undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Un coeur simple et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Un coeur simple a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Un coeur simple Poche – 1 août 1994


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 1,50
EUR 0,67 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 0,20
Cassette
"Veuillez réessayer"
CD-Rom
"Veuillez réessayer"
EUR 12,00

Rentrée Littéraire 2015 : découvrez toutes les nouveautés de la rentrée en livre et ebook Rentrée Littéraire 2015 : découvrez toutes les nouveautés de la rentrée en livre et ebook


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Un coeur simple + La Femme de trente ans
Prix pour les deux : EUR 7,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction de Piero Toffano

Ceci n'est pas un conte sentimental
Lorsqu'il écrit Un coeur simple (entre avril et août 1876), Flaubert se trouve dans un état de prostration ex­trême et traverse l'un des pires moments de sa vie : un an plus tôt, avait éclaté au grand jour la désastreuse si­tuation financière d'Ernest Commanville, mari de sa nièce Caroline qu'il chérissait, auquel l'écrivain avait confié, tant par paresse que par désintérêt, l'entière gestion de son patrimoine. Afin d'éviter à Commanville une faillite humiliante, Flaubert est contraint de vendre les propriétés héritées de ses parents. Et, après une existence à l'abri de tout embarras d'argent, voici qu'il risque de passer ses dernières années dans un état proche de l'indigence. Même la maison de Croisset, où il vit et travaille depuis 1846, se trouve menacée.
Si l'on considère que, pour Flaubert, c'est là le dernier d'une série de récents traumatismes, sur les plans privé et public (en 1869, la mort de Bouilhet, son plus fidèle ami ; la mort de sa mère en 1872 ; la défaite de la France suivie de l'occupation militaire de Rouen par 1 armée prussienne, et la Commune de Paris en 1870 et 1871), on comprend aisément qu'il soit arrivé à douter de pouvoir écrire encore : «Pour faire de l'art, il faut avoir un insouci des choses matérielles, qui va me manquer désormais ! Mon cerveau est surchargé par des préoccupations basses. Je me sens déchu ! enfin, votre ami est un homme fini» (lettre à Léonie Brainne du 2 octobre 1875). Pour se rassurer, il abandonne le pénible travail d'écriture de Bouvard et Pécuchet et il se met à écrire «un petit conte pour voir», dit-il, «si je suis encore capable de faire une phrase» (lettre à Edmond Laporte datée du même jour). Le récit qu'il avait alors commencé, La légende de saint Julien l'Hospitalier, est un projet assez rapide à réaliser. Flaubert y avait songé en diverses occasions au cours des années précédentes. Il avait déjà lu et recueilli pour l'essentiel les matériaux nécessaires. Aussi, La légende de saint Julien achevée, entreprend-il un deuxième conte, Un coeur simple, qui n'exige pas non plus une longue préparation, puisqu'il se situe dans une Normandie provinciale que Flaubert connaît fort bien, chargée pour lui de nombreux souvenirs liés à son enfance et à son adolescence, ainsi qu'à des membres de sa famille maternelle. De nouveau lancé, il pourra désormais affronter et mener à bien la rédaction d'Hérodias, le dernier des Trois contes, qui nécessitait en revanche de nombreuses recherches, à la Bibliothèque Nationale de Paris, sur la Judée au temps de Jésus. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Édition établie et annotée par Samuel S. de Sacy. Préface d'Albert Thibaudet. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .



Détails sur le produit

  • Poche: 94 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (1 août 1994)
  • Collection : Libretti
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253136425
  • ISBN-13: 978-2253136422
  • Dimensions du produit: 0,6 x 10,8 x 18,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (44 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 6.659 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre

(En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Table des matières | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Veilleur TOP 100 COMMENTATEURS le 7 novembre 2013
Format: Poche Achat vérifié
Celles et ceux qui cherchent à lire cette nouvelle sans avoir à prendre l'intégralité des "Trois contes" seront satisfaits par cette édition, tournée tout de même plus vers un jeune public par le nombre de renvois à des bas de pages pour les mots qu'utilise Flaubert. La typographie est très agréable et la nouvelle est précédée d'une bonne préface expliquant bien les intentions littéraires de l'auteur sans toutefois tomber dans des explications trop longues pour un public de collégiens.

