Unknown Pleasures a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 16,22
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Side Two
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,49

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Unknown Pleasures
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Unknown Pleasures


Prix : EUR 7,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
35 neufs à partir de EUR 4,50 9 d'occasion à partir de EUR 4,50

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Joy Division

Visitez la Page Artiste Joy Division
pour toute la musique, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Unknown Pleasures + Closer + Substance 1977-1980
Prix pour les trois: EUR 24,12

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (8 janvier 2000)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: London Records
  • ASIN : B000042O1H
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.021 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Disorder (2007 Remastered Version) 3:29EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. Day Of The Lords (2007 Remastered Version) 4:47EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Candidate (2007 Remastered Version) 3:07EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. Insight (2007 Remastered Version) 4:26EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  5. New Dawn Fades (2007 Remastered Version) 4:51EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. She's Lost Control (2007 Remastered Version) 3:57EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. Shadowplay (2007 Remastered Version) 3:53EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  8. Wilderness (2007 Remastered Version) 2:40EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  9. Interzone (2007 Remastered Version) 2:17EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter10. I Remember Nothing (2007 Remastered Version) 5:55EUR 1,29  Acheter le titre 

Descriptions du produit

Descriptions du produit

Stark & brilliant 1979 debut includes "She's Lost Control" and "New Dawn Fades".

Amazon.fr

Deux ans après leurs débuts et faisant suite à une tentative avortée en 1978, Unknown Pleasures (1979) constitue le premier véritable album de Joy Division. Une œuvre de l'ère glacière qui fait honneur au nom initialement choisi par le groupe (Warsaw) d'après le "Warszawa" de David Bowie sur Low, le premier volume de sa trilogie berlinoise. Les origines punk et les guitares aux angles aigus sont maintenant amorties dans des climats obsessionnels à base de rythmiques en apesanteur, d'électronique minimaliste et des lignes de basse monumentales de Peter Hook. Tous ces éléments, dont l'agencement et le fort particularisme doivent beaucoup au producteur Martin Hannett, semblent ne servir qu'un but : offrir la résonance nécessaire aux psaumes désespérés de Ian Curtis, qui achèvent de donner son intensité extrême à ce disque remarquable en tous points. À la fois désincarnée et pourtant incroyablement habitée, la musique de Joy Division avance ici des arguments parmi ses plus pertinents, comme le trio médian composé de "New Dawn Fades", "She's Lost Control" et "Shadowplay". Incontournable, comme le reste de leur discographie… --Fabrice Privé

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
14
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 16 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lester Gangbangs TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 6 septembre 2010
Format: CD Achat vérifié
Un des disques les plus importants des années 70 ... Qui à lui seul siffle la fin de la récréation punk, et annonce beaucoup de sons des années 80. Un disque indissociable de son leader tourmenté Ian Curtis.
Un prolo de la banlieue de Manchester, fasciné par les destins tragiques de Jim Morrison et James Dean, et musicalement très impressionné par le Velvet, les Stooges, et forcément leur plus grand prosélyte David Bowie. D'ailleurs Joy Division (un nom qui fera froncer quelques sourcils, car il fait allusion à des convois de prostituées remontant le moral des troupes du front Russe et des gardiens de camps de concentration) se nommera d'abord Warsaw, d'après « Warsawa », un des titres de « Low » ... Un Ian Curtis fortement impressionné par un concert des Sex Pistols, qui le décidera à se lancer lui aussi dans la musique...
Tous ceux qui sont impliqués dans « Unknown pleasures », seul disque publié du vivant de Curtis, deviendront des acteurs-clés de la scène musicale anglaise des années 80. Albretch (guitares, claviers), Hook (basse), Morris (batterie) formeront New Order, le producteur Martin Hannett sera un des plus cotés de la décennie suivante, Tony Wilson patron d'une boîte de nuit et d'un label (tous deux nommés Factory) sera un incontournable du music-business, l'auteur de la pochette Peter Saville un des graphistes les plus courus ... « Unknown pleasures » était pour tous ces gens le premier contact avec le milieu de la musique ...
Lire la suite ›
39 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par LODH COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURS le 22 juin 2011
Format: CD Achat vérifié
Ce premier album de Joy Division sent la désolation a plein nez, en fermant les yeux lors de l'écoute on respire l'air chargé de fumées industrielles du nord de l'Angleterre, on entend les cris des ouvriers révoltés contre leurs conditions de vie et le chômage grandissant, on perçoit la lumière grisâtre du brouillard et les hautes cheminées qui semblent s'y cacher...

