Vies et mort de Vince Taylor (Littérature Française) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vies et mort de Vince Tay... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Vies et mort de Vince Taylor Broché – 30 avril 2014


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,00
EUR 18,00 EUR 12,56

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 18,00 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Vies et mort de Vince Taylor + Le dernier come-back de Vince Taylor + GENE VINCENT Le Dieu du rock
Prix pour les trois: EUR 66,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Sa vraie carrière n’a duré que deux ans. Mais pour tous ceux qui l’ont connu alors, il demeure inoubliable. Né en Angleterre, ayant grandi en Amérique, Vince Taylor débarque en 1960 à Paris, préférant être « une épée chez les voisins qu’un second couteau chez lui ». Mais quelle épée ! Vince pourfend tout. Ses talents d’interprète et son jeu de scène déclenchent l’hystérie. Eddie Barclay veut en faire le rival de Johnny Hallyday, David Bowie s’en inspire. Pourtant, des années plus tard, pour survivre Vince fait la plonge dans un bistrot. Comment en est-il arrivé là ? Et surtout, pourquoi tous ceux qui le reconnaissent, fans de la première heure, musiciens, manager, rêvent-ils de lui accorder une seconde chance ? Vince lui-même a-t-il envie de remonter sur scène ? Et quel magnétisme exerce-t-il encore pour que tant d’inconnus tentent de l’en convaincre ?

En fait de biographie, c’est plutôt un « roman vrai » que Fabrice Gaignault consacre à Vince Taylor, s’attachant, au-delà d’une reconstitution des faits documentée, à percer le mystère d’un homme sublime jusque dans son acharnement à se perdre, mélange ahurissant d’orgueil et de défaitisme, de vitalité et de pulsions autodestructrices.

Biographie de l'auteur

Fabrice Gaignault est journaliste .

Fabrice Gaignault a publié La Chasse à l'âme (La Table ronde, 2003) et Les Égéries sixties (Fayard, 2006).
photo : © FOLEY John / Opale



Détails sur le produit

  • Broché: 200 pages
  • Editeur : Fayard (30 avril 2014)
  • Collection : Littérature Française
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2213661529
  • ISBN-13: 978-2213661520
  • Dimensions du produit: 21,5 x 1,5 x 13,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 16.399 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean-Michel Ciochetti le 9 juin 2014
Format: Broché Achat vérifié
Toute biographie possède une part d' interprétation d' auteur: la dose de subjectivité nécessaire. Celle-ci en abuse à mon sens. Pour avoir partagé avec le narrateur une partie du vingtième siècle, dans les mêmes zones d 'influence artistique, et quelques années avant lui, (mon âge en témoigne, hélas), je fus souvent irrité, à la lecture, par de petits anachronismes. Par des confusions historiques des genres, par la faiblesse d' analyse générale sur le sens de l' Histoire. Jusqu' à ce jour, je n' ai encore rien lu de consistant sur ce que fut le phénomène rock en France. Les sociologues l' ignorent jusqu" à le noyer dans le vocable imbécile et méprisant de "YéYé". De ne savoir lire le sens historique du courant libérateur des moeurs que fut le rock américain, manifeste sociétal réactif d' après guerre à la pudibonderie et précurseur du rock anglais de type franchement social, nous avons du subir notre punition que fut l' emprise de la vulgarité officielle d' un Claude François sur les médias. Le météore Vince Taylor mériterait à mon sens une approche plus finement sociologique et mois anecdotiquement people.
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Abenaki TOP 500 COMMENTATEURS le 26 juin 2014
Format: Broché
Certes il est sûrement très difficile d'écrire une biographie sur le personnage de façon à ce qu'elle soit fidèle à la réalité. Vince lui même a donné je crois bien des versions sur certaines périodes de son existence et en a laissé pas mal d'autre dans l'ombre.
Mais de là à faire d'une biographie un demi roman....à titre perso je dis "halte là!"

Il faut quand même l'avouer le livre raconte par moment un peu du folklore comme, par exemple, lorsqu'il est écrit que c'est pour remplacer au pied levé Gene Vincent subitement devenu aphone que Vince part en France et se fait ainsi découvrir chez nous. Alors qu'à la vérité il a accompagné les Play-Boys qui s'étaient débarrassé de lui pour le remplacé par Duffy Power. Il leur avait proposé de chanter pour rien et autres motifs pour les convaincre de l'emmener avec eux car il voulait découvrir Paris. Duffy Power, trainant trop sur les boulevards parisiens au lieu de participer aux répétitions fut remplacé pour de bon par Vince lorsque celui-ci a scotché ses musiciens et Bobbie Woodman par son interprétation et sa tenu vestimentaire.
Dire que Vince s'est présenté avec une chaîne trouvée dans la rue et qu'il y a accroché son médaillon dès le début est également excessif. Primo, ce détail de la chaîne me semble, outre imaginaire, franchement inutile au récit mais ceci est un détail.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Debout Jacques le 16 mai 2014
Format: Broché
Il était fulgurant, façon fulgure aux poings customisé chaîne à vélo puis, tristement, finira étoile filée, comme les bas de ses nombreuses conquêtes. Folie mais par bergère. Il restera surtout le diable noir, le devil in disguise, habillé cuir ou skaï et résolument pas Prada, looking for trouble sur les scènes d’un rock’n’roll de « pionniers » qui vivait, en ces années soixante, ses derniers feux de gloire pure. Aussi dans ce « vies et mort de Vince Taylor », le diable retourne-t-il aux Enfers, païen chemin de croix à la bande son pleine de fureur et de bruit pas racontée du tout par un idiot mais par Fabrice Gaignault, chroniqueur de cette mort annoncée où l’élégance du Vince entremêle ses rimes avec la déchéance de Brian (Holden). De rock il est aussi question dans ce livre, celui-ci perdant, aux fils des pages, son k final pour écraser, rocher que roule Vince Brian sur les routes de son propre oubli, ce noir dandy, Sisyphe électrique. La généalogie d’un mythe né hier. Brillant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par jacky vasseur le 21 juin 2014
Format: Broché Achat vérifié
superbe livre comme il ai dit dans le livre .il me faut un micro et une scene pas besoin de claudettes .c est vraiment le n 1 ila pris un peu sur elvis repris les chansons des autres a sa sauce invente le maquillage avant bowie avant garde du punk j.petit jackson sur scene a cote .vince méritait bien cela
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?