Under the Dome: A Novel et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Under the Dome Collector'... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Deal FR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Ce livre a été lu mais il est toujours en bon état. 100% garanti.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 6 images

Under the Dome Collector's Set (Anglais) Relié – novembre 2009


Voir les 29 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié, novembre 2009
EUR 71,76
EUR 46,68 EUR 46,66
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 88,80 EUR 73,20
Broché
"Veuillez réessayer"
CD audio
"Veuillez réessayer"
CD-Rom
"Veuillez réessayer"
--Ce texte fait référence à l'édition CD.

Descriptions du produit

Extrait

Under the Dome

1


From two thousand feet, where Claudette Sanders was taking a flying lesson, the town of Chester’s Mill gleamed in the morning light like something freshly made and just set down. Cars trundled along Main Street, flashing up winks of sun. The steeple of the Congo Church looked sharp enough to pierce the unblemished sky. The sun raced along the surface of Prestile Stream as the Seneca V overflew it, both plane and water cutting the town on the same diagonal course.

“Chuck, I think I see two boys beside the Peace Bridge! Fishing!” Her very delight made her laugh. The flying lessons were courtesy of her husband, who was the town’s First Selectman. Although of the opinion that if God had wanted man to fly, He would have given him wings, Andy was an extremely coaxable man, and eventually Claudette had gotten her way. She had enjoyed the experience from the first. But this wasn’t mere enjoyment; it was exhilaration. Today was the first time she had really understood what made flying great. What made it cool.

Chuck Thompson, her instructor, touched the control yoke gently, then pointed at the instrument panel. “I’m sure,” he said, “but let’s keep the shiny side up, Claudie, okay?”

“Sorry, sorry.”

“Not at all.” He had been teaching people to do this for years, and he liked students like Claudie, the ones who were eager to learn something new. She might cost Andy Sanders some real money before long; she loved the Seneca, and had expressed a desire to have one just like it, only new. That would run somewhere in the neighborhood of a million dollars. Although not exactly spoiled, Claudie Sanders had undeniably expensive tastes which, lucky man, Andy seemed to have no trouble satisfying.

Chuck also liked days like this: unlimited visibility, no wind, perfect teaching conditions. Nevertheless, the Seneca rocked slightly as she overcorrected.

“You’re losing your happy thoughts. Don’t do that. Come to one-twenty. Let’s go out Route 119. And drop on down to nine hundred.”

She did, the Seneca’s trim once more perfect. Chuck relaxed.

They passed above Jim Rennie’s Used Cars, and then the town was behind them. There were fields on either side of 119, and trees burning with color. The Seneca’s cruciform shadow fled up the blacktop, one dark wing briefly brushing over an ant-man with a pack on his back. The ant-man looked up and waved. Chuck waved back, although he knew the guy couldn’t see him.

“Beautiful goddam day!” Claudie exclaimed. Chuck laughed.

Their lives had another forty seconds to run. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

'King's most purely entertaining novel in years . . . utterly compelling.' (John Connolly)

'Staggeringly addictive.' (USA Today)

'Tight and energetic from start to finish.' (New York Times)

'The pedal is indeed to the metal.' (Guardian)

'You're sorry when it ends.' (Daily Express) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit

  • Relié: 1088 pages
  • Editeur : Scribner Book Company; Édition : Collectors (novembre 2009)
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 1439156972
  • ISBN-13: 978-1439156971
  • Dimensions du produit: 24,9 x 16,5 x 6,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (25 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 453.990 en Livres anglais et étrangers (Voir les 100 premiers en Livres anglais et étrangers)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Stephen King est l'auteur de plus de cinquante livres, tous best-sellers d'entre eux à travers le monde. Parmi ses plus récentes sont les romans La Tour Sombre, Cell, Du Hearts Buick 8, Everything's Eventual, en Atlantide, La Petite Fille qui aimait Tom Gordon, et Sac d'os. Son livre documentaire acclamé, sur l'écriture, a également été un best-seller. Il est le récipiendaire de la Médaille nationale de 2003 Réservez Fondation pour contribution exceptionnelle aux lettres américaines. Il vit à Bangor, Maine, avec son épouse, la romancière Tabitha King.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par Anne Chardon le 27 juin 2010
Format: Relié
Chester's Mill, une petite ville de 2000 habitants du nord-est des Etats-Unis, dans l'Etat du Maine, est soudainement coupée du reste du monde, et ses habitants avec (certains de ceux-ci se retrouvent à l'extérieur, sans ne plus pouvoir rentrer chez eux). La raison de cette coupure ? Un gigantesque dome transparent, sorte de cloche à fromage, infranchissable... Alors que la panique commence à gagner la ville, divers héros et méchants apparaissent dans le récit pour y jouer un rôle important.

Qu'est-ce que le dôme ? Pourquoi est-il là ? La ville survivra-t-elle ?

Telles sont les questions de ce dernier récit de Stephen King, un long récit, délirant et véritablement fascinant, pas très éloigné d'un thème à la Philip K. Dick.

