undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles5
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: DVD|Modifier
Prix:15,59 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1946:"A matter of life and death" sort et crée une onde de choc.
Aujourd'hui, en visionnant le DVD, je sais pourquoi. David Niven, d'abord, y est tout simplement impeccable, "British" jusqu'au bout des ongles. Son périple, ensuite, est prodigieux. Inventif et frondeur, le récit nous laisse pantois. On va de surprise en surprise, et la définition de "2ème chance" donnée par ce film me plait.
Laissez-vous embarquer dans ce tourbillon: je ne vois aucun film approchant celui-ci. Les 2 mondes, l'un pétillant d'un Technicolor éblouissant, et l'autre, monochrome, créent un équilibre parfait entre étrangeté et passion. Comment ne pas tomber amoureux de ce couple malchanceux, June et Peter, dont les voix se sont croisées et se sont charmées aussitôt?
Les mots me manquent. Je vous encourage vivement à vivre cette expérience par vous-mêmes, car il est délicat de la retranscrire par écrit tant elle est touchante. Excellente séance à tous et toutes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2015
Bonjour,

Intéressé par le voyage dans le temps, que personnellement je trouve romantique, j'avais entendu parler de l’invention de Dom Prenetti sans plus. Quelle a été ma surprise de voir, à l'époque des articles sur ce qui me semblait une légende urbaine.Ce film est toujours pour moi entouré de mystère. L'histoire est elle même très plaisante. avec une mise en scène de la meilleurs facture de producteurs qui n'avaient plus rien à prouver.
HRGC.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2015
Un pur chef-d'oeuvre de mise en scène. Powell et Pressburger n'avaient pas besoin d'effets spéciaux pour une mise en scène poétique et surprenante; Un grand film qui précède tous les "6 ème sens" et compagnie!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juin 2015
Un très grand film mêlant histoire d'amour, neurochirurgie, métaphysique.
Des grands acteurs.
Une couleur kitsch.
Le mystère des crises d'épilepsie
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 10 février 2015
Sur un postulat narratif qui n'est pas sans rappeler celui du film de Victor Fleming A guy named Joe sorti deux ans auparavant, Michael Powell et Elmeric Pressburger cosignaient ce Matter of life and death sublime parabole en technicolor où un chef d'escadron miraculeusement rescapé du crash de son avion voit son avenir sentimental menacé quand les forces de l'au-delà viennent lui réclamer des comptes. Outre son discours profondément humaniste (le film est sorti au lendemain de la seconde guerre mondiale) qui s'incarne dans le personnage du médecin, avocat céleste du héros dont la plaidoirie finale rappelle la diversité ethnique des Etats-Unis, A matter of life of death s'impose comme une œuvre d'art miraculeuse dont la première des qualités est d'esquisser avec poésie le trait d'union manquant entre Eros et Thanatos. Parvenant tout autant à toucher le cœur que l'esprit, le film bénéficie, en outre, d'une distribution angélique avec David Niven, Raymond Massey, Richard Attenborough et last but not least Kim Hunter que l'on retrouvera chez Kazan et plus tard, bien plus tard, sur une certaine planète des singes. Présenté dans une copie tout à fait satisfaisante (16/9 compatible 4/3) en vost uniquement, le film d'une durée de 104 minutes est accompagné en suppléments d'une présentation par Jean-Pierre Dionnet et d'une interview du brillantissime directeur de la photographie Jack Cardiff. Prenez sans hésiter cet aller-retour pour l'au-delà ; vous ne le regretterez pas !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)