undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: PocheModifier
Prix:2,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 mars 2005
Conte merveilleux et fantastique, le lecteur ne peut qu'adorer. Le jeune Anselme, étudiant, se trouvera bientôt perdu entre deux mondes...deux mondes bien opposés l'un de l'autre, si bien que le lecteur se voit lui aussi plongé dans la confusion,mêlée d'insouciance....Nouvelle très poétique, riche en couleurs et en musique embellie de descriptions absolument magnifiques du monde artistique.C'est un voyage mystérieux, celui d'un jeune homme en quête de la vérité absolu...
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le vase d'or tient à la fois de la fable, du fantastique et de la quête initiatique. Le héros Anselme incarne l'artiste que pourrait être Hoffmann lui même. Un homme gauche, peu adapté au monde du réel et du matériel mais plus tourné vers l'intériorité et la connaissance, en recherche de beauté et d'idéal. Et c'est là le trait singulier qui caractérise nombre d'artiste. Anselme fera ce triste constat; oui l'artiste est malheureux, surtout en amour, mais c'est pour mieux nourrir son idéal, pour mieux renaitre dans un monde qu'il peuple de mille beautés.

Le vase d'or en tant qu'objet est utilisé en tant que porte d'entrée pour pénétrer l'autre monde. Hoffmann utilise à merveille toute sorte de matières, de métaux précieux, de couleurs, d'animaux propre à nourrir nos visions de lecteur qui sont autant d'objets doués de symbolisme. Vers la fin de l'histoire l'auteur nous évoque des bouteilles de cristal géantes auxquelles les médiocres seraient enfermés et dont ils ne s'apercevraient même pas. Tout cela se déroule dans le laboratoire surnaturel de la Salamandre, père du serpent charmeur entrevu dans le sureau, qui deviendra guide du jeune Anselme pour tenter de l'amener vers la félicité, ce monde d'en haut où l'attend l'amour divin. Mais le chemin n'est pas de tout repos et comme toujours des forces terrestres et contraires seront là pour ralentir la quête entreprit. Le dernier chapitre, appelé veillées ici, est riche en descriptions et d'un haut niveau symbolique, chacun pourra en faire son interprétation.

La morale de cette histoire est de nos jours toujours identique. Les mystiques, artistes, contemplatifs et autres gens détachés de toute aspirations matérielles passeront toujours pour des fous qu'ils seraient bons de surveiller ou de recadrer. Mais ainsi est la loi des médiocres et ainsi en feront toujours fi ces gens qui ont construit dans leur esprit des temples aux beautés indescriptibles et à très peu accessibles.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un récit farfelu et naïf mais dont les images sont puissantes. L'aveu aussi de l'auteur, sa solution : fuir la réalité médiocre pour un imaginaire idéalisé, merveilleux.
0Commentaire0 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,00 €
2,80 €