Joy Division n'aura laissé que peu de morceaux avant de s'éteindre tragiquement, mais la noirceur de leurs morceaux, inspirée de la vision épileptique de Ian Curtis, semble à jamais le corolaire de cette fin.

Certains pourront dire qu'à l'instar d'autres groupes (Queen, The Doors ou encore Nirvana), on aurait jamais parlé autant de Joy si la tragédie qui causa leur fin n'avait pas existée... Je ne partagerai jamais cet avis, car Joy Division a créé le "cold" que The Cure portera par la suite au sommet absolu de la musique.

A la différence du punk, il n'est point de révolte dans cet album, il est juste question de désastre...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par vavle le 6 juin 2006
Format: CD
Glacées, ces lignes de survie. Une voix grave. ténèbreux. Musique spécialement en profondeur. DOWN, DOWN... Plus profond encore... Oui très près de la fin. Ca me désole. Ca pénètre très profond. Jusqu'aux battements du cœur. Une musique qui s'empare de tout ce qui m'entoure. Qui agresse tout en restant dans le monde de l'au-delà. Grand. Très grand.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
23 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par "elend" le 21 juin 2003
Format: CD
Unknown Pleasures est plus direct et plus spontané dans son orientation que ne l'est Closer.Il est aussi bien plus désespéré.La tristesse paroxystique du chant de Ian Curtis nous renvoie à des Tim Hardin,Nick Drake,Syd Barrett,autres joyeux troubadours du desespoir.Pourtant ce desespoir ne nous assomme pas.Il nous élève!
Commment encore écouter New Dawn Fades repris par Moby quand on sombre dans les plaisirs inconnus de Ian Curtis,Bernard Albrecht,Peter Hook et Steven Morris?
Un Trés Grand Disque de La Musique Contemporaine.On ne peut plus parler de Rock,d'After Punk, de Cold Wave quand on parle de Joy Division.Joy Division est un genre à lui tout seul.Sombrez dans les plaisirs inconnus,vous n'en sortirez pas indemnes.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Frederic Thebault le 13 septembre 2000
Format: CD
Lorsque la plupart des punks, en 1978/1979, comprit que leur combat était voué à l'échec, la rage et la colère contenues dans leur musique disparurent peu à peu. A Manchester, ville sinistre et grise d'Angleterre, 4 jeunes punks nommés Warsaw transformèrent leur nom en Joy Division. Ian Curtis, parolier et chanteur, être à la sensibilité extrême, menait le groupe. Leur musique se laissait aller vers la non-énergie, sans le moindre recul ni la moindre once d'humour. Il ne restait que du désespoir, de la terreur face au "no future" dénoncé par les punks. "Unknown pleasures" et son cortège de fantômes flirtait allègrement avec la mort, et celle-ci n'allait d'ailleurs pas tarder à se manifester, transformant Joy Division en groupe maudit, au culte macabre. 20 ans après, il est toujours très difficile de s'immerger dans cette musique glaciale, tant les sentiments qu'elle véhicule sont forts. C'est pourquoi, aussi, "Unknown pleasures" fait partie des ces rares disques incontournables, car la musique sort de son cadre, elle devient quelque chose de quasi-surnaturel, elle s'adresse directement à quelque chose que chacun porte en soi, au plus profond de son être : l'âme.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?