La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La Vérité s... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Editeur AUDIOLIB. Expedition le jour meme si commande passee avant midi, par GLS contre signature (24-48h) ou par La Poste (72h en moyenne).Pour toute commande inferieure a 15 Euros, si vous souhaitez absolument une livraison par La Poste, merci de nous le signaler immediatement apres la commande. A
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La Vérité sur l'affaire Harry Quebert: Livre audio 2 CD MP3 - 650 Mo + 530 Mo MP3 CD – Livre audio, 20 mars 2013


Voir les 6 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 11,00
CD audio
"Veuillez réessayer"
EUR 58,94 EUR 58,94
MP3 CD, Livre audio
"Veuillez réessayer"
EUR 24,90
EUR 22,21 EUR 21,91

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Vérité sur l'affaire Harry Quebert: Livre audio 2 CD MP3 - 650 Mo + 530 Mo + L'Ile des oubliés: Livre audio 2 CD MP3 - 588 Mo + 616 Mo + Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire: Livre audio 2 CD MP3 - 581 Mo + 652 Mo
Prix pour les trois: EUR 69,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Joël Dicker

Joël Dicker est né à Genève en 1985. La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert est son deuxième roman. Il y dépeint une Amérique qu'il connaît bien pour y avoir beaucoup voyagé et longuement séjourné.

Thibault de Montalembert

Formé à l'école de comédiens du Théâtre des Amandiers de Nanterre, Thibault de Montalembert joue au cinéma et au théâtre sous la direction de metteurs en scène prestigieux : Costa-Gavras, Deplechin, Wargnier, Bonello... Très grand lecteur, il a enregistré pour Audiolib : Le voyage dans le passé, trois nouvelles de Boris Vian, Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (Grand Prix du livre audio La Plume de Paon 2012) et Karoo.

Revue de presse

"Si vous mettez le nez dans ce gros roman, vous êtes fichu. Vous ne pourrez pas vous empêcher de courir jusqu’à la six centième page". Bernard Pivot - Le JDD

"Un thriller sur fond de réflexion sur l’écriture, doublé d’un portrait saisissant de l’Amérique. Ambitieux, haletant… grand roman." Marie-Françoise Leclère - Le Point



