et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 12,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 3,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Vers la féminisation ? : Démontage d'un complot antidémocratique Broché – 30 mars 2007


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 12,00
EUR 10,00 EUR 10,95

Gratuit : Amazon sur votre mobile et votre tablette
téléchargez gratuitement l'application Amazon et retrouvez tous nos livres et nos produits dans votre iPhone, Android ou iPad.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Vers la féminisation ? : Démontage d'un complot antidémocratique + Abécédaires de la bêtise ambiante : Jusqu'où va-t-on descendre ? Socrate à Saint-Tropez + SOCIOLOGIE DU DRAGUEUR
Prix pour les trois: EUR 39,45

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction :

«La femme est l'avenir de l'homme.»

Cette sentence devenue célèbre résume à elle seule le credo de l'époque, son idéologie.
Que le poète qui l'a prononcée ait vécu en stalinien et fini pédé devrait pourtant inciter à la prudence, voire à la réflexion.
À moins que le but de ce slogan, devenu «Demain sera féminin» dans un catalogue de vente par correspondance ', soit justement de couper court à toute réflexion sérieuse ; d'exiger de nous, hommes de bonne volonté qui voulions continuer à réfléchir, que nous nous en remettions à la fameuse intuition et autre sensibilité féminines quant à notre avenir.
Étrange : dans cette société libérale où presque toutes les critiques sont permises, voire encouragées (surtout celles qui en sapent les fondements : chrétienté, raison, science, république, père, famille, morale...), il est devenu très mal vu de ne pas dire que du bien des femmes.
Malgré cette pression médiatique croissante - et ne faisant finalement que rejoindre la tradition classique unanimement misogyne depuis la nuit des temps jusqu'à Simone de Beauvoir - je vais oser poser ici la question interdite :
Et si c'était parce que la femme est fondamentalement sans vision politique et sans projet social, donc qui accepte comme naturel, voire indépassable, le système en vigueur (en l'occurrence le néolibéralisme), que les hommes au pouvoir (ces mêmes tenant du néolibéralisme) tenaient à tout prix à nous imposer : (...)

Quatrième de couverture

- " La femme est l'avenir de l'homme. " Cette sentence devenue célèbre résume à elle seule le credo de l'époque, son idéologie. Que le poète qui l'a prononcée ait vécu en stalinien et fini pédé devrait pourtant inciter à la prudence, voire à la réflexion. A moins que le but de ce slogan, devenu " demain sera féminin " dans un catalogue de vente par correspondance, soit justement de couper court à toute réflexion sérieuse ; d'exiger de nous, hommes de bonne -volonté qui voulions continuer à réfléchir, que nous nous en remettions à la fameuse intuition et autre sensibilité féminine quant à notre avenir... En s'appuyant sur les trois stuctures, dont l'articulation constitue la totalité de l'être, à savoir : le corps (ses fonctions), l'oedipe (ses représentations) et l'histoire (ses réalisations), Alain Soral démontre que c'est, au contraire, parce que la femme est plutôt l'être du désintérêt politique (littéralement un homme sans vison collective d'avenir) que l'oligarchie a choisit d'en faire le relais privilégié de son pouvoir (au commentaire journalistique comme à l'exécution de gestion). La féminisation des esprits complétant, en quelque sorte, la " maastrichtisation " des institutions afin de réduire, jusque dans les consciences, l'aspiration du peuple au pouvoir citoyen. En proférant cette thèse radicale, médiatiquernent marginale mais ressentie par une part grandissante de la population, vers la féminisation ? veut poser les bases d'un débat sérieux à propos d'une manipulation antidémocratique (notamment la parité) dont la majorité des femmes, ouvrières et employées, sont aussi le jouet ; niais aussi aider l'honnête homme à se défendre contre l'arrogance et la bêtise des élites en place dans les dîners en ville ! --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 3,00
Vendez Vers la féminisation ? : Démontage d'un complot antidémocratique contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 3,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 211 pages
  • Editeur : Blanche (30 mars 2007)
  • Collection : Bibliothèque Blanche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2846281718
  • ISBN-13: 978-2846281713
  • Dimensions du produit: 18,5 x 1,5 x 12,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (34 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 20.518 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Alain Soral, polémiste, écrivain, essayiste et réalisateur.

"Intellectuel dissident », ancien militant communiste, conseiller de Marine Le Pen pour les affaires sociales et le problème des banlieues de 2007 à 2009, fondateur en 2007 de "Égalité et Réconciliation", une association « nationaliste de gauche", candidat aux élections européennes de 2009 en Île-de-France sur la « liste antisioniste » conduite par Dieudonné.

Bibliographie :

Les Mouvements de mode expliqués aux parents, avec Hector Obalk, Robert Laffont, 1984.
Le Jour et la Nuit, ou la vie d'un vaurien, roman, Calmann-Lévy , 1991 Rééd. sous le titre La Vie d'un vaurien, Éditions Blanche, 2001
Sociologie du dragueur, Éditions Blanche, 1996
Vers la féminisation ? Démontage d'un complot antidémocratique, Éditions Blanche, 1999
Jusqu'où va-t-on descendre ? Abécédaire de la bêtise ambiante, Éditions Blanche , 2002
Socrate à Saint-Tropez : texticules, Éditions Blanche, 2003
Misères du désir, Éditions Blanche, 2004
CHUTe ! Éloge de la disgrâce, Éditions Blanche, 2006
Comprendre l'Empire, Éditions Blanche, 2011

En 2001, il réalise Confession d'un dragueur, avec Saïd Taghmaoui et Thomas Dutronc.
Son dernier essai, Comprendre l'Empire est sans doute son livre le plus profond, le plus complet et le plus polémique de tous !

