Vie et mort de la jeune fille blonde et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter d'occasion
D'occasion - Très bon Voir les détails
Prix : EUR 4,82

ou
 
   
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Vie et mort de la jeune fille blonde sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Vie et mort de la jeune fille blonde [Poche]

Philippe Jaenada
3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 5,99  
Broché EUR 17,30  
Poche --  

Notre boutique Le Livre de Poche

Notre boutique Le Livre de Poche
Découvrez tous les livres de Poche dans notre boutique dédiée.

Description de l'ouvrage

14 juin 2006 Littérature & Documents (Livre 30586)
Eternel adolescent trentenaire, le narrateur promène son vague à l'âme de bistros en dîners mondains. C'est chez Alice et Paul, des hôtes fortunés et alcooliques, qu'il entend parler un soir de Céline, leur fille toxicomane et probablement prostituée. Et si elle n'était autre que la Lolita décomplexée qui l'a jadis initié aux plaisirs du sexe ? Dès lors, il n'a plus qu'une idée en tête : se lancer à la recherche de Céline. Comme si, malgré le temps passé, la nostalgie, la déchéance, il allait pouvoir retrouver, en même temps que le souvenir lumineux de sa jeunesse, un sens à sa vie. Avec l'humour nonchalant et ravageur qui le caractérise, l'auteur du Cosmonaute nous offre une fable désabusée où la gravité et la fragilité des êtres se lisent en filigrane.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Philippe Jaenada est l'auteur, entre autres, du Chameau sauvage (Prix de Flore, 1997), de La Grande à bouche molle (2001) et du Cosmonaute (2002). --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Poche: 219 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (14 juin 2006)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253117307
  • ISBN-13: 978-2253117308
  • Dimensions du produit: 17 x 11 x 1,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 486.665 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
1 étoiles
0
3.8 étoiles sur 5
3.8 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un des livres de cette rentrée ! 14 septembre 2004
Par Joachim TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Broché
Le narrateur se rend à un diner entre gens très bien. Pas trop envie d'y aller, mais c'est devenu une habitude : puisqu'il est invité, il vient ! Même si ces gens l'ennuient ! Bref, la soirée s'écoule, avec ici et là quelques bizarreries croustillantes, et soudain le maitre des lieux évoque les problèmes de sa fille (droguée, malade, violente, etc) qui ont commencé à l'adolescence, pendant des vacances, avec très vite des parties de jambes en l'air en compagnie de tous les hommes qui se présentaient. Là, le narrateur fait oups. Cette année-là, il était au même endroit. Et du haut de ses 16 ans, il s'était justement fait attraper par une gamine tout sauf farouche. Oups, oui ! Nul doute possible, c'était elle. Dès le lendemain, il prendra le train pour Marseille, afin de revoir cette jeune fille blonde, mais qu'y trouvera-t-il au juste ?... Entre scènes hilarantes et propos mélancoliques sur le souvenir, ce roman se dévore avec passion et fait sans doute partie des histoires qui méritent d'être lues en cette rentrée littéraire. Moi, en tout cas, j'ai adoré !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin !!!! 8 septembre 2004
Format:Broché
Un pti bonheur...je l'attendais avec impatience ce nouveau roman.
On retrouve l'humour et les rapports humains décalés ainsi que ce personnaga attachant. L'histoire conte davantage les épreuves et le souvenir du narrateur pour retrouver cette jeune fille blonde (ou brune peut etre ?) que la rencontre proprement dite. Un début accrocheur dans le rythme et les évènements louffoques (cooncours de gifles lors d'un diner: jaénada est nul !) puis émouvant dans les souvenirs revécus par notre anti-héros du 3ème millénaire.
Je me susi forcé à le lire en 3 fois pour prolonger le plaisir mais c'est dur !
Un bon bouquin pour découvrir cet auteur!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Décevant 21 janvier 2011
Par Kiks
Format:Poche
Ayant bien aimé le "chameau sauvage" et son style assez décoiffant, je me suis plongé dans la lecture de cette jeune fille blonde avec l'agréable conviction d'y retrouver les mêmes personnages attachants, les mêmes situations décalées et le même humour. Comme dans le "chameau", les premiers chapitres sont assez longs à se mettre en place mais par la suite, et contrairement au "chameau", le rythme ne s'améliore malheureusement pas. La narration accummule une série d'inutiles clichés et le scénario reste d'une platitude navrante. Même le dénouement, qui a l'ambition évidente d'être un coup de théatre, ne parvient pas à sauver cette histoire dont les personnages sont totalement insipides et les situations finalement assez banales malgré quelques anecdotes rocambolesques (telle celle de l'hôtel à New-York) dont l'humour frise le ridicule et tombe totalement à plat. Je ne suis maintenant plus si sûr d'avoir envie de lire les autres livres de l'auteur...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Du très bon Jaenada 26 juillet 2013
Par Cetalir TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Broché
Une fois encore, Jaenada a cette faculté immédiate à nous transporter dans son univers personnel et délirant. Son style est résolument moderne, ponctué de nombreuses parenthèses souvent imbriquées les unes dans les autres et qui sont autant de prétextes à se laisser entrainer par des digressions hilarantes, toujours maîtrisées cependant. Des digressions qui laissent toujours voir la fragilité de l’être, les nombreuses occurrences à se laisser tenter lorsqu’on est un peu faible de caractère, ce qui est un trait constant des personnages du romancier.

Dans « Vie et mort d’une jeune fille blonde », Jaenada s’en donne à cœur joie et balaie avec une joie iconoclaste les conventions et les bien-pensants. Le roman repose sur un morceau de bravoure assez exceptionnel, un dîner en ville, dont les conséquences donneront lieu à des prolongements déroutants.

Un dîner auquel se rend le personnage central, parlant comme souvent chez Jaenada à la première personne du singulier et empruntant les traits de l’auteur, selon des habitudes quasi routinières. On se rend à ces dîners sans cadeau, on y arrive en retard ou oublie de prévenir qu’on ne vient pas et y rencontre des habitués comme des inconnus, tous membres de l’intelligentsia parisienne.

Cependant, et c’est là que l’auteur va commettre des pages d’une truculence rabelaisienne, ces dîners obéissent à une sorte de rites.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Touche-moi pas mes fesses, tu me salis ! 20 mars 2008
Par Léo de VOIX VINE
Format:Poche
La première phrase : Un dimanche soir de l'année dernière, au début de l'automne, mes amis Muratti ont organisé un grand dîner dans leur maison du XIVe arrondissement, à Paris.
Morceau choisi : Dans le métro, en venant, elle était assise en face d'un jeune homme fort bien habillé et coiffé, un peu trop même : dans son costume et sous ses cheveux, il semblait aussi à l'aise qu'un agneau dans un scaphandre, assis. Mais il souriait, tout seul. Il tenait précieusement à deux mains un énorme bouquet de fleurs multicolore, dont on devinait qu'il avait été composé par une fleuriste maternelle.
Malheureusement, on ne retrouve pas la fougue et l'inventivité du Chameau sauvage.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?