EUR 6,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Une chambre à soi a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Une chambre à soi Poche – 10 mai 2001

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres 10/18 achetés = 1 livre offert*

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,00 EUR 7,99
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,10
EUR 6,10 EUR 5,98

Promotion 10/18

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Une chambre à soi + Aliénation et accélération + L'usage du monde
Prix pour les trois: EUR 26,10

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Bravant les conventions avec une irritation voilée d'ironie, Virginia Woolf rappelle dans ce délicieux pamphlet comment, jusqu'à une époque toute récente, les femmes étaient savamment placées sous la dépendance spirituelle et économique des hommes et, nécessairement, réduites au silence. Il manquait à celles qui étaient douées pour affirmer leur génie de quoi vivre, du temps et une chambre à soi. " Pourquoi un sexe est-il si prospère et l'autre si pauvre ? Quel est l'effet de la pauvreté sur le roman ? " Virginia Woolf Traduit de l'anglais par Clara Malraux

Quatrième de couverture

"Je sais vous m'avez demandé de parler des femmes et du roman. Quel rapport, allez-vous me dire, existe-t-il entre ce sujet et une "chambre à soi" ?, interroge Virginia Woolf en ouverture d'une conférence sur le féminisme qu'elle dispensa aux étudiantes de l'université de Cambridge. Avec une irritation voilée d'ironie, Virginia Woolf rappelle dans ce délicieux pamphlet comment, jusqu'à une époque toute récente, les femmes ont été savamment placées sous la dépendance spirituelle et économique des hommes et, par voie de conséquence, réduites au silence. Il manquait à celles qui étaient douées pour affirmer leur génie de quoi vivre, du temps et une chambre à soi."


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,00
Vendez Une chambre à soi contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 171 pages
  • Editeur : 10 X 18 (10 mai 2001)
  • Collection : Bibliothèque
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264033606
  • ISBN-13: 978-2264033604
  • Dimensions du produit: 17,7 x 10,9 x 1,1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 9.886 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Donna le 5 mai 2012
Format: Poche
Avant même d'avoir fini de le lire, cet essai si réussi m'a donné envie d'écrire. Le contenu me poursuit encore maintenant, un mois après l'avoir lu. La petite soeur fictive de Shakespeare et les paroles de V. Woolf m'habitent encore, pourvu que ça dure !
Je n'ai pourtant pas l'habitude des essais, je lis plus de romans en général.
C'est un concentré de fluidité et d'une logique implacable. L'écriture est pertinente, sans fioritures, très entraînante et révélatrice d'une femme de caractère ! Chaque phrase vaut la peine qu'on s'attarde dessus. A lire lentement donc !
De plus, V. Woolf cite beaucoup de références littéraires féminines pour motiver et illustrer ses propos. J'ai découvert ainsi la romancière Aphra Behn, à qui l'on doit beaucoup apparemment, auteure de "Oroonoko" (1688!), que je compte bien me procurer !
Bref, c'est le meilleur essai féministe à mes yeux.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Siméon le 23 mars 2013
Format: Poche
Cet essai est issu de deux conférences de Virginia Woolf sur les femmes et le roman. Ces propos ne sont pas ceux d'une militante mais d'une réaliste quand au sort des femmes à l'époque et à l'évolution des mœurs. Elle rend hommage à celles qui ont été les initiatrices dans le domaine et lui ont ouvert la porte.

Avant la lecture de ce livre, je ne m'étais jamais penché sur l’absence totale des femmes dans la littérature avant le XVII° siècle, je ne parle pas des héroïnes qui existent dans l'imaginaire des auteurs mais de femmes auteur. Les femmes étaient au mieux au salon et entretenaient des correspondances.

Comme le démontre Virginia Woolf, les grands auteurs du XIX° étaient des universitaires de bonnes famille, l'argent et l'éducation supérieure étant primordiales dans leur création artistique, leur permettant de se consacrer à l'écriture.
Tant que les femmes n'auront pas une chambre à soi- de l'argent et un espace pour écrire- elles ne pourront rivaliser avec les hommes, mais au début du XX°, les choses évoluent et les femmes vont commencer à avoir leur place dans la littérature.

Un grand livre sur l'émancipation des femmes au début du XX° siècle, une écriture efficace et belle, en tant qu'homme, cette lecture m'a beaucoup touché.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
26 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 10 juillet 2003
Format: Poche
C'est avec un ton léger et à travers la situation vécue par les femmes écrivains (absence de moyens matériels argent-espace, interruptions continues dues à la gestion du ménage) et leurs écrits que Virginia Woolf montre pourquoi peu de femmes écrivaient avant le 19ème siècle. En exposant la situation concrète des femmes elle nous montre que pour être libre de création intellectuelle, il faut être débarrassé des préoccupations matérielles immédiates. Un style fluide, les idées coulent de source - un plaisir à lire !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par antigone le 23 juillet 2008
Format: Poche
Interrogée par des étudiantes de Cambridge sur le sujet suivant, "la femme et le roman", Virginia Woolf tente dans ce pamphlet de répondre à leur attente et laisse s'exprimer son irritation et ses convictions sur le sujet, tout en revenant sur l'histoire féminine de la littérature...

Elle explique ainsi comment les femmes ont été depuis toujours dans l'incapacité d'exprimer un quelconque génie, placées qu'elles étaient sous l'emprise financière et intellectuelle des hommes, et privées de l'essentiel, c'est à dire de quoi vivre, du temps et une "chambre à soi".

Je voulais lire des écrits de Virginia Woolf depuis longtemps et plus particulièrement cet écrit là.
Voilà qui est fait, et je suis heureuse d'avoir partagé pendant quelques pages le fil des pensées de cette auteure.
Toute mesure gardée, sa démonstration rencontre mes propres réflexions du moment. Comment écrire au milieu du salon et des enfants (apparemment Jane Austen y réussissait très bien), sans temps pour le faire et sans une solitude parfois nécessaire pour rêver un peu ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par GYSS le 21 septembre 2013
Format: Poche Achat vérifié
Virginia Woolf est une écrivaine à part certes qui m'encourage à chercher plus loin encore à comprendre pourquoi tant de manipultations, de discriminations existent et sont entretenues dans notre société.
Une révélation que ce livre sur la condition féminine d'un temps passé mais qui perdure encore par d'autres moyens.
A mettre dans toutes les mains de personnes prêtent à ouvrir plus largement leur esprit et leur intelligence.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par LIRE pour lire ... le 19 novembre 2012
Format: Poche Achat vérifié
qui nous met face à la difficulté d'être femme et de créer ...l'auteur nous fait part du cheminement de sa pensée , elle
prépare une conférence pour des jeunes femmes ...! Un écrit feministe . J'en ait offert un exemplaire à ma petite fille
adolescente ...j'attends ses commentaires .
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?