undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles6
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:15,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 mai 2004
Depuis que Dream Theater a ouvert la brêche du métal-intello-qui-bourrine, on appelle ça du métal progressif.
Marillion avait commencé dans les années 80, mais cette vague est un poil plus excitante à cause des batteurs dopés à l'insu de leur plein gré et des guitaristes parkinsoniens du poignet.
Donc, comme le Théatre, Symphony donne dans le compliqué musclé. Un poil plus classiqueux. Avec un nom pareil, on s'en serait douté, non ? Des clins d'oeils aux compositeurs à perruques XVIIIe que certains jugeront prétentieux, mais n'exagérons rien, ce n'est pas le Rondo Veniziano !
De toute façon les petites complexités rythmiques tordues feraient plus penser à du Yes sous EPO qu'à Claydermann. Alors, on parle bien de rock progressif. Il est simplement plus musclé que d'habitude.
C'est apparemment plus difficile d'accès. Il faut faire l'effort d'y revenir, et après, on est mordu !
Commencez par «A fool's Paradise», après ça va tout seul.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2006
Tous les défauts qu'on pouvait reprocher à Symphony X dans les albums précédents sont ici anéantis. Les morceaux véhiculent une véritable émotion et la synthèse classique - métal est ici une véritable réussite comme dans les grands moments de Malmsteen.
Symphony X a ici cessé de créer de la musique pour épater les musiciens, pour faire de la technique stérile, mais bien pour ravir les oreilles des chanceux qui pourront l'écouter. C'est une notion fondamentale car les musiciens surdoués tombent souvent dans le piège narcissique de la démonstration et rares sont ceux qui évitent cet écueil. Bienvenue au panthéon des géants avec Yes, Rush, les Floyd ou Dream Theater (entre autres).
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 11 juin 2002
Si dans 500 ans, nos descendants se penchent sur la musique du passé, ils en viendront à se demander quels étaient les dignes héritiers de la Grande Musique, la musique classique en l'an 2000. Et il est fort probable qu'ils désignent d'emblée Symphony X. Sans tomber dans les clichés néo-classiques quelquefois ridicules (certains morceaux de Rhapsody ou Malmsteen), Symphony X propose une musique ultra-puissante alliant des guitares très lourdes type heavy metal (le début de "Evolution"), une batterie tour à tour dévastatrice ("A fool's paradise") ou d'une légèreté surprenante ("Communion and the oracle"), une basse discrète venant appuyer les guitares, une voix (des voix) merveilleuses, et enfin, un clavier exceptionnel, créant une ambiance fantastique tout au long de l'album. Ce concept-album semble l'oeuvre la plus aboutie d'un groupe extraordinaire, pas encore reconnu à sa juste valeur. Pourtant, les musiciens sont tous des virtuoses, à commencer par Michael Romeo le guitariste, dont les rythmiques sont d'une complexité telle, qu'elles feraient passer celles de Dream Theater pour du rockabilly ! Je ne parle même pas des solos...Et que dire de Michael Pinella, le claviériste ! On pourrait écrire des pages, rien que pour vanter ses qualités techniques ! Mais, je vous vois venir, vous allez penser que ce groupe est inécoutable, que sa musique est inaccessible pour l'auditeur si il n'a pas au moins dix ans de conservatoire derrière soi, que trop de technique nuit à l'émotion,etc, etc... Or c'est là que le bât blesse : au bout de la deuxième écoute, on est déjà complètement dedans ! L'émotion et le feeling sont omniprésents au travers de la voix puissante de Russell Allen, ou encore avec les nombreux passages d'accalmie entre les morceaux ("Transcendence", "On the breath of Poseidon"...). Un album FABULEUX du début à la fin, que tous les amateurs de grande musique (classique,jazz, progressif, heavy metal) se doivent de posséder ! Une grande leçon de musique.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2000
Cet album, aucun fan de metal progressif ou autre ne pourra l'éviter. Symphony X est à l'apogée de son art, et ce petit chef-d'oeuvre de technicité, de mise en place, de son se démarque très largement du lot. A ne louper sous aucun pretexte.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2001
Il y a encore quelque temps de cela je ne connaissais absulument pas ce combo puis je les ai decouvert avec Twilight in olympus et Divine wings of tragedy lors de cette decouverte j ai eu l impression qu ils debarquaient d'un autre monde mais en ecoutant V je suis reste litterallement subjugué,ce groupe Americain nous donne une leçon de rigeur et de virtuosite ,il est clair que l'influence du MAESTRO YNGWIE J MALMSTEEN se fait largement ressentir dans le jeu de guitare de Mickael ROMEO et je ne peut que l en feliciter mais SYMPHONY X est un ensemble de musiciens de tres haute volee et je remercie DIEU de leur avoir donne le vocaliste RUSSEL ALEN un vocaliste d'une tel envergure se fait tellement rare dans ce style, il est peut etre le meilleur qu il m ai été donné d'entendre depuis RONNIE JAMES DIO (il a parfois le meme timbre de voix) mais le mieux à mon humble avis c' est de decouvrir ce goupe aux multiples facettes qui nous delivre un metral progressif bourré d'influence divers : MALMSTEEN,KANSAS,DREAM THEATER SURTOUT NE CHANGEZ RIEN
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2014
C'est un disque à posséder absolument pour tout amateur de metal prog et fan de Michael Romeo! Une vraie merveille de mélodie et de technique!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

15,80 €
20,30 €
14,60 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)