• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Une saison de machettes a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Une saison de machettes Poche – 12 janvier 2005

4.6 étoiles sur 5 24 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,30
EUR 7,30 EUR 3,31

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Une saison de machettes
  • +
  • Dans le nu de la vie
  • +
  • La stratégie des antilopes - Prix Médicis 2007
Prix total: EUR 21,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

En 1994, au Rwanda, 800 000 Tutsis ont été massacrés, en douze semaines, par leurs concitoyens hutus. Soit près de 10.000 personnes par jour, principalement à la machette. Jean Hatzfeld, journaliste à Libération, avait déjà rendu compte de ce génocide sans précédent en donnant la parole aux rescapés des massacres de la région de Nyamata dans un témoignage bouleversant, Dans le nu de la vie. Récit des marais rwandais : sur une population de 59.000 personnes, 50.000 avaient été tuées par leurs voisins hutus.
Dans Une saison de machettes, Jean Hatzfeld a retrouvé une douzaine de ces assassins hutus, agriculteurs pour la plupart, en attente d’un jugement ou déjà jugés dans la même commune de Nyamata, et leur donne la parole. Adabert, Alphonse, Ignace, Elie, Léopord, Jean-Baptiste, Pancrase, Pro, et les autres, racontent en toute bonne foi, "avec une énorme franchise, souvent même avec candeur", observe l’auteur, cette année 1994 où tout a basculé après l’assassinat du président rwandais. "On s’assemblait sur le terrain de foot en bande de connaissance, et on allait en chasse par affinité", "On pensait qu’on pouvait désormais se débrouiller sans Dieu", expliquent-ils. Et de raconter comment eux, Hutus, s’armant de machettes, en se mettant à piller, à violer, à tuer aussi systématiquement que férocement, ont pris leur revanche sur l’ethnie des Tutsis qui avaient tenu les clefs du pouvoir pendant une longue période.
Dans cette grande enquête sous forme de récit, Hatzfeld analyse le processus du génocide. Ou comment de simples agriculteurs, placés dans une situation exceptionnelle et encadrés par les autorités locales, en sont venus à massacrer leurs voisins, sans état d’âme, par conformisme, mais avec le souci de bien faire le "travail", jusqu’au bout. "Tuer était moins échinant que cultiver", dit l’un. "Je tuais sans conséquences, je m’adaptais sans problème", se souvient un autre. À la fin du récit, les douze hommes acceptent de poser pour une photo, comme une bande de copains. Nulle trace de repentir dans leur discours, ni de mauvaise conscience. Récit d’une précision et d’une cruauté glaçante, Une saison de machettes est un ouvrage essentiel qui force le lecteur, frappé de stupeur, à garder les yeux ouverts pour regarder en face la banalité du mal. --Denis Gombert --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

Avec Dans le nu de la vie, récits des marais rwandais, Jean Hatzfeld avait recueilli les récits des rescapés tutsis du génocide rwandais. Après de longs séjours sur place, dans la prison où ils étaient enfermés et jugés, il fait maintenant parler les acteurs hutus de ce génocide des mêmes collines. En l'occurrence une bande d'amis : cultivateurs, instituteurs, commerçants, qui, comme ils disent, sont
allés " au boulot " ensemble, à horaires réguliers. Des hommes qui ont, pendant plusieurs semaines, systématiquement " coupé " leurs " avoisinants ", avec la claire idée de les faire totalement disparaître. Ils parlent ici de façon directe, sans souci d'atténuer leurs actes, même s'ils ne peuvent comprendre leurs responsabilités. Ils racontent les monstres qu'ils ont été et, de façon ahurissante, les hommes ordinaires qu'ils étaient avant et qu'ils espèrent nous faire croire être redevenus. Jamais aucun " génocidaire " du siècle n'a témoigné ainsi, ce qui fait d'Une saison de machettes un livre exceptionnel, unique, d'une force sans exemple.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Un livre exceptionnel.
Après Dans le Nu de La Vie où l'auteur donnait la parole à une dizaine de survivants tutsis, Jean Hatzfeld interroge ici les bourreaux.
On découvre alors, la terrible simplicité, l'effroyable facilité avec laquelle se commet le dernier génocide du XXè siècle.
Pas de figures exceptionnelles, pas de monstres froids et cyniques, non, des hommes qui jusqu'à la veille du terrible crime parlaient encore avec leurs avoisinnants autour d'une Primus.
Une construction remarquable qui a permis à l'auteur de faire parler ce groupe d'hommes encore emprisonnés au moment des interviews.
Aucun voyeurisme, juste une des des plus grandes réalisations du journalisme à ce jour.
Remarque sur ce commentaire 24 sur 24 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Par tous ces témoignages des tueurs hutus du génocide rwandais, on pénètre un tant soit peu le processus des êtres humains qui se dépossèdent littérallement de leur âme sous l’emprise d’une manipulation de masse. Ces hommes dont le travail rythmé, réglé était d’aller “couper” aussi naturellement que d’autres pouvaient aller “au charbon”. Dans une épouvantable consternation, une insupportable stuppeur, on comprend certains mécanismes de ces comportements de meute qui mènent à une cruauté collective, à une monstruosité humaine. Les génocidaires livrent leurs témoignages sans repentir ni mauvaise conscience banalisant naïvement leur “travail”.