Il s'agit probablement du plus ambitieux roman de l'auteur. Lors de sa lecture, je me suis constamment posé des questions sur les motivations profondes derrière cette histoire trompeusement simple. Ainsi que c'est la cas avec les meilleurs romans des genres fantastique et science-fiction, il ne s'agit pas d'une simple histoire de monstre en liberté et cherchant des proies. Ici, ce qui intéresse assez clairement Stephen King - et nous autres lecteurs - est le comportement de gens ordinaires lorsque ceux-ci se trouvent placés dans une étonnante et improbable situation de ce genre. En vivant par procuration les comportements des différents protagonistes de ce récit, nous nous voyons nous-mêmes, tels que nous réagirions en une telle circonstance - à situation extrême, comportements extrêmes, irrationnels, totalement inattendus...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Rachel le 7 mars 2010
Format: Relié Achat vérifié
Je viens de finir le roman , j'ai lu ce pavet en 14 jours . Pour un des meilleurs Stephen King , tout simplement ! Et c'est dire car il écrit depuis tellement longtemps ! Nous sommes de nouveaux dans le Maine et dans une ville . M.King dépeint toujours aussi bien la nature humaine , ses personnages sont toujours aussi bien écrit -ah la la j'avoue j'ai un p'tit faible pour le Capitaine Dale Barbara , aka Barbie !!!- et tout se met en place petit à petit . J'ai été très contente et surprise de voir tout les symbols , et comment il cite ses anciens livres , clin d'oeil à ses fans !

Un excellent livre , une fois dedans , difficile de s'arrêter ! J'ai ri , j'ai sursautée , j'ai angoissée ... Je suis très fière de Stephen King , d'avoir écrit un aussi excellent livre après tant d'années à écrire .

Il est gros mais cela passe très bien . Merci , merci M.King ! J'en veux encore !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Francois Cherpion le 4 mai 2011
Format: Broché
Stephen King, on le connaît... Il est trop fort. Mais comment fait-il ?
Under the dome est une construction de génie. Une histoire qui débute sur les chapeaux de roue et qui ne s'arrête qu'à la dernière page. On y retrouve le théâtre de le vie décrit si merveilleusement, et parfois si cruellement, par King.
On y retrouve aussi ses obsessions, celles qui nous accompagnent, lui mais nous aussi, fidèles lecteurs, tout au long de nos vies.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Phil-Don TOP 500 COMMENTATEURS le 28 décembre 2012
Format: Broché
Un mystérieux dôme entoure soudainement une petite ville des Etats-Unis. Coupés du monde, les habitants doivent apprendre à s'organiser et à survivre. Un élu local, homme d'affaires peu scrupuleux, prend les choses en mains et impose peu à peu sa dictature. A noter que l'histoire s'intéresse moins au dôme lui-même qu'aux différents comportements des habitants.

C'est à coup sûr un récit riche et prenant que nous offre ici Stephen King, le tout dans une langue fluide et efficace (à défaut d'être littéraire), avec nombre de scènes-choc.

Ceci étant dit, on n'est cependant pas en présence d'un chef d'oeuvre du genre. D'abord, comme à son habitude, King écrit au kilomètre et le récit est trop long: il aurait gagné à être plus concis. J'ai trouvé aussi une certaine complaisance dans la vulgarité gratuite à plusieurs reprises. Ensuite, dans ce roman-fleuve, de nombreux thèmes sont abordés mais aucun n'est vraiment approfondi. Enfin, la fin est quelque peu décevante avec un petit goût de bâclé, et les révélations sur le dôme sont simplistes.

Au final donc, un livre plutôt captivant à la lecture (même s'il n'est pas aussi original que ça - beaucoup d'impressions de déjà-vu) mais qui, si on y regarde de plus près, présente aussi son lot de défauts.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Client Amazon le 15 janvier 2014
Format: Format Kindle
Attention léger spoiler dans le commentaire

J'ai été particulièrement déçu par ce livre, ce que j'attendais c'était la réaction d'une ville normale suite à l'apparition du dôme s'enfonçant dans la terreur au fil du temps.
Mais en rien la ville est normale, le dirigeant est malhonnête (ca c'est normal, mais de la à diriger la plus grande fabrique de drogue des états unis faut pas déconner) mais en plus c'est un psychopathe complément timbré, son fils est un fou dangereux qui feraient passer Hannibal pour un gentil scout et ces potes sont tous du même genre. En gros c'est tellement abusé que ca devient ridicule. En plus c'est très manichéens avec les gentils d'un coté et les méchants de l'autre, plus le reste de la population qui ne sert à rien.

j'ai pas fini, il me reste encore 5% mais j'ai vraiment lutté car le livre est super long alors qu'au final il se passe pas grand chose. parfois on sait ce qui va arriver, et on attend que ca arrive, mais non, il faut se farcir 50 pages pour que ca arrive (émeute devant le supermarché)

Voila, il avait matière à faire un excellent livre mais c'est finalement très moyen.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?