Détails sur le produit

  • MP3 CD: 1275 pages
  • Editeur : Audiolib (20 mars 2013)
  • Collection : Littérature
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2356415823
  • ISBN-13: 978-2356415820
  • Dimensions du produit: 13,6 x 1,2 x 18,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (726 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 112.430 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pokespagne TOP 1000 COMMENTATEURS le 28 avril 2015
Format: Poche
En lisant ce fameux "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert", j'ai eu l'une des expériences les plus "extrêmes" de ma vie de lecteur assidu, je dois l'avouer. Mais je n'ai pas envie de remercier le dénommé Joël Dicker pour autant, car la honte,voire le dégoût que j'ai régulièrement ressenti à lire un livre aussi mal écrit (j'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'une traduction bâclée, mais non, même pas !), la gêne devant des dialogues qui figurent parmi les lignes les plus ridicules que j'aie jamais lues, ne m'incitent pas à la générosité ! Combien de pages ai-je du ainsi sauter pour ne pas jeter purement et simplement le livre à la poubelle, je pense en particulier aux atroces recommandations de Harry à son disciple quant à sa vocation d'écrivain, qui feront désormais partie de mes pires souvenirs de lecteur ! Et j'évite même de repenser aux élucubrations de Dicker sur la société américaine (d'un côté les affairistes arrogants de New York, d'un autre les bouseux attardés de province, et entre eux, point de salut, le message est clair et net), tant est nauséabonde cette peinture grossière d'un monde pourri que, visiblement, Dicker ne connaît que par oui dire. Mais alors, me demanderez-vous, comment ai-je réussi à venir à bout d'un tel pavé ? Eh bien parce que, malheureusement, l'énigme "policière" qui est au centre de "La Vérité..." est l'une des meilleures, les mieux construites - avec ce jeu classique mais diabolique entre les époques -, et les plus addictives jamais vues. Ni plus ni moins.Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Scarlett le 5 février 2013
Format: Broché
J'ai ete enthousiasmee par la premiere partie du roman dont la structure est inetrressante et le style tres fluide et agreable a lire. Je n'ai pas pu m'empecher d'etre genee par le style "traduction" du livre, j'ai ete jusqu'a me demander si l'auteur etait bien francophone. A certains moments on a un peu l'impression de se retrouver devant la mauvaise traduction de Millenium.
Pour moi, la description des Etats-Unis, qui est decrite comme subtile par les critiques, est en fait assez peu subtile, et seulement conforme au cliche europeen de ce que sont les Etats-Unis: On retrouve le classique mercantilisme a tout prix, la religion extreme de la bible belt, les armes en vente libre, bref toutes les thematiques americaines qui interressent les europeens, mais pas forcement une "vraie" description des Etats-Unis.
L'histoire d'amour n'est pas credible, et je n'arrive pas a penser que meme en 1975 une fille de 15 ans parlait de la facon dont les dialogues sont ecrits. Tout cette partie est tres "nunuche".
La partie roman policier est tres bonne et haletante dans la premiere partie, et dans les 300 dernieres pages, on se lasse de passer de suspects en suspects, et la fin est carrement tiree par les cheveux a la limite du n'importe quoi.
Malgre tout, j'ai pris plaisir a lire le Joel Dicker, et ne regrette pas de l'avoir lu, c'est une bonne decouverte. J'aimerai voir ce qu'il va faire apres, quand il aura un peu plus de maturite...
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
198 internautes sur 231 ont trouvé ce commentaire utile  Par Floral le 19 octobre 2012
Format: Broché Achat vérifié
Il n'est inutile de préciser que l'auteur est suisse, et qu'il ne s'agit pas d'une traduction, mais d'un roman noir, se déroulant aux États-Unis, avec des codes très étatsuniens, mais tournés en dérision.
Car, après lecture d'autres commentaires, je trouve qu'on oublie de dire que, parfois, c'est très drôle (si, si, j'ai éclaté de rire plusieurs fois en le lisant) - à d'autres moments, on est dans une enquête très sérieuse.
Pour tout dire, j'ai parfois eu l'impression de me retrouver dans Fargo des frères Coen : tous les protagonistes se comportent tous à un moment ou à un autre comme de sombres crétins, même si ce qui arrive est tragique. Harry Quebert n'y échappe pas tant on se demande bien comment il a pu tomber amoureux d'une Nola dont on peine à percevoir les qualités tout au long du roman (s'il devait y avoir un côté roman d'amour, de ce côté, c'est raté, mais ce n'était peut-être pas du tout le but...). Outre Fargo, une autre référence pourrait être Twin Peaks.
Le style a été critiqué par certains - à raison pour partie - mais attention, il n'est pas dit que parfois il ne s'agisse pas de formulations volontairement choisies par l'auteur pour parodier une mauvaise traduction (ce qu'est, quand même, censé être ce roman, fait à la va-vite que je te pousse sous l’influence de l'éditeur Schmid & Hanson, dont l'ambition semble être de flinguer la littérature - sans colt).
Lire la suite ›
8 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cassiopée TOP 500 COMMENTATEURS le 4 février 2015
Format: Poche
Au fond les écrivains n'écrivent qu'un seul livre par vie...

Mes habitudes de lecture sont plutôt du style boulimique, je me plonge dans les livres et je lis en apnée. Cette fois-ci, j'ai abordé ce livre d'une autre façon : une lecture régulière, plusieurs chapitres par jour, mais limitée. Cela m'a sans doute permis de prendre du recul par rapport à un style parfois emphatique, notamment lorsque Harry parle du « métier » d'écrivain... avec des formulations qui m'ont semblé parfois « ampoulées »....

« Écrivez parce que c'est le seul moyen pour vous de faire de cette minuscule chose insignifiante qu'on appelle vie une expérience valable et gratifiante.
Écrivez pour donner du sens à votre vie. »

En dehors de ces détails, j'ai apprécié cette lecture malgré une pléthore de rebondissements qui gâchent un peu l'ensemble.
Les personnages et leurs travers (sans mauvais jeux de mots) sont abordés avec doigté pour que nous les découvrions petit à petit, avec leur face sombre mais aussi l'amour qui envahit la vie de chacun...

Le fait qu'un homme ou une femme admiré, adulé, ovationné, puisse être détruit en temps record, est bien décortiqué . Il suffit de peu, une rumeur, une photo, un voisin qui fait courir un bruit... L'ambiance d'un petit village où tout se sait mais « moi je ne dis rien, ce n'est pas mon problème » est habilement retranscrite.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?