EUR 19,80
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Un objet culturel non ide... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 6,13 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Un objet culturel non identifié : La bande dessinée Broché – 31 octobre 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,80
EUR 19,80 EUR 29,67

A court d'idées pour Noël ?

A court d'idées pour Noël ?
Découvrez dès aujourd'hui toutes nos Idées Cadeaux Livres. Vous trouverez sur nos étagères des milliers de livres disponibles pour combler ceux que vous aimez.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Un objet culturel non identifié : La bande dessinée + La bande dessinée
Prix pour les deux : EUR 32,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

On pourrait avoir le sentiment que «ça y est enfin». La bande dessinée aurait finalement, au terme d'un long processus, triomphé des préjugés et des résistances, réduit ses adversaires au silence, conquis ces fameuses lettres de noblesse derrière lesquelles elle court depuis des décennies, gagné la place qui lui revient de droit dans le paysage culturel.
Plusieurs éléments semblent accréditer cette thèse. Ainsi du triomphe, outre-Atlantique, du concept de «graphie novel», salué par des écrivains majeurs comme une des formes d'expression les plus pertinentes d'aujourd'hui'. (Pour ceux qui l'ignoreraient, le graphie novel est censé être au bon vieux comic book ce qu'une oeuvre concertante est à une (chansonnette.) En France, la bande dessinée a la légitimité socio-économique que lui confère sa présence massive et constante dans les premières places sur les listes des livres les plus vendus, tous genres confondus. En Joann Sfar et en Marjane Satrapi, elle a depuis quatre ou cinq ans des têtes d'affiche qui sont parmi les meilleurs «clients» des grands médias nationaux et qui ont leurs entrées dans tous les magazines, dans maintes émissions de radio, sur quelques plateaux de télévision. Enfin, de grandes maisons d'édition traditionnelles, telles Gallimard, le Seuil, Denoël, Actes Sud et Robert Laffont, lui témoignent un intérêt tardif qui rattrape une longue indifférence et semble homologuer la «bédé» comme une littérature à égalité de dignité avec l'autre.
Cette évolution me paraît quelque peu en trompe-l'oeil. Les faits évoqués demandent, pour le moins, à être examinés de plus près. La logique dont ils procèdent n'est peut-être pas exactement celle d'une réelle légitimation culturelle. Certains tiennent du phénomène de mode, d'autres sont le résultat de visées mercantiles. Cette soi-disant reconnaissance de la bande dessinée, à laquelle nous assisterions, est en partie un leurre. Comparons seulement sa situation avec celle du septième art.

Biographie de l'auteur

Fondateur des éditions de l'An 2, Thierry Groensteen a été successivement l'animateur des revues Les Cahiers de la bande dessinée et Neuvième Art. Directeur du Musée de la bande dessinée d'Angoulême de 1993 à 2001, commissaire de l'exposition " Maîtres de la bande dessinée européenne " à la Bibliothèque nationale de France en 2000, il est l'auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire et l'esthétique de la bande dessinée.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 6,13
Vendez Un objet culturel non identifié : La bande dessinée contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 6,13, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 206 pages
  • Editeur : Editions de l'An 2 (31 octobre 2006)
  • Collection : EDITIONS DE L'A
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2848560789
  • ISBN-13: 978-2848560786
  • Dimensions du produit: 24,2 x 16,2 x 1,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 250.198 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pier TOP 100 COMMENTATEURS sur 30 mars 2013
Format: Broché
Un mot de l'auteur... Thierry Groensteen a dirigé « Les Cahiers de la bande dessinée et Neuvième Art » a fondé les éditions de L'An 2 et publié de nombreux essais qui l'ont fait reconnaître internationalement comme l'un des meilleurs spécialistes. Ce livre « La bande dessinée : objet culturel non identifié » démontrent cinq infirmités symboliques : alliance contre nature du texte et de l'image - infantilisme - lien avec la caricature - indifférence à l'art contemporain - défauts physiques constitutifs. Premiers coupables : les éditeurs et les auteurs complices. En quête pour la plupart, d'une rentabilité immédiate, ils réduisent l'album à une marchandise dénuée d'ambitions esthétiques. D'où la priorité donnée aux séries et aux genres thématiques, généralement à destination du seul lectorat masculin, et une incapacité à envisager des formats autres que standards. Les éditeurs ne témoignent aucun intérêt pour l'histoire de ce médium pourtant riche de tout un patrimoine. Quelques pages bien senties égratignent au passage les bédéphobes amateurs de produits dérivés. Thierry Groensteen s'attaque particulièrement à deux phénomènes dont on connaît le triomphe commercial : la fantasy et le manga, ici assimilés à une « culture du divertissement » et donc incapables de « nous éclairer sur la condition humaine ou sur le monde réel qu'il nous échoit d'affronter ».Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par VINCENT MARIE sur 17 juillet 2009
Format: Broché
T. Groensteen dresse un portrait pertinent de la bande dessinée en tant quobjet de médiation culturelle.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?