Amazon rachète votre
article EUR 0,65 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Un bonheur insoutenable Poche – 10 mars 2003


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 24,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 13,72
Poche
"Veuillez réessayer"

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Ira Levin. Né à New York en 1929, il est l'auteur de Ces garçons qui venaient du Brésil et de Les femmes de Stepford. Un bébé pour Rosemary, son chef-d'œuvre, a envahi le monde d'une inoubliable sensation de malaise et a été adapté au cinéma par Roman Polanski. Il a récemment donné une suite à ce best-seller, Le fils de Rosemary.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,65
Vendez Un bonheur insoutenable contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,65, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 372 pages
  • Editeur : J'ai lu (10 mars 2003)
  • Collection : J'ai lu Science-fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290332852
  • ISBN-13: 978-2290332856
  • Dimensions du produit: 17,8 x 11 x 1,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (24 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 76.529 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

26 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par "k-stout" sur 3 mai 2005
Format: Poche
Le monde dans lequel vit Copeau ressemble à une utopie : pas de guerres, pas de famines, le confort, l'absence de souffrance, le plaisir, l'égalité. Mais ce bonheur obligatoire, imposé, devient oppressant pour le héros qui va vouloir conquérir la seule chose qui lui manque, la liberté. Ce livre est à la fois un roman d'anticipation, d'aventures et d'amour mais aussi une réflexion sur l'utopie : il réunit tout ce qu'on peut demander à un livre: nous divertir et nous faire réfléchir et il le fait à merveille. Je l'ai adoré à 15 ans et relu 15 ans plus tard avec toujours autant de plaisir. La plupart du temps, il plait beaucoup à mes élèves de lycée car il est plus facile et agréable à lire que "le Meilleur des mondes" de Huxley, "1984" de Orwell ou "Nous autres" de Zamiatine qu'on classe également dans les contre-utopies.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Hugues Goye sur 26 juillet 2004
Format: Poche
Le bonheur se cuisine à toutes les sauces.
Aldous Huxley avait imaginé un monde prônant l'inégalité, Ira Levin lui, décrit un future aseptisé, où toutes les imperfections humaines sont gommées grâce à un traitement élaboré par un super ordinateur faisant office de guide spirituel.
Le bonheur est insoutenable parce que tout le monde sait que c'est une affaire personnelle et qu'il n'existe pas de recette miracle universelle. Copeau recherchera le sien en refoulant l'inhibition et en se créant un comportement individualiste.
Ce roman est aussi l'occasion de revoir d'une manière quelque peu candide nos sentiments les plus primitifs : amour, haine, jalousie et j'en passe.
Je suis heureux que ce livre soit à nouveau édité, je l'avais emprunté à l'âge de 12 ans et il m'avait fortement marqué.
Bonne lecture.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pingui_75 sur 3 avril 2004
Format: Poche
Le titre original, "The perfect day", traduit de facon parfaite la vie de tous les hommes puisqu'il n'y a plus ni guerre, ni violence, ni famine, ... juste des jours tous semblables qui se suivent, ou l'homme n'a pas a penser, juste a agir suivant les directives d'UniOrd, le super ordinateur central. Pour croire a ce bonheur parfait, les hommes se soumettent a un traitement hormonal qui annihile toutes idees de rebelion, toutes envies sexuels, etc. Mais Li RM35M4419 alias Copeau va un jour depasser les limites imposees par Uni ... il va alors comprendre avec l'aide d'autres "rebelles" qu'Uni ne travaille pas pour le bonheur de l'humanite mais pour lui meme.
Ce roman reussi a tenir le lecteur en haleine jusqu'a la derniere ligne. Certe il faut aimer la lenteur calculee des phases ou copeau est sous influence de son traitement, mais sans y paraitre, les rebondissements se succedent et nous voila deja a la derniere page ... La fin est surprenante.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Robert Redford sur 10 décembre 2009
Format: Poche
Un Bonheur Insoutenable raconte l'histoire de Li, surnommé Copeau par son grand-père, qui vit dans une société parfaite. Cette société est régulée par un immense ordinateur, et assure le "bonheur" et l'unité de l'humanité en faisant les choix à sa place. Les soucis n'existent pas, ni la violence, ou si peu, grâce à un contrôle chimique régulier. Dès que l'on devient malade, une petite dose chimique et le bonheur est retrouvé. Seulement, être malade, dans le sens où Uni, l'ordinateur, l'entend, c'est être plus vivant, plus alerte et plus sensible. Plus humain, et unique.
Il y a aussi que cet ordinateur, qui à la base devait servir l'humanité, semble se servir d'elle.

Je n'aime pas beaucoup les romans d'anticipation, qui sont souvent mal écrit. De ce côté-là, Un bonheur Insoutenable ne brille pas par son style, mais ne s'embarque pas non plus dans des territoires où sa pauvreté serait évidente. En grande partie, le roman va à l'essentiel, ne s'attarde pas sur les descriptions (qui auraient été son point faible), et se lit donc agréablement. L'intrigue fait le reste.

Le roman est d'une simplicité déconcertante et pourtant d'une profondeur incroyable. C'est par les thèmes qu'il aborde, et la façon dont il les traite avec intelligence, qu'on est happé du début à la fin. Roman social, mais aussi plus vaste, s'intéressant aux fondements de nos sociétés. Le bonheur est-il vraiment le but à atteindre pour l'humanité ?
Lire la suite ›
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Damien Coullon TOP 1000 COMMENTATEURS sur 24 janvier 2008
Format: Poche Achat vérifié
Un système totalitaire a été mis en place pour achever un rêve d'égalité (égalité qu'on ne peut vraiment atteindre sans détruire le concept de famille, ce qui est fait ici avec la mise en place d'une seule grande Famille, dont les membres sont sélectionnés génétiquement pour tenter d'arriver à une uniformité parfaite ; il n'y a déjà plus qu'une dizaine de prénoms autorisés), un idéal de non-violence, une tempérance absolue, bref un bonheur essentiellement non-humain, "insoutenable" (l'homme peut-il vraiment sortir de la prison que constitue sa soif de liberté ?).

Le système est régulé par un ordinateur central ("Uni"), décidant pour tous du métier que l'on va exercer, si l'on va pouvoir se marier, se reproduire, et repose sur le contrôle systématique de tous les "Membres", troupeau d'enveloppes mortes, dont les désirs, les pensées, même les performances sexuelles, sont limités par des injections régulières.

Un titre d'assez bonne qualité, même s'il aurait mérité d'être débarrassé de quelques maladresses ou éléments superflus (dans le style, en particulier les dialogues - élément toujours aussi dur à maitriser, car il faut savoir fixer la vie réelle, s'en éloigner parfois quand c'est nécessaire sans devenir trop artificiel -, et dans l'histoire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?