A ce petit prix-là, c'est vraiment d'un bon rapport qualité prix et puis, disons-le, c'est un plaisir de lire Flaubert et de voir tous les efforts qu'il a fait pour décrire avec le plus de simplicité possible cette vie où rien ne se passe. L'exercice est assez formidable ! Flaubert est à la fois très tendre envers son coeur simple et en même temps très acide envers la société de son époque et ces petits bourgeois qui essayaient d'en imposer à de plus humbles qu'eux.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Domipha le 16 novembre 2008
Format: Poche
Une vie simple au service des autres. Service dans lequel s'exprime le besoin d'aimer.
Un rythme lent pour une histoire où il ne se passe pas grand chose.Tout se passe au niveau du coeur.
Des successions d'adjectifs pour des descriptions nombreuses au travers desquelles on ressent bien la
simplicité de cette vie et la profondeur de ce coeur "simple"
Facile à lire.
J'ai été émue par le personnage de Félicité et sa générosité de coeur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par crapsouk le 3 septembre 2014
Format: Poche Achat vérifié
je donne 6 étoiles à ce petit livre, ce qui fait un rapport qualité/prix imbattable!

5 étoiles bien sur pour cette quintessence flaubertienne ou la mécanique de précision horlogère
de ce bourru normand laisse deviner aussi bien la critique sociale que la tendresse pour cette
Félicité, que, malgré son empathie, il n'a pas pu aller jusqu'à la qualifier d'"ame simple"; faut pas exagérer!

et 1 étoile pour cet insupportable appareil critique, très largement commenté, qui atteint des sommets avec
un renvoi de bas de page pour....une conjonction de coordination!!!!!!
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sophie le 20 septembre 2013
Format: Poche
Le texte est magnifique, avec une histoire somme toute assez simple mais pourvue de personnages fouillés. Dommage que cette édition soit illisible en raison de l'omniprésence des notes (je ne parle même pas de "l'intérêt" que présente la préface...) qui gâchent véritablement la lecture. La personne qui les a rédigées va jusqu'à y révéler la fin de l'histoire à 20 pages de la fin !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mle Helene Grimonpont VOIX VINE le 29 mai 2010
Format: Poche Achat vérifié
Le texte en lui-même est magnifique, mais cette édition est réservée à des adolescents ou personnes n'ayant pas développé un vocabulaire étendu. Chaque page est truffée de notes de bas de page qui expliquent de nombreux mots. C'est un peu encombrant lorsqu'on n'en a pas besoin. Même en essayant d'en faire abstraction, ça plombe la lecture... C'est pour cela que j'ai enlevé une étoile, pas pour Flaubert...
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Martine Benchimol le 17 octobre 2013
Format: Poche Achat vérifié
Ce que je n'aime pas ce n'est évidemment pas le texte de Flaubert beau et simple mais l'invasion très parasitique des notes de cette édition... on a l'impression de ne pas pouvoir lire tranquille, avec son imagination, sans que quelqu'un dépoétise en décodant tout à notre place.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche Achat vérifié
L'histoire d'Un Cœur simple est tout bonnement le récit d'une vie obscure, celle d'une pauvre fille de campagne, dévote mais mystique, dévouée sans exaltation et tendre comme du pain frais. Elle aime successivement un homme, les enfants de sa maîtresse, un neveu, un vieillard qu'elle soigne, puis son perroquet ; quand le perroquet est mort, elle le fait empailler et, en mourant à son tour, elle confond le perroquet avec le Saint-Esprit.
Cela n'est nullement ironique comme vous le supposez, mais au contraire très sérieux et très triste. Je veux apitoyer, faire pleurer les âmes sensibles, en étant une moi-même. Gustave Flaubert.

Très court récit qui se lit facilement. Se déroule dans la première moitié du 19ème siècle

Je regrette de n'avoir pas vu le film qui est passé ces jours-ci.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par chris TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 12 novembre 2012
Format: Poche
Texte assez court de Flaubert, il décrit avec talent la vie d'une bonne de la campagne normande. Le style est excellent, enlevé. Cette lecture m'a fait passer agréablement le trajet en train Rouen-Paris (J'avais visité le musée Flaubert, où l'on voit le fameux perroquet dont s'est inspiré l'auteur!). Les notes de bas de page (édition de poche) sont très fournies, un peu scolaires, mais pas inutiles.
Sur le fond, et quand on regarde ce texte avec les yeux d'aujourd'hui, je pense que Flaubert a utilisé une méthode anatomo-clinique, comme les médecins de l'époque, pour décrire un "sujet", qu'il décortique sans réelle empathie. Il y a même un certain mépris envers cette femme simple, tempéré pourtant par une tendresse envers les faibles. C'est un texte robuste, qu'il faut lire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?