Vince Taylor

Top albums



Vince Taylor : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 520
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Brian Maurice Holden alias Vince Taylor est né à Londres le 14 juillet 1939. Il tire son nom de scène d'après le verbe vaincre inscrit en latin sur un paquet de cigarettes.

Naissance du rock

L'enfant grandit à Los Angeles où sa famille a émigré, et assiste fasciné aux débuts du rock'n'roll au milieu des années cinquante, qui voit le couronnement d'Elvis Presley. Son rêve de pilote s'évanouit après un accident, il devient un temps maître nageur. Il retourne en Angleterre où il forme son groupe les Playboys en 1957 (avec Tony Sheridan). Après une premier 45 tours sans succès (« I Like Love ... Lire la suite

Brian Maurice Holden alias Vince Taylor est né à Londres le 14 juillet 1939. Il tire son nom de scène d'après le verbe vaincre inscrit en latin sur un paquet de cigarettes.

Naissance du rock

L'enfant grandit à Los Angeles où sa famille a émigré, et assiste fasciné aux débuts du rock'n'roll au milieu des années cinquante, qui voit le couronnement d'Elvis Presley. Son rêve de pilote s'évanouit après un accident, il devient un temps maître nageur. Il retourne en Angleterre où il forme son groupe les Playboys en 1957 (avec Tony Sheridan). Après une premier 45 tours sans succès (« I Like Love »), Vince Taylor décroche le hit de sa carrière : « Brand New Cadillac » (n°19 en Angleterre) devient un classique du rock.

Gloire en France

En 1960, de passage à Calais, il remplace un Gene Vincent malade et emporte l'adhésion d'un public subjugué par sa tenue tout en cuir noir et chaînes, et son jeu de scène fougueux. Un Olympia plus tard, Vince Taylor est signé par Eddie Barclay qui le pose en rival de l'idole des jeunes Johnny Hallyday. Le 18 novembre 1961, le rocker provoque une émeute au Palais des Sports. Il enregistre deux albums cultes fournis en classiques, Le Rock C'est ça (« Shakin' All Over ») et bien plus tard, Vince...!, en 1965, entrecoupés d'un titre en français, « Mimi ».

L'ange déchu

Cependant, la carrière du mauvais garçon est sur le déclin. Devenu chanteur de revue, il sombre dans la dépression, l'abus d'alcool et de drogues, séjourne dans un hôpital psychiatrique et se présente sur scène en Messie. Ses différents retours en 1972 (Vince Is Alive, Well and Rocking in Paris), à la fin de la décennie (Cadillac et le Live 77 ; Luv' en 1980) et 1987 (Bien Compris) n'empêche la chute de l'ange noir du rock'n'roll.

Le 23 août 1991, Vince Taylor s'éteint dans sa retraite de Lutry près de Lausanne (Suisse), épuisé par une vie mouvementée et un cancer des os. Il fut la source d'inspiration de David Bowie pour le personnage de Ziggy Stardust.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Brian Maurice Holden alias Vince Taylor est né à Londres le 14 juillet 1939. Il tire son nom de scène d'après le verbe vaincre inscrit en latin sur un paquet de cigarettes.

Naissance du rock

L'enfant grandit à Los Angeles où sa famille a émigré, et assiste fasciné aux débuts du rock'n'roll au milieu des années cinquante, qui voit le couronnement d'Elvis Presley. Son rêve de pilote s'évanouit après un accident, il devient un temps maître nageur. Il retourne en Angleterre où il forme son groupe les Playboys en 1957 (avec Tony Sheridan). Après une premier 45 tours sans succès (« I Like Love »), Vince Taylor décroche le hit de sa carrière : « Brand New Cadillac » (n°19 en Angleterre) devient un classique du rock.

Gloire en France

En 1960, de passage à Calais, il remplace un Gene Vincent malade et emporte l'adhésion d'un public subjugué par sa tenue tout en cuir noir et chaînes, et son jeu de scène fougueux. Un Olympia plus tard, Vince Taylor est signé par Eddie Barclay qui le pose en rival de l'idole des jeunes Johnny Hallyday. Le 18 novembre 1961, le rocker provoque une émeute au Palais des Sports. Il enregistre deux albums cultes fournis en classiques, Le Rock C'est ça (« Shakin' All Over ») et bien plus tard, Vince...!, en 1965, entrecoupés d'un titre en français, « Mimi ».

L'ange déchu

Cependant, la carrière du mauvais garçon est sur le déclin. Devenu chanteur de revue, il sombre dans la dépression, l'abus d'alcool et de drogues, séjourne dans un hôpital psychiatrique et se présente sur scène en Messie. Ses différents retours en 1972 (Vince Is Alive, Well and Rocking in Paris), à la fin de la décennie (Cadillac et le Live 77 ; Luv' en 1980) et 1987 (Bien Compris) n'empêche la chute de l'ange noir du rock'n'roll.

Le 23 août 1991, Vince Taylor s'éteint dans sa retraite de Lutry près de Lausanne (Suisse), épuisé par une vie mouvementée et un cancer des os. Il fut la source d'inspiration de David Bowie pour le personnage de Ziggy Stardust.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Brian Maurice Holden alias Vince Taylor est né à Londres le 14 juillet 1939. Il tire son nom de scène d'après le verbe vaincre inscrit en latin sur un paquet de cigarettes.

Naissance du rock

L'enfant grandit à Los Angeles où sa famille a émigré, et assiste fasciné aux débuts du rock'n'roll au milieu des années cinquante, qui voit le couronnement d'Elvis Presley. Son rêve de pilote s'évanouit après un accident, il devient un temps maître nageur. Il retourne en Angleterre où il forme son groupe les Playboys en 1957 (avec Tony Sheridan). Après une premier 45 tours sans succès (« I Like Love »), Vince Taylor décroche le hit de sa carrière : « Brand New Cadillac » (n°19 en Angleterre) devient un classique du rock.

Gloire en France

En 1960, de passage à Calais, il remplace un Gene Vincent malade et emporte l'adhésion d'un public subjugué par sa tenue tout en cuir noir et chaînes, et son jeu de scène fougueux. Un Olympia plus tard, Vince Taylor est signé par Eddie Barclay qui le pose en rival de l'idole des jeunes Johnny Hallyday. Le 18 novembre 1961, le rocker provoque une émeute au Palais des Sports. Il enregistre deux albums cultes fournis en classiques, Le Rock C'est ça (« Shakin' All Over ») et bien plus tard, Vince...!, en 1965, entrecoupés d'un titre en français, « Mimi ».

L'ange déchu

Cependant, la carrière du mauvais garçon est sur le déclin. Devenu chanteur de revue, il sombre dans la dépression, l'abus d'alcool et de drogues, séjourne dans un hôpital psychiatrique et se présente sur scène en Messie. Ses différents retours en 1972 (Vince Is Alive, Well and Rocking in Paris), à la fin de la décennie (Cadillac et le Live 77 ; Luv' en 1980) et 1987 (Bien Compris) n'empêche la chute de l'ange noir du rock'n'roll.

Le 23 août 1991, Vince Taylor s'éteint dans sa retraite de Lutry près de Lausanne (Suisse), épuisé par une vie mouvementée et un cancer des os. Il fut la source d'inspiration de David Bowie pour le personnage de Ziggy Stardust.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page