EUR 7,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
CHAT QUI VOYAIT ROUGE a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

CHAT QUI VOYAIT ROUGE Poche – 21 octobre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,10
EUR 7,10 EUR 3,54

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

CHAT QUI VOYAIT ROUGE + Le chat qui mangeait de la laine + Le chat qui jouait Brahms
Prix pour les trois: EUR 21,20

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Etre responsable d'une nouvelle rubrique culinaire et suivre à la lettre un régime drastique relève presque de l'impossible pour le journaliste Jim Qwilleran ! En proie aux pires frustrations, il s'installe dans une atypique pension d'artistes gastronomes, où il retrouve par hasard son amour de jeunesse. Mais peu après, l'adorable Joy disparaît sans laisser de traces... Jim et ses félins semblent être les seuls à avoir entendu un cri cette nuit-là. Et à trouver étrange que l'atelier de poterie où Joy exerçait ses talents soit si bien gardé...

Biographie de l'auteur

Lilian Jackson Braun, née en 1916, partage aujourd'hui sa vie entre le Michigan et la Caroline du Nord. Durant ses études à Detroit, elle publie des " Spoems " - poèmes sportifs consacrés au Base-ball - dans un quotidien local puis dans plusieurs magazines nationaux. Après avoir envisagé d'enseigner, elle fait finalement carrière dans la publicité et la communication. Dans le même temps, elle vend ses premières nouvelles félines à divers magazines, dont le prestigieux Ellery Queen's Mysteries Magazine. En 1966, Lilian Jackson Braun écrit la première intrigue de la série policière qui met en scène Jim Qwilleran et ses chats détectives. Malgré l'engouement du public, elle interrompt la série jusqu'en 1986 où, à l'âge de soixante-dix ans, elle publie Le Chat qui voyait rouge, qui rencontre alors un succès retentissant ja-mais démenti depuis. Le tome 28, Le chat qui jetait des peaux de banane, a reçu en 2005 le prix de la Fondation 30 mil-lions d'amis. Lilian Jackson Braun a également publié deux recueils de nouvelles, Légendes du Comté de Moose et La vie secrète du chat qui...



Détails sur le produit

  • Poche: 256 pages
  • Editeur : 10 X 18 (21 octobre 2010)
  • Collection : Grands détectives
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264052767
  • ISBN-13: 978-2264052766
  • Dimensions du produit: 17,7 x 1,6 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 107.737 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ceriseauvive TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 27 janvier 2011
Format: Poche
Aaah, cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas plongé dans un Lilian Jackson Brown. Et puis, dans une gare, alors que j'attendais mon train, je décide de m'acheter un bouquin ... j'ai fouiné 3 heures avant de tomber nez à nez avec ce chat aux lunettes rouges. Et je ne suis pas du tout déçue.

Quel plaisir de retrouver Qwilleran flanqué de ses deux siamois, Koko et Yom Yom.

Cette fois, l'intrigue se passe dans une pension de famille, tenue par un attorney fin gastronome. Tous les pensionnaires y sont férus de cuisine. Les arts de la table et les arts tout court y ont bonne place. En effet, la maison abrite également un atelier de poterie. Promu critique gastronomique au moment où il s'était imposé un régime draconnien, Qwilleran se rend là-bas pour écrire un article. Il y retrouve la jolie Joy, un amour de jeunesse, qui s'est fait connaître pour ses talents en poterie et en céramique. Cependant, une atmosphère étrange planne, des histoires sombres se racontent sur cette maison et les pensionnaires semblent tous avoir un cadavre dans le placard ... Qu'à cela ne tienne, Qwilleran mène l'enquête, d'autant plus quand Joy disparait sans laisser de trace. Sa couverture de critique gastronomique va alors lui permettre de tirer au clair l'affaire plus discrètement, car les indices se font rares, trop rares pour être tout à fait honnêtes, et si les lettres que tapait Koko sur le papier de la machine à écrire n'étaient pas si anodines que ça ?

Bref, un petit régal comme d'habitude, une histoire bien ficelée et des siamois plus espiègles que jamais ... J'en redemande !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par babableuedesmarais le 9 décembre 2014
Format: Poche Achat vérifié
C 'est toujours un vrai bonheur de lire les aventures de Qwilleran , Yom yom et Koko .
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ginette Argaud le 9 août 2012
Format: Poche Achat vérifié
J'ai été envahie par le rose du plaisir! Plaisir de l'écriture manuelle de mon vendeur et de découvrir un livre "quasi" neuf! Plaisir des promesses tenues! Tout cela a écart le rouge du "chat"
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?