Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Une parfaite journée parfaite [Broché]

Martin Page
3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché EUR 11,56  
Broché, 31 janvier 2002 --  
Poche EUR 4,85  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés en précommande à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

31 janvier 2002
Tenter de se suicider peut être une occupation très prenante. Une journée durant, un homme s'attèle à la tâche: bricolage de chaise électrique, cocktail explosif d'antidépresseurs, tout y passe. Pour celui qui collectionne tes émotions de ses collègues et prend ses vacances dans un ascenseur, rien n'est simple... On peut se sentir inadapté à la vie et, bizarrement, ne pas parvenir à la quitter.
--Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Amazon.fr

Son premier roman, Comment je suis devenu stupide, avait mis la barre assez haut en visant bien bas : la plongée dans l'alcoolisme puis le crétinisme afin d'échapper aux affres de l'intelligence. Une mise en abyme de soi que favorisait à point nommé l'absorption de deux pilules d'Heurozac par jour. Qu'à cela ne tienne, Martin Page récidive pour le plus grand bonheur de ses fans avec Une parfaite journée parfaite, un roman délirant qui s'élève à nouveau, depuis le lever jusqu'au coucher du narrateur, contre l'abrutissement de la vie moderne. Il s'agit toujours pour le héros de se "suicider" de la manière la plus efficace qui soit : balle de 357 Magnum dans la tête, pendaison, lame de rasoir, dose journalière d'anxiolytiques et de barbituriques, mines antipersonnel nichées sous le carrelage de son appartement, électrocution et tutti quanti. Las, cette diable de vie ne se laisse pas aussi facilement éradiquer et, tous les jours, le rescapé malgré lui doit bien s'en aller travailler. Apparemment, seul le requin blanc de six mètres de long qui nage dans son corps peut le faire réagir… et l'amener à ingurgiter un cocktail maison de Xanax, Valium, Lithium et Lexomil (liste non exhaustive) qui réveillerait sans doute un mort…

Sur une trame aussi noire, on pourrait s'attendre à une écriture fort austère, mais loin s'en faut : Martin Page cultive des métaphores et trouvailles heureuses qui tirent le texte du côté de la rêverie surnaturelle et poétique. Si le monde contemporain paraît absurde, vu par cet employé modèle qui n'arrive pas à mettre fin à ses jours et passe son temps à écouter un quatuor de mariachis mexicains reprenant les standards des Beatles, il est aussi le lieu d'un décalage permanent. "Superman déguisé en Clark Kent", l'éternel suicidaire n'est-il pas parvenu par exemple à cultiver un "jardin intérieur", au sein d'un immeuble dédié au béton et au métal ? Une révolte discrète qui ira chez l'impétrant jusqu'à passer une semaine de vacances dans son ascenseur ! Clin d'œil nonchalant au film de Bill Murray, Un jour sans fin, Une parfaite journée parfaite se décline comme une douce folie que bercent de multiples références musicales. Une folie qui n'est autre que celle de notre société de consommation, épinglée ici avec malice par un enfant terrible de la littérature française. Ce deuxième roman renforce à souhait l'univers de Martin Page et en fait un romancier joyeusement mélancolique qu'on n'a certainement pas fini d'apprécier. --Frédéric Grolleau

Quatrième de couverture

Disons que c'est l'histoire de la journée d'un homme dont la principale occupation est de se suicider avec entrain. Du lever au coucher, dans son immeuble, dans la rue, à son travail, à l'enterrement de ses amis... En fait tout irait à peu près bien si son médecin ne venait de lui annoncer qu'un requin nage dans son corps. Heureusement, pour lui changer les idées, un quatuor de Mexicains apparaît régulièrement pour lui interpréter une chanson. L'auteur sait parfaitement mettre en scène les manies et les mesquineries de ses semblables. Maniant habilement l'humour noir, il réalise une sorte de conte cruel drolatique qui rappelle L'Écume des jours.

