Une odyssée américaine et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Une odyssée am&eac... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Une odyssée américaine Broché – 21 août 2010


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 6,90
EUR 4,00 EUR 0,19

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 6,90 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Une odyssée américaine + Les jeux de la nuit + Nord-Michigan
Prix pour les trois: EUR 20,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Sa chienne meurt, sa femme le quitte et vend la ferme sur laquelle il a travaillé vingt-cinq ans. La soixantaine ratiboisée, Cliff découvre qu'«on ne peut assurer la cohésion du monde». C'est avec un puzzle des Etats-Unis que Jim Harrison le lance sur la route...
Il fait sienne la devise joycienne «Silence, exil, ruse» et, flanqué du fantôme des siens et tout aussi fidèle à ses refus - frénésie d'argent, industrie du poulet comme du cinéma, amnésie historique -, il reprendra la vie telle qu'il l'avait choisie, car lui, du moins, il le sait désormais, sera ce qu'il a été. (Catherine Lépront - Libération du 12 mars 2009 )

Avec Une odyssée américaine, «Big Jim» nous entraîne dans un road-movie rugissant à travers un pays en proie au capitalisme le plus effréné. Salutaire...
Reclus au fond des bois, dans son chalet du Montana, Jim Harrison a inventé une école littéraire où l'on apprend à désapprendre, sur des chemins buissonniers qui conduisent vers le Grand Ailleurs, dans les rugissements de la vie sauvage. Et, si les héros de «Big Jim» deviennent d'emblée nos confidents, c'est parce qu'ils sont les derniers braconniers de la liberté, des baroudeurs de l'absolu qui, en compagnie des mésanges et des grizzlis, tournent le dos à l'Amérique du fric et de l'esbroufe, un pays contre lequel l'auteur de Dalva ne cesse de décocher ses banderilles avec une fureur de matador. (André Clavel - L'Express du 19 mars 2009 )

Peut-on se détacher de tout sans tomber dans le cynisme ? Oui, répond l'écrivain du Michigan, Jim Harrison...
Il faut dire que Jim Harrison est aussi rodé à l'écriture romanesque que son personnage à la conduite automobile. Il peut mener son récit en pensant à autre chose, se permettre n'importe quel retour en arrière ou bifurquer sans qu'on sente la manoeuvre, et même s'il lui arrive de s'égarer dans le paysage, on ne décroche pas. On se demande où cette errance va le mener... (Astrid de Larminat - Le Figaro du 19 mars 2009 )

Livre éméché, dérive sinueuse où les personnages avancent au rythme de leurs tambours intimes, cette introspection en CinémaScope dans la tête d'un sexagénaire blessé évoque plus d'une fois un autoportrait de l'auteur. Survolé par des «papillons nabokoviens», ce roman protéiné contient une leçon : la vie n'est pas un podium, mais une rivière. Jim Harrison nous offre ici une version un peu camping de cette Amérique que Philip Roth raconte toujours comme une symphonie de larmes. (Marc Lambron - Le Point du 19 mars 2009 ) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Biographie de l'auteur

Né en 1937 dans le Michigan, Jim Harrison a publié près de trente livres parmi lesquels Légendes d'automne, Dalva, La route du retour ou De Marquette à Veracruz, qui l'ont imposé comme l'un des plus grands auteurs américains de notre temps. Son dernier ouvrage, Les jeux de la nuit, est paru aux Editions Flammarion.


Détails sur le produit

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : J'ai lu (21 août 2010)
  • Collection : J'ai lu Roman
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290021156
  • ISBN-13: 978-2290021156
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,9 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 143.416 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Jim Harrison est né en 1937 à Grayling dans le Michigan aux États-Unis. Il a publié plus de 25 livres, donc les renommés Légendes d'automne, Dalva, La Route du retour, De Marquette à Vera Cruz... Flammarion a publié avec succès en 2009 Une odyssée américaine, repris chez J'ai Lu au printemps 2010. Membre de l'Académie américaine des arts et des lettres, Harrison a remporté la bourse Guggenheim et a déjà été traduit dans 25 langues. Marié, père de deux filles, Harrison partage son temps entre le Montana et le Michigan.

Photo Jean-Luc Bertini © Flammarion

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Alamelle VOIX VINE le 30 octobre 2009
Format: Broché
Cette histoire pourrait être un bon scénario pour un road movie, je préfère son dernier roman à son avant dernier Retour en terre. J'aime bien le personnage Cliff, ce sexagénaire, plaqué par sa femme. Cet ancien prof et fermier dont la ferme est vendue, se retrouve sur la route, à l'aventure dans sa vieille guimbarde. Tout au long de son périple il évoque son passé son histoire, ses amis, ses amours, sa chienne Lola qu'il aimait tant; il parle également de ses passions de la pêche, des oiseaux. On retrouve les thèmes chers à Harrison, son histoire est truculente, elle a un côté rabelaisien, ses évocations sexuelles sont natures mais, elles collent bien au personnage qui survit malgré tout. Il n'est pas totalement abandonné puisque son fils homosexuel, sa maîtresse du moment Marybelle qu'il finit par quitter, une ancienne étudiante de sa connaissance, maintiennent le dialogue. Sa femme finalement punie de ses déboires extra conjugales tente de le raccrocher tant bien que mal, la maison de son grand-père sera l'occasion pour lui d'un possible retour...Le texte de Harrisson sent bon la nature, si un film devait suivre, j'avais les images en tête, on pourrait entendre une musique Country bien appropriée. Un bon moment de lecture.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Eminian TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 29 avril 2009
Format: Broché Achat vérifié
Où nous retrouvons notre bon gros Jim dans ses nouvelles aventures. J'ai déjà dit et redit que j'aimais beaucoup les bouquins de Jim Harrison, pour ce qu'ils disent et pour les images qu'ils évoquent dans mon esprit, l'Amérique telle que je la fantasme et la rêve, les grands espaces et la nature avec sa faune et sa flore. J'ai lu un bon tiers de ses trente romans aussi n'avais-je aucune raison de rater ce dernier, Une odyssée américaine.

Cliff, la soixantaine, ancien professeur devenu fermier, voit sa femme le quitter après plus de trente années de mariage. Il décide alors de tout larguer et se lance dans une traversée des Etats-Unis dans le but de rebaptiser chacun des Etats. Son périple qui se voulait solitaire est bien vite remplacé par une virée à deux, avec une ancienne de ses étudiantes particulièrement portée sur le sexe et les téléphones portables. Nous croiserons aussi son fils gay qui vit aisément à San Francisco ainsi qu'une jeune serveuse Sylvia qui l'émoustillera. Il y aura des parties de pêches à la truite, une obsession pour la bouffe de qualité, son envie de finir sa vie dans une cabane isolée qu'il faudra retaper.

Jim Harrison reprend ses thèmes favoris, son amour de la nature et de la liberté, sa critique de la société moderne trop futile et cupide, ainsi que ce sentiment qui anime tout Américain, à tout âge on peut refaire sa vie et se reconstruire. Le livre se lit très aisément, on sourit de ses aventures et de ses exagérations ( ?) sur ses prouesses sexuelles, un peu trop envahissantes dans ce roman.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par FINET Franck TOP 500 COMMENTATEURS le 10 juin 2011
Format: Broché
Pour ma part , j'ai bien retrouvé le " souffle " de Jim Harrison , ainsi que les ingrédients qui font de ce court roman un petit bijou... un grand cru classé , une partie de pêche d'anthologie !

A 60 ans , Cliff prend la route à la recherche de son passé. Entre introspection et projets d'avenir aux contours incertains,le narrateur traîne sa carcasse .
Gravitent autour de lui :
* Vivian ( son ex-femme ) , amoureuse des beignets frits et d'un ami d'enfance .
* Robert ( son fils ) " je préfère qu'il soit Gay plutôt que Républicain "
* Lola ( sa défunte chienne ) , la femme la plus fidèle de mon existence .
* Teddy ( son frère ) qui s'est noyé à l'âge de 11 ans en passant par-dessus bord du ferry .
* Marybelle ( l'une de ses anciennes étudiantes ) qui s'enthousiasme pour les pistils et les romans des soeurs Brontë .

On retrouve avec délectation les thèmes de prédilection de l'auteur :
La pêche et plus largement les magnifiques paysages des états nord-américains .
La Terre ancestrale du peuple indien .
Son rejet des nouvelles technologies ( téléphone portable , ordinateur ) .
La Gastronomie ( les vins )
mais tout particulièrement " la saveur de l'Instant présent " .

Harrison rend hommage à ses illustres inspirateurs :
Henry David Thoreau qu'il cite à de nombreuses reprises ( " mon vieux héros " ) , Ralph Emerson , Edna St Vincent Millay , Jack London , Jack Kerouac et Henry Miller ; pour les romanciers.
Loren Eiseley, Emily Dickinson et Keats pour les poètes.
Edward Hopper pour les peintres .
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
24 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cipolla Robin le 30 mars 2009
Format: Broché
Woooooooooooooowww ! ça redécoiffe enfin. Je vais être sévère.... Après quinze ans pendant lesquels il nous a abreuvé jusqu'à plus soif de pavés que j'ai trouvé indigestes et de nouvelles insipides (excusez-moi), IL revient enfin à un style léger qui m'a fait penser à Steinbeck. Les digressions sont pléthores, courtes, incisives et prégnantes. Sexe, humour, amour, philosophie intemporelle, clins d'oeil, tout y est. Il a abandonné provisoirement ses fourneaux (c'est ce qui manque un peu...) et sa cave (également) pour de moins nobles hamburgers et des kilométres de bieres. Il traverse les USA comme steinbeck, mais lui sans son chien car il est mort la veille de son départ. Un voyage plus que sympa à partager délicieusement avec lui, qui permet de découvrir notamment qu'il ne faut TOUJOURS PAS confondre un peuple avec ses gouvernants.
Avec un peu de chance, sur la "route du retour" l'ami Jim va nous concocter maintenant des perles comme à ses débuts.
Chapeau bas !
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?