Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
Vinci : Artaserse a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 19,49

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Vinci : Artaserse
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Vinci : Artaserse

CD inclus dans notre offre Bon plans*

Prix conseillé : EUR 25,20
Prix : EUR 19,88 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 5,32 (21%)
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
25 neufs à partir de EUR 14,49 3 d'occasion à partir de EUR 14,39

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Boutiques Artistes Amazon

Toute la musique, streaming intégral des morceaux, photos, vidéos, biographies, discussions, et plus.
.

Produits fréquemment achetés ensemble

Vinci : Artaserse + Philippe Jaroussky - Vivaldi virtuoso cantatas + Pergolèse : Stabat Mater, Laudate Pueri, Confitebor
Prix pour les trois: EUR 34,89

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: Philippe Jaroussky, Max Emanuel Cencic, Franco Fagioli, Yuriy Mynenko, Daniel Behle, et al.
  • Orchestre: Concerto Köln
  • Chef d'orchestre: Diego Fasolis
  • Compositeur: Leonardo Vinci
  • CD (1 octobre 2012)
  • Nombre de disques: 3
  • Label: Virgin Classics
  • ASIN : B008R9QAY6
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (28 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 16.254 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
  • Ecouter les extraits Title (Extrait)
1
30
1:54
2
30
1:58
3
30
1:02
4
30
4:20
5
30
1:58
6
30
0:57
7
30
3:32
8
30
3:06
9
30
2:44
10
30
1:56
11
30
4:29
12
30
2:15
13
30
2:40
14
30
0:36
15
30
4:08
16
30
1:46
17
30
3:13
18
30
1:18
19
30
3:50
20
30
1:02
21
30
2:20
22
30
0:20
23
30
4:19
24
30
0:54
25
30
2:31
26
30
1:17
27
30
6:51
Disc 2
1
30
1:11
2
30
3:38
3
30
2:05
4
30
6:02
5
30
2:29
6
30
3:28
7
30
1:31
8
30
4:06
9
30
1:55
10
30
6:32
11
30
0:35
12
30
3:44
13
30
2:43
14
30
3:08
15
30
5:03
16
30
0:48
17
30
2:31
18
30
0:19
19
30
5:05
20
30
0:49
21
30
3:50
22
30
0:23
23
30
3:43
Disc 3
1
30
2:52
2
30
1:44
3
30
5:32
4
30
0:22
5
30
2:43
6
30
1:29
7
30
3:11
8
30
0:30
9
30
4:45
10
30
1:03
11
30
5:33
12
30
0:24
13
30
4:45
14
30
1:49
15
30
6:44
16
30
1:11
17
30
1:00
18
30
1:20
19
30
1:39
20
30
0:33
21
30
3:57
22
30
1:23

Descriptions du produit

Cet enregistrement est un véritable événement : vous ne connaissez pas Leonardo Vinci (1690-1730), né à Naples, et qui durant, sa courte vie, fut l'un des composteurs d'opéra les plus fameux de son temps, et dont Artaserse fur le chef-d'oeuvre. Le français Charles de Brosse écrivit : « Vinci est le Lully italien : vrai, simple, naturel, expressif, écrivant merveilleusement bien pour la voix, c'est le compositeur d'opéra opéra italien le plus célèbre de son temps. » L'opéra, qui relate l'histoire de l'Empereur Perse Artaxerxes, fut donné pour la première fois en 1730 au Théâtre des Dames, à Rome. A cette époque, un décret papal ayant banni les femmes des scènes de Théâtre, la distribution fut donc entièrement masculine, les castrats chantant les rôles féminins. Cet enregistrement réussit formidablement bien le même objectif avec 5 contre ténors venus du monde entier : la star française Philippe Jaroussky, son partenaire croate Max Emanuel Cencic, l'Argentin Franco Fagioli (qui sera une découverte stupéfiante pour beaucoup), le Roumain Valer Barna-Sabadus et l'Ukrainien Yuriy Mynenko. « Il est clair qu'on se délecte de la façon dont Diego Fasolis fait ressortir l'exceptionnelle inventivité des airs d'Artaserse avec un merveilleux lyrisme et une belle énergie. » Forum Opéra

