undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,1 sur 5 étoiles11
3,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 août 2011
Lu en un après-midi, d'une traite, emportée par l'histoire romanesque, l'époque, la douceur des personnages et de leurs sentiments, "Une anglaise à bicyclette" est un roman "exotique" car il nous entraine des territoires indiens du Dakota à l'Angleterre victorienne, deux mondes des plus éloignés mais qui pour autant, peuvent se mêler suite à une "rencontre" improbable et pourtant bien réelle... Un très bon moment de lecture. Didier Decoin met ses talents de scénariste au service de ceux de romancier : son écriture est fluide, elliptique, toute en finesse et nous dit tout sans tomber dans l'écueil de descriptions ou explications interminables, en allant juste à l'essentiel.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 août 2011
J'avais lu une critique très positive de ce livre, parlant de "retour au vrai romanesque" et je me suis laissée tenter ... Si l'histoire est loin d'être dénuée d'intérêt, on trouve ici et là quelques éléments à connotation sexuelle (p48 Bunch - dont on n'entend ensuite plus parler dans la suite du livre - se masturbe en pensant à l'institutrice, on apprend vers la fin du livre que la première épouse du personnage principal l'a trompé à tour de bras, entre autres avec le médecin de famille) qui n'apportent strictement rien à l'histoire et ne sont d'ailleurs pas développés et sont plutôt comme "mentionnés en passant", comme si on espérait ainsi appâter le lecteur potentiel avec des éléments vaguement érotiques. L'histoire en elle-même ne comporte pas véritablement de message, il s'agit d'une histoire certes non désagréable à lire mais sans vrai enjeu (pas de combat d'idées, pas d'objectif particulier recherché (et pour lequel il devrait combattre l'adversité) par le héros).

J'ai lu dans le magazine "Lire" que Didier Decoin devait lire à peu près 300 livres par an et qu'il lisait d'abord les 40 premières et 20 dernières pages, et le reste seulement s'il avait été "ferré". On peut sérieuselment se demander s'il n'a pas appliqué cette logique à son livre (éléments pseudo sexuels érotiques au début et vers la fin (qui ne sont pas du tout repris ailleurs dans l'histoire), encore une fois: pour appâter?).

Bien sûr la critique est facile et l'art est difficile, mais voilà: j'ai été vraiment fort déçue.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2011
Accrocheur...
Mais décevant...
On se ballade! Malgré une grande érudition (des mots que je ne connaissais pas et des faits réels et intéressants), je n'ai pas réussi à croire aux personnages. Je n'aime pas les "héros" hors de leur vie. Pourtant, je connais une descendante de sioux: ancêtre transplantée en France malgré elle et il y a vraiment de "quoi raconter".
D'une idée superbe, je me suis ennuyée! Dommage
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Suite au massacre de Wounded Knee, un photographe anglais se voit confier une jeune indienne, rescapée du massacre et qu'il va ramener en Angleterre. Dans l'Angleterre victorienne de cette période nos 2 héros, vont subir l'opprobe car ils vont se marier. Nous assistons à la maturation de cette relation, avec une farandole de personnages secondaires comme un constable, des mystérieuses photographies et Sir Arthur Conan Doyle.

Un livre dont on ne comprend pas la raison, parce qu'il n'est pas absurde or les situations font que l'on ne sait pas où veut nous mener l'auteur, ni dans quel genre ! et l'écriture même si elle est agréable ne permet pas de tout justifier !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2011
Je suis une francaise qui a vecu quinze ans en Angleterre,qui est mariee a un americain d'origine indienne depuis 30 ans et qui vit desormais aux Etats-Unis.
L'ecriture de Didier Decoin dans son roman est fidele a son style,ainsi qu'a la beaute de la literature francaise.
J'ai retrouve dans ce livre l'esprit et l'humour britannique,ainsi que la force et la durete des Indiens de la terre americaine.
Toute personne qui connait ce que emigrer signifie,autant dans sa richesse de l'experience acquise que dans le vide que cela laisee, se reconnaitra en lisant Une Anglaise a Bicyclette

Brigitte Hawley
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2011
ce fut un régal de mes matinées d'été! un style d'écriture propre à Didier Decoin!!! quel talent!et quelle imagination !!! après la lecture du livre je suis restée attristée par le destin tragique d'Emily et Jayson ! j'y repense souvent!!!je ne suis pas partie de chez moi cet été mais j'ai vraiment eu la sensation de me promener dans cette campagne anglaise ces quelques matins.........à lire absolument
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 août 2011
entierement d'accord avec "A. Saint Aubin"
Après les critiques élogieuses ... mon mari qui connait mon intérêt pour les autochtones du Quebec, me l'a offert
si je suis allé jusqu'au bout c'est "pour lui faire plaisir" et savoir pourquoi je le trouvais vraiment "illisible !" ... je n'ai pas compris son intérêt ...
Il n'y a pas de rythme, pas d'histoire ... ni un "document" pour lequel on pourrait accepter le style, ni un roman car il n'y a pas d'histoire seulement des éléments ajoutés en vracs et sans "sentiments".
le pire dans le style ... comment faire de l'"horreur" humaine avec un style d'indifférence remarquable:
* voyez ( ou + tôt sauf si vous êtes "inconditionnel du style ) évitez " la promeneuse d'oiseaux" - désolée
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2011
Un roman de Didier Decoin qui est loin d'être inoubliable. Le style est agréable, mais un peu fade. L'idée de base est excellente mais traitée sans grande profondeur. Une bonne lecture de vacances que l'on oublie aussitôt.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2013
J'ai beaucoup de mal à adhérer. Decoin écrit bien peut-être, mais l'ouvrage manque de corps. Quand je me force à finir un livre je n'ai pas envie de recommencer l'expérience avec un autre titre du même auteur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2014
Ce livre est un véritable régal comme tous les livres de Didier Decoin. Il faut commencer par Les Trois Vies de Babe Ozouf. Tout est parfait. Merci beaucoup.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles