Le village aux Huit Tombes et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Acheter d'occasion
EUR 5,05
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Village aux huits tombes (le) Poche – 4 novembre 1999


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche, 4 novembre 1999
EUR 8,99 EUR 1,99

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés



Descriptions du produit

Revue de presse


Le village aux huit tombes est initialement parut au Japon en 1951, puis a été publié en France par Denoël en 1993, et en 1999 par Picquier pour l’édition poche. C’est l’un des trois romans policiers de Seishi Yokomizo traduits en France. Si Yokomizo est loin d’être un auteur culte dans nos contrées, c’est au japon l’un des plus fameux créateurs de polars, similaire à Edogawa Ranpo (les deux hommes étaient d’ailleurs amis). Si l’influence de Ranpo (et de son personnage Akechi Kogoro) a grandement influencé Gosho Aoyama pour Détective Conan, Yokomizo est indirectement connu en France grâce à la série Les enquêtes de Kindaichi (Satô Fumiya et Yozaburo Kanari), manga mettant en scène un certain Hajime Kindaichi, petit-fils de Kôsuke Kindaichi, détective phare de l’œuvre de Yokomizo. Plus récemment, Taïchi Amano, personnage principal de La tour fantôme, cite Yokomizo parmi ses auteurs favoris.

Tout commence au 16ème siècle lorsque huit hommes, refusant la reddition de leur seigneur, fuirent leur patrie en emportant un trésor de 3000 ryô. Ils se réfugièrent dans un petit village de montagne où ils furent accueillis et cachés par les villageois pendant un temps, jusqu’à ce que l’appât du gain et la peur d’être condamnés pour trahison ne poussent les habitants à assassiner les huit hommes. Depuis, le patelin n’est plus qu’appelé Village aux huit tombes.
Des centaines d’années plus tard, le paisible mais superstitieux village est en proie à la terreur lorsque que Yôzô Tajimi, maître de la famille la plus influente de la bourgade, assassine froidement trente-deux innocents dans un accès de folie avant de disparaître dans les montagnes. Vingt ans s’écoulent à nouveau, et Tetsuya Terada, propre fils De Yôzô, que sa mère avait depuis longtemps amené vivre à la ville, est contacté par un inconnu. Totalement ignorant de son lourd passif, notre héros décide de retourner au Village aux huit tombes, décision lourde de conséquences…

On a donc affaire à un polar, plus exactement à un roman policier, genre littéraire qui consiste, à partir d’un crime initial, à rechercher le criminel. Le lecteur cherche lui-même à deviner l’identité du coupable, souvent en vain, si l’auteur s’est bien débrouillé. Généralement, le coupable est identifié, capturé, et tout s’achève en happy end, avec une possible ouverture laissant deviner que rien n’est vraiment terminé. Voilà typiquement le type de récit qu’est Le village aux huit tombes.

L’intrigue suit un déroulement assez classique. Le personnage principal découvre régulièrement de nouveaux indices, qu’il met en corrélation pour identifier le coupable, il suit de fausses pistes tandis que les meurtres se multiplient autour de lui. Malgré le ton finalement pas très original du roman, on suit avec plaisir les divers rebondissements, se prenant au jeu, saluant l’ingéniosité de l’auteur à certains passages. Si l’on s’amuse, on est également très curieux de connaître le fin mot de l’histoire, et l’auteur n’oublie pas de distiller une certaine tension, souvent efficace, bien que les phrases toutes faites « j’allais franchir le seuil de l’horreur », revenant trop régulièrement, finissent par perdre de leur impact. Une redondance certes inhérente au genre, mais l’on préférerait qu’elle soit évitée.
Les personnages quant à eux s’avèrent relativement attachants. Si c’est avant tout l’action qui forme le récit, c’est un enchevêtrement de sentiments humains qui en sont la cause. Si les personnages semblent bien souvent n’être que les pantins de l’intrigue policière, certains passages font tout de même la part belle aux relations entre les protagonistes, de façon peut-être un peu trop clinique. Notons également que le roman permet de « rencontrer » Kôsuke Kindaichi qui, comme dit plus haut, est un détective intervenant régulièrement dans l’œuvre de Yokomizo. Sa présence reste toutefois assez anecdotique.

J’en arrive à ce qui est pour moi le fléau du roman : la traduction. Je reste persuadé que l’ouvrage aurait pu être nettement meilleur si les tournures de phrases chaotiques et autres utilisations des temps anarchiques n’avaient pas été à ce point foison. Dommage.

Il existe de très mauvais romans policiers, comme il en existe de très bons. Le village aux huit tombes en est un bon, mais on l’aurait d’avantage apprécié si la traduction avait été meilleure. Mais ne chipotons pas, efficace et divertissant, c’est déjà beaucoup.