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

55 internautes sur 59 ont trouvé ce commentaire utile  Par ED 17 le 10 octobre 2012
Format: CD Achat vérifié
Parution discographique majeure que cet ARTASERSE de Leonardo Vinci, compositeur célèbre en son temps, mort à 34 ans, et tombé depuis longtemps dans l'oubli... ARTASERSE est son ultime opéra, donné à Rome en 1730.
La musique est absolument magnifique et les interprètes lui rendent bien hommage.
L'orchestre, en l'occurence le Concerto Köln, reste fidèle à lui-même, c'est à dire excellent en tous points et très l'aise dans ce type de répertoire qui est son élément naturel. Le chef Diego Fasolis confirme, si besoin était, qu'il est une pointure avec laquelle il faudra de plus en plus compter.
Quant à la distribution, elle est pour le moins étonnante, car entièrement masculine : 5 contre-ténors et 1 ténor !!! Rappel de la création romaine et de la règle - un peu mysogine quand même - qui voulait, au XVIIIème siècle, qu'aucune femme ne parût sur scène dans les Etats du Pape.
Il fallait quand même oser cette reconstitution... Le pari est réussi.
Le risque de la monotonie dans lequel on aurait pu tomber est évité : chacun de ces messieurs possède un timbre bien à lui et différent de celui de ses confrères.
On ne se lasse donc pas de toutes ces voix masculines dont aucune ne se ressemble tout en jouant à peu près sur le même registre.
La star de cette gravure n'est pourtant ni Jaroussky ni Cencic comme on aurait pu s'y attendre.
Ceux-ci ont préféré (prudemment ?
Lire la suite ›
8 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Leroy Bruno TOP 1000 COMMENTATEURS le 23 juin 2013
Format: CD
C’est une véritable découverte que cet opéra baroque “Artaserse” ,ultime chef d’œuvre du compositeur napolitain Leonardo Vinci (1696-1730) « le ²Lully de l’Italie » disait-on, composé sur un très beau texte de Métastase, incontournable librettiste de l’Italie de cette époque et qui raconte l’histoire particulièrement embrouillée de l’Empereur perse Artarserse : mais qu’importe, la musique est bien là, superbe, envoûtante et d’une impressionnante vitalité.
Elle est servie magnifiquement par cinq contre ténors ( un décret pontifical de ce temps interdisant aux femmes de se produire sur la scène de théâtre de la ville…) venus du monde entier et tous d’une fabuleuse vivacité musicale : le croate Max Emanuel Cencic qui rejoint le français Philippe Jaroussky, l’excellent argentin Franco Fagioli, le roumain Valer Barna-Sabadus et l’Ukrainien Yuriy Mynenko, le ténor Daniel Behler complète cette distribution de rêve.
C’est le chef Diego Fasolis à la tête du Concerto Köln (orfèvre en la manière), qui donne une incroyable impulsion à cet opéra qui renaît de ses cendres de l’oubli.
Une première mondiale…A recommander expressément.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cetalir TOP 50 COMMENTATEURS le 14 novembre 2012
Format: CD
Bien entendu, Leonardo Vinci n'a strictement rien à voir avec Leonardo da Vinci. Le second fut le génie touche-à-tout du XVIème siècle tandis que le premier fut un compositeur oublié, et désormais ressuscité, à la lisière du XVII et XVIIIème siècle, successeur de Scarlatti et rival opératique, prêt à tout pour s'imposer, de Porpora.

Artaserse fut son dernier opéra, joué à Rome très peu de temps car interrompu en pleine représentation par les sbires venus annoncer la mort du Pape et renvoyant tout le monde chez soi. Trois mois plus tard en cette année 1730, Vinci mourrait à l'âge de trente quatre ans, sans doute victime d'un chocolat dans lequel un de ses nombreux ennemis avait glissé du poison en vengeance de ce que le compositeur, homme à femmes et épris de jeux, avait fait de l'une des femmes de sa famille sa maîtresse. Etrange coïncidence d'ailleurs, dont la véracité n'est pas prouvée, quand on lit le livret et que l'on sait que le dénouement de l'intrigue compliquée concoctée par Metastasio, le librettiste incontournable de l'Italie de cette époque, se joue autour de l'absorption d'une coupe empoisonnée évitée de justesse afin que le drame qui s'annonçait se termine bien...

Oublions un peu le livret qui, comme pour la plupart des ouvrages de l'époque n'est pas ce qu'il y a de plus passionnant et se complaît dans un style allégorique ampoulé, pour nous consacrer à l'essentiel à savoir la musique.
Lire la suite ›
7 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fleur le 3 mars 2013
Format: CD Achat vérifié
Si vous aimez les voix des contre-ténors, cet opéra est fait pour vous! Ils sont cinq, parmi les plus grands du moments, tous différents, tous brillants (j'ai une petite préférence pour Fagioli...). Le Concerto Köln est dirigé par un Diego Fasolis en très grande forme. Le livret de Metastasio n'a pas beaucoup d'intérêt, mais Leonardo Vinci nous régale d'un festival de grands airs, tous aussi beaux les uns que les autres. Vive le Baroque et les Baroqueux!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?