Détails sur le produit

  • Broché: 117 pages
  • Editeur : Nicolas Philippe (31 janvier 2002)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2748800001
  • ISBN-13: 978-2748800005
  • Dimensions du produit: 20,8 x 13,2 x 1,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 615.909 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ô rire, ô désespoir ! 16 août 2002
Par Un client
Format:Broché
Comme chaque jour, le héros d'Une parfaite journée parfaite se réveille et se suicide. Il meurt puis se rase, une occasion de se trancher la carotide, meurt puis se prépare un cocktail de barbituriques pour le petit déjeuner... Et ainsi va sa vie ! Mal adapté à la réalité, il déploie des trésors d'ingéniosité pour mettre fin à ses jours régulièrement avec succès. Condensé d'humour noir et absurde, le nouveau livre de Martin Page vous fera rire de la triste réalité. Si Roland Topor était encore de ce monde, il aurait illustré ce roman acide et imaginatif à la perfection. On pense aussi à Boris Vian, à Glen Baxter.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
28 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
Par "obeyron"
Format:Broché
"Une parfaite journée parfaite" est le second roman de Martin Page, jeune auteur azimuté également responsable d'un premier bouquin au titre évocateur : "Comment je suis devenu stupide".

Dans ce deuxième opus, Page nous invite à partager la journée type d'un type qui passe le plus clair de son temps à se suicider et ce, dès le saut du lit, par exemple, d'une bonne décharge de 357 Magnum dans la tête : "Quitte à perdre quelques minutes de sommeil, je préfère me tuer avant les informations. Après, ça va mieux..." enfin, au moins jusqu'à sa petite toilette du matin où il se tranche le cou à l'aide de son rasoir trois lames.. Son toubib, un original lui aussi, lui annonce qu'il héberge un grand requin blanc dans son corps, et ainsi de suite... Martin Page caresse son lecteur avec un gant de crin et le biberonne d'un explosif cocktaïl à base de ciguë et d'humour anthracite. Un gars bizarre que cet anti-héros des temps modernes, un tendre agité du bocal, atypique, asocial mais tellement attachant, un être improbable qui n'a de cesse de s'interroger sur la vie, l'univers et le reste et d'élaborer moult théories plus abracadabrantes les unes que les autres mais non dénuées de clairvoyance et de piquant. Car c'est avec tout son big bazar de cynisme et d'absurde que le narrateur - et donc l'auteur - nous livre sa vision délirante de notre désolante société de consommation et de ses inepties à travers, notamment, cette holocauste des objets [...
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
16 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'art du sucide 26 février 2003
Format:Broché
Sans doute moins réussi que "Comment je suis devenu Stupide", "une parfaite journée parfaite" n'en demeure pas moins un bon livre sur l'inutilité du quotidien. Mais malgré nombres de bonnes idées on n'arrive pas a rentré totalement dedant, peut-être est-ce du a la noirceur imposée par l'auteur ?
Je conseillerai plutot le premier livre de Page pour ceux qui veulent se faire une opinion plus prononcé sur l'humour et l'imagination de l'auteur.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
Par cathulu TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Poche
Si vous avez aimé le roman (ou le film) Harold et Maude, alors vous devriez apprécier Une parfaite journée parfaite.
En effet, même si l'atmosphère est totalement différente-délicieusement british chez Higgins, à la fois plus clinique et ludique chez Page, on retrouve le même humour noir avec ce personnage qui ne cesse de se suicider de manière complètement abrupte et systématique.
On pense aussi à l'univers de Boris Vian dans L'écume des jours avec ce requin qui vit à l'intérieur du personnage principal, ou comme le souligne lui-même l'auteur dans sas postface au film Un jour sans fin.
Autant de références pour réaffirmer que" la seule planche de salut du héros consiste à rejoindre la fiction. C'est une source de chaleur et devie sur laquelle on peut compter."
Puisque Martin Page nous donne gentiment les clés de son univers autant ne pas se gêner : "Une parfaite journée parfaite est un roman sur le désespoir mais aussi sur les mécanismes compensatoires à mettre en oeuvre pour ne pas sombrer: la création, l'humour et la musique." De bien séduisants remèdes . A prendre ou à laisser. Je me suis régalée !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Martin Page confirme 24 juin 2002
Par Un client
Format:Broché
Lire Martin Page, c’est l’aimer ! Après son premier roman (Comment je suis devenu stupide), je faisais déjà partie des inconditionnels. C’est donc avec avidité que me je suis jeté sur Une parfaite journée parfaite. J’ai préféré le précédent, mais je ne suis pas déçu pour autant, car j’y ai retrouvé le même univers. Martin Page cultive l’humour et l’absurde.
Le format du livre (à peine plus de 100 pages) est comme une invitation: Une parfaite journée parfaite est un roman qui se savoure, une œuvre sur laquelle le lecteur peut facilement revenir plusieurs fois, relire quelques passages…
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xaae428b8)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?