Un si beau monstre et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 12,52

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Commencez à lire Un si beau monstre sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Un si beau monstre [Broché]

François Forestier
2.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
Prix : EUR 19,50 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le lundi 28 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
‹  Retourner à l'aperçu du produit

Descriptions du produit

Extrait

Introduction

J'aime les détestables.
En mars 1985, j'étais égaré au Canada, quelque part du côté de Toronto. Je cherchais une petite maison en bois, où, m'avait-on dit, l'acteur Peter Coyote tournait. Je désirais le rencontrer : ce fils d'un éleveur de bétail qui faisait franchir le Rio Grande à des boeufs charolais maquillés m'intéressait. Comment était-il devenu acteur ? Il faisait froid, une brume grasse engluait des sapins, des sapins et des sapins. Soudain, un barbu m'accosta : «Cherchez quelque chose ? - Oui. Peter Coyote. - C'est moi.» Il était grimé en forestier.
Il avait un livre à la main. «Vous lisez quoi ? lui demandai-je. - Une biographie de Brando.»
Nous avons marché vers la cabane, où des techniciens démontaient la caméra, la journée finie. On entendait un grondement sourd, c'était une autoroute invisible. Puis : «J'aimerais comprendre comment un génie pareil a pu se transformer en zeppelin, dit-il. C'est comme s'il voulait se suicider. Devenir détestable.»
Peter Coyote, dans les sixties, avait fait partie des Diggers, une troupe de théâtre qui prônait la liberté - et la gratuité - totale. Free théâtre, free cinéma, free love, free jazz, free tout. Pour lui, Brando était le dieu des rebelles, le King du Free.
La carrière de Brando, on la connaissait. Le visage, le corps de Brando, on les connaissait aussi. Cette beauté, ce magnétisme, cette extraordinaire présence... «Le plus grand acteur du monde», certes. Mais quand, et pourquoi, avait-il abdiqué ?
Puis, un jour, il est venu. De passage à Paris, Marlon Brando est passé à L'Express pour voir son vieil ami, Philippe Grumbach, alors directeur de la publication. Et Brando était là, devant moi. Charmant, alourdi, désinvolte. Il avait ce sourire désarmant, cette vibration magique.
Et, aussi, quelque chose de dangereux, comme un parfum noir qui émanait de lui. Détestable ? Non. Au contraire, séduisant, attirant. Il avait la beauté du diable.
Derrière la beauté, le diable.
Je ne raconte pas ici la vie de Brando.
Je raconte la fabrication d'un monstre.

Revue de presse

[Marlon Brando] inspire à François Forestier une bio truculente, féroce et gargantuesque. --Marie France

Dans un style formidable, fluide et percutant, François Forestier, journaliste à qui l'on doit déjà les bios de Marilyn et de JFK, retrace le destin de cet homme affolant [...]. --Elle

Biographie de l'auteur

Journaliste au Nouvel Observateur, François Forestier est l'auteur de plusieurs romans (Blue Moon, Rue des Rats), de quelques biographies (Howard Hughes, Onassis, Martin Luther King), réputé pour le traitement littéraire des monstres sacrés dont il fait toujours un portrait très documenté. Son Marilyn & JFK (Albin Michel), traduit en dix langues, a été un des best-sellers de l'été 2008.
‹  Retourner à l'aperçu du produit