Et Dieu dans tout ça ? Ils l’avaient délibérément mis en suspension le temps d’accomplir leur besogne…

Ce livre est un terrible documentaire, Horrible ! Je l’ai abordé petit à petit, à doses infimes entrecoupées de multiples autres lectures résolument plus distrayantes. Effort conséquent, certes, mais indispensable pour appréhender l’ignominie, la barbarie. C’est sûr qu’à ce rythme-là, il m’a fallu du temps mais bien nécessaire pour parvenir à endurer jusqu’au bout.

Un indispensable témoignage !
Remarque sur ce commentaire 18 sur 18 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 10 juillet 2004
Format: Broché
Au delà de la mort, de la cruauté dont l'être humain est parfois capable, ce livre, magistralement narré, nous amène à nous nous poser la question de savoir comment de tels actes ont pu être fomentés. Les protagonistes de ce livre sont ils les seuls coupables, comment aurions nous réagi dans une telle situation, comment nous autres, peuples tellement sûrs de nos opinions, n'avons nous pas su ou voulu intervenir.Ce livre est un miroir qui nous rappelle que l'homme est un être complexe capable du meilleur comme du pire : ici, il est le pire...
A LIRE SANS DETOUR
Remarque sur ce commentaire 13 sur 13 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
un livre étonnemment impréssionnant ou l'on se pose quelques questions. le 1ère: comment l'auteur a t'il fait pour supporter de pareils témoignages? la 2ème: comment avons nous pu laisser faire cela? la 3ème: comment des hommes peuvent-ils en arrivés à ces points de haines, de violence, d'ignominies?? la 4ème: comment j'ai fait pour le finir ?
Il y a, sur cette planète, des moments ou on se demande si l'homme malgré les exemples et leçons qu'il a reçu (l'extermination des juifs par exemple, d'ailleurs l'auteur y fait référence) est capable de répeter des horreurs, ces erreurs, la réponse est dans le livre. A méditer
Remarque sur ce commentaire 8 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Un livre qui ne laisse pas indifférent. Ce recueil de témoignages crus et poignants, présentés de façon remarquable par l'auteur, laissent perplexe sur les errements de l'humanité. Cet ouvrage, paradoxalement, est une invitation à profiter de la vie.
Remarque sur ce commentaire 9 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Temoignage bouleversant des criminels genocidaires rwandais. Bouleversant car on observe ces hommes devenir des betes sans meme qu'ils s'en rendent compte. C'est un livre sur le Rwanda et sur la nature humaine, ou comment devient on acteur d'un genocide. De plus une reflexion sur le pardon et comment revivre tous ensemble dans un meme pays. Surprenant, tenant à l'image de ce que ce petit pays a connu à la fin du XXeme siecle. Bon livre car non complaisant, non politisé alors qu'il s'agit toujours d'un exercice perilleux de faire parler des criminels.
Remarque sur ce commentaire 9 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Après le très émouvant et très vrai "dans le nu de la vie" où les rescapés du génocide rwandais s'exprimaient, Jean Hatzfeld nous entraîne, avec "une saison de machettes", de l'autre côté du miroir du génocide, celui des tueurs hutus. Entre les témoignages assez "surnaturels" où l'on peut découvrir l'état d'esprit pour le moins déstabilisant des génocidaires, Jean Hatzfeld se livre à une vrai analyse du génocide et trace un parallèle très judicieux entre cette épuration et celle des juifs par les nazis tout en soulignant les différences comme par exemple le caractère "industriel" (utilisation des gaz, création de ghettos et de camps, ...)des crimes nazis par opposition au caractère "rural" (caractère rudimentaire des armes, les tueurs connaissent très bien les tutsis tués, ...) du génocide rwandais.
L'attitude pour le moins contestable des forces étrangères est également évoquée.
Un grand livre d'histoire à méditer.
Remarque sur ce commentaire 8 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?