(Critique de www.manga-news.com)

Présentation de l'éditeur

Perdu au coeur des montagnes embrumées, le village aux Huit Tombes tient son nom d'une légende sanglante : au XVIe siècle, huit samouraïs qui s'y étaient réfugiés et y avaient caché un trésor, ont été assassinés par les villageois. Depuis une malédiction semble peser sur les lieux. Des siècles plus tard, Tatsuya, un jeune homme au passé mystérieux, arrive au village et se trouve aussitôt en proie aux soupçons : autour de lui les morts par empoisonnement se succèdent.


Détails sur le produit

  • Poche: 372 pages
  • Editeur : Editions Philippe Picquier (4 novembre 1999)
  • Collection : Village aux huits tombes (le)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2877304590
  • ISBN-13: 978-2877304597
  • Dimensions du produit: 17,1 x 2,5 x 11,1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 136.847 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par lesolitaire sur 13 mars 2006
Format: Poche
Seishi Yokomizo...Encore un nom de la littérature policière japonaise contemporaine qui nous est parfaitement inconnu, à nous, Occidentaux...Mais heureusement, voilà un autre vide de comblé, grâce à ce « Village aux Huit Tombes » ! C'est au coeur d'un Japon qui se remet péniblement des ravages de la Seconde Guerre Mondiale que nous convie l'auteur, ou plutôt son personnage principal, et également narrateur de cette sombre histoire, le jeune Tatsuya Tajimi, qui se retrouve sans le vouloir en plein centre d'une sombre histoire d'héritage et de malédiction ancestrale... On quitte donc un univers urbain qui est le plus souvent le cadre des romans occidentaux pour s'enterrer au fin fond de la campagne japonaise, loin de tout, peuplée de paysans et de notables qui se livrent une rivalité sans merci pour quelques lopins de terre... Et voilà que ce paisible microcosme, quasiment coupé du reste du pays, devient le théâtre d'une série de meurtres, qui sont perpétrés à un rythme soutenu, inexorable. 8 samouraï assassinés dans le passé et voilà que dans les années 1950, les évènements du présent prennent un macabre plaisir à ressusciter des fantômes qu'on ne souhaitait pas trop voir réapparaître... Aidé par un bien étrange détective, parfait anti-héros, bègue et bourré de tics, l'étonnant Kosuke Kindaichi, et entouré d'une foule de personnages ( suspects ? victimes ? coupables ?Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par annjo sur 18 juin 2002
Format: Broché
Ce roman policier de Yokomizo est aussi prenant que "la ritournelle du démon".
Tout au long de l'énigme, on découvre au quotidien la vie de villageois japonais. Le lecteur est vite plongé dans une atmosphère folklorique, mystérieuse et étouffante. Un des meilleurs romans policiers japonais traduits jusqu'à présent!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par JoBill sur 30 juin 2008
Format: Poche Achat vérifié
Pendant toute la première moitié de l'histoire, le personnage principal subit les événements sans vraiment y réagir, ni même émettre une quelconque pensée critique. Le lecteur se voit donc condamné à attendre que ce dernier veuille bien commencer à avoir une attitude pro-active, éclaircissant des faits sur lesquels on peut alors enfin gamberger.
Cela m'a gentiment remémoré les Agatha Christie et autre Conan Doyle de mon enfance. Non pas qu'il s'agisse là de mauvaises références, mais le style très léger et la structure classique me font penser que ce livre est plutôt destiné à de jeunes lecteurs. Tous les éléments y sont réunis: légendes, cartes mystérieuses, trésors... afin d'essayer d'exacerber la curiosité du lecteur, l'auteur poussant le vice jusqu'à ouvertement citer "l'île au trésor" par l'intermédiaire de son personnage principal.
Le cadre rural est sous-exploité et semble n'être qu'un prétexte pour rapidement mettre en présence un ensemble hétéroclite de personnages. Cela m'a fait penser au style des films noirs du début du siècle dernier, ou chaque plan n'était là que pour un peu faire avancer l'histoire sans vraiment chercher à y approfondir les personnages qui pouvaient y apparaître: on donne un fait, et puis là un autre et ainsi vogue le mystère...
... Ce n'est pas désagréable, mais il s'agit là de policier à grosses ficelles dans un style très épuré qui s'ingère ma foi très vite, à lire tout en avalant des fraises Tagada... vous savez celles qui vous laissent l'extrémité des doigts rouge une fois le paquet terminé...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche Achat vérifié
Plus on avance dans le livre moins l'on peut s'en separer.
On se fait promener du debut a la fin, une enquete comme on en trouve que trop rarement. A acheter sans hesiter.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?