camp de concentration à l'élevage en batterie, et scandaleux de comparer l'élevage en batterie au camp de concentration? Patterson nous explique de quelle façon la Shoah est historiquement et techniquement liée à l'industrialisation des élevages. Nous découvrons par exemple qu'Hitler avait confié la "Solution finale" à un pionnier des élevages en batterie: anecdote ô combien éclairante.

Il est bien temps de remettre en question notre conception anthropocentrique du monde et de comprendre que lorsque nous pratiquons une discrimination morale entre notre espèce et les autres, la logique qui est à l'oeuvre est identique à celle qui conduit certains à pratiquer une discrimination entre leur groupe humain d'appartenance et d'autres. Certes, une telle remise en question va à contre-courant de toute l'histoire humaine (comme le montre l'auteur, l'asservissement des animaux a servi de modèle à l'asservissement d'autrui). Elle n'en est pas moins indispensable.
Ecrit avec talent et avec clarté, original dans sa forme et bien documenté, ce livre dit ce qu'aucun livre n'a jamais dit jusqu'ici. A lire absolument et à méditer.
Remarque sur ce commentaire 44 sur 45 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?