Dans ce livre (En savoir plus)
Première phrase
La femme existe-t-elle ? Cette question radicale ne prétend pas se rattacher à une tradition métaphysique de l'absurde pour étudiants en lettres désespérés. Lire la première page
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par MjShark sur 14 juin 2014
Format: Broché Achat vérifié
Une analyse très complète et rigoureuse, déroulée dans le soucis de rester toujours compréhensible.
Les trois premiers quarts du livre sont passionnants et mettent en lumière les différences homme-femme, avant d'en expliquer les causes puis de d'analyser en quoi la féminisation de la société est une stratégie du système libéral (j'ai résumé très rapidement, vous en conviendrez). Le dernier quart du livre est plus difficile à lire, et fait l'éloge de la distinction et de la complémentarité des sexes.
Bref c'est un ouvrage sensationnel, à contre-courant de toutes les théories fumeuses qu'on nous ressort dans tous les sens. A lire et à conserver !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ced777 sur 17 novembre 2013
Format: Broché Achat vérifié
Soyons honnêtes: Soral a un bon niveau en philosophie, une solide base historique sur tout ce qui concerne la Révolution et le XXème Siècle, et est assez doué en compréhension stratégique des politiques actuelles, car il a un appareil critique qui lui permet de poser les bonnes questions (apporte-t-il les bonnes réponses? c'est à chacun d'en juger). Mais où Soral, ce touche-à-tout, est vraiment le plus pointu, son vrai champ d'excellence, c'est la sociologie. Et ce livre en est une pleine démonstration. Comprendre l'Empire est son plus grand succès: je reste convaincu que c'est "Vers la féminisation" son grand livre. Avec Michel Schneider et son "Big Mother", Christopher Lasch et "La culture du narcissisme", Soral produit le 3ème livre d'une trilogie déconnectée qui donne une véritable vision de notre société et notre culture actuelle, et les clefs de compréhension, notamment historiques.

Ce n'est en rien un livre machiste ou misogyne. C'est un essai pas seulement né d'une réflexion théorique,comme c'est souvent le cas chez les intellectuels ou les universitaires, mais issue d'une praxis: la pensée vécue dans le monde réel, dans son corps, dans des expériences de chair. Un livre argumenté, intelligent, dérangeant, j'oserai dire virtuose, avec toujours l'ironie mordante de Soral, qui l'empêche définitivement de tomber dans la morgue, le cynisme pur, le fatalisme ou le vulgaire.

A acheter d'urgence.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Charles sur 22 février 2014
Format: Broché Achat vérifié
Alain Soral se pose toujours les bonnes questions.
Dans cet essai toujours d'actualité, il fait l'analogie entre la femme et le consommateur pour amener une critique de la démocratie sociale et libérale. La démonstration est claire, efficace et drôle.
Ce livre permet de mieux comprendre notre époque, c'est pourquoi, quelque soit votre orientation politique, je vous le conseille.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par jevola sur 14 juillet 2013
Format: Broché
L'analyse de Soral est tellement articulée et pertinente qu'elle n'est même plus attaquable par qui que ce soit doué de la moindre once d'intelligence.

La tentative forcée de féminiser la société ne correspond rien de moins qu'à la volonté de nous rendre tous inopérants et soumis, c'est à dire de faire de nous tous des femelles attendant de se faire intellectuellement accoupler, de se faire prendre littéralement par l'oligarchie qui nous la met déjà depuis pas mal de temps.

Un livre à lire pour se libérer des attaches perverses du féminisme qui ont déjà tellement submergé l'occident moderne, qu'on ne puis presque plus y trouver la moindre VRAI femme restante au milieu des ruines de notre civilisation déclinante.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ulysse sur 6 juillet 2013
Format: Broché
Trés bon livre. Trés instructif, qui decrit trés bien les rapports hommes-femmes a notre époque et les analyse finement, bien dans le style de Soral. Bravo, bien vu !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Broché
Le principe est très bien, l'acte est courageux, mais la forme est trop "pompeuse". J'ai beaucoup de mal à comprendre ses phases, qui contiennent 66 mots + 2 parenthèses de 3 lignes. Ses mots et expressions sont compliqués, ses phrases alambiquées, il faut être hyper concentré pour lire ne serait-ce qu'une page. Bonne chance !!!
Très beau combat, mais il aurait fallu que quelqu'un écrive pour M.Soral, et j'espère qu'il fera des livres SIMPLES, CONCIS, PRÉCIS, CLAIRS, SCHÉMATIQUES, IMAGÉS, abordables par n'importe quel individu.
C'est un livre que j'ai feuilleté, mais qui restera dans ma bibliothèque, et ne me demandez pas de vous expliqué un passage ! -_-"
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
33 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ludwig sur 4 janvier 2010
Format: Broché
Ce texte, dont la tonalité peut gêner par son caractère très affirmatif et l'affichage d'une rigueur effrayante, me semble absolument essentiel pour comprendre l'évolution récente de la société occidentale. Ayant manifestement inspiré le Zemmour du "Premier Sexe", il explique magnifiquement le trouble de genre qui saisit les hommes et les femmes dans un contexte de libéralisation sans contrepartie dont les marchands sont les principaux bénéficiaires. On n'est ici pas loin du centre de la pensée de Soral, qui se déploiera plus tard davantage sur le plan politique: on aime ou on déteste, non pas parce que c'est provoquant, mais parce que c'est vrai. Les amateurs de Philippe Muray, d'Eric Zemmour, ou du Houellebecq de Plateforme, apprécieront sans doute.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?