undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Commencez à lire Virtual Teams sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

Virtual Teams: People Working Across Boundaries with Technology [Format Kindle]

Jessica Lipnack , Jeffrey Stamps
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)

Prix conseillé : EUR 60,45 De quoi s'agit-il ?
Prix livre imprimé : EUR 50,97
Prix Kindle : EUR 35,92 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 15,05 (30%)

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 35,92  
Relié EUR 51,32  
-40%, -50%, -60%, -70%... Découvrez les Soldes Amazon jusqu'au 16 février 2016 inclus. Profitez-en !





Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Cette fonction d'achat continuera à charger les articles. Pour naviguer hors de ce carrousel, veuillez utiliser votre touche de raccourci d'en-tête pour naviguer vers l'en-tête précédente ou suivante.

Descriptions du produit

Revue de presse

La meilleure façon de transformer une organisation est de changer la manière dont elle communique. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication ouvrent considérablement le champ des organisations possibles. Grâce à ces technologies, les organisations peuvent-être virtuelles, tout comme les équipes qui la composent. Si vous participez à des vidéo-conférences, communiquez via e-mails ou échangez de l’information à travers des sites web, vous travaillez "virtuellement". Les difficultés à travailler au sein d’équipes dont les membres ne se rencontrent que très peu, peuvent limiter considérablement l’impact des équipes virtuelles.
Cette difficulté vient en grande partie du fait que nous n’avons pas appris à utiliser les technologies à notre disposition. Et surtout à les utiliser pour ce qu’elles valent avec leurs avantages et leurs inconvénients. Alors, nous jouons les apprentis sorcier et la tentation est grande pour certains de remplacer bon nombre de rendez-vous par des messages électroniques, de réduire leur frais de déplacement par des séances de vidéo-conférence ou vidéo-mapping. Les auteurs de "Virtual Teams" nous mettent en garde contre cette utilisation de la technologie qui permet certes de gagner du temps et de l’argent mais qui ne dispense pas de se conformer aux règles du genre pour être vraiment efficace. Une équipe virtuelle est d’abord une équipe d’individus et le fait qu’elle soit virtuelle ne fait qu’ajouter à la difficulté de fonctionner comme telle... à distance.

L’intérêt de ce livre réside précisément dans l’études de cette différence et de ses implications opérationnelles dans la conduite de groupes de travail en ligne. Comment mobiliser les énergies autour d’un projet et rassembler les compétences adéquates ? Comment s’assurer la contribution de chacun des membres de l’équipe ? Comment éviter les conférences téléphoniques interminables, les e-mails à rallonge, les abonnés absents et surtout comment dépasser les résistances au changement ? Des difficultés classiques pour toute équipe mais qui prennent des proportions différentes quand s’y ajoutent des facteurs supplémentaires : peu de possibilité de rencontres physiques, des fuseaux horaires peu compatibles, et une tendance naturelle à sacrifier les problématiques transverses et éloignées au profit des problèmes quotidiens et proches. "90% d’humain et 10% de technologie" nous disent les auteurs.

Le travail en équipe virtuelle implique un "capital confiance" entre les participants qui est à construire et à entretenir avant d’être valorisé dans des interactions numériques. Aucune "chat-room" et aucun "forum virtuel" ne peut remplacer un déjeuner en commun . Ce qui conduit à un paradoxe : plus les équipes deviennent virtuelles, plus les gens éprouvent le besoin de se rencontrer pour établir des relations de confiances indispensables à toute collaboration. Les équipes virtuelles les plus efficaces ne sont-elles pas celles qui sont composées d’anciens collègues éloignés (les auteurs eux-même forment un couple depuis 1968) ? Sinon, nous prenons le risque de passer de l’état de bureaucrates isolés dans des silos à l’état d’équipes de spécialistes connectés mais encore plus seuls. Faciliter l’accès à l’information et au travail virtuel est un puissant levier de changement vers les organisations en réseau. Et tout entreprise, aujourd’hui, a besoin d’une certaine dose de réseau pour fonctionner.

Que l’on s’en réjouisse ou que l’on s’en accommode, les équipes virtuelles font déjà partie de notre environnement de travail et sont appelées à se multiplier. L’apprentissage du management numérique, ne se substitue pas au management traditionnel mais le complète. Certaines entreprises ont même décidé d’en faire le mode de collaboration principal. Dans ce cas, son apprentissage constitue un élément prépondérant de l’intégration des nouveaux embauchés. Les ordinateurs deviennent portables, les bureaux individuels cèdent le pas à des salles de réunions suréquipées et les programmes de formation accordent une large part au "networking". Il s’agit de développer les réflexes et les compétences qui permettent à l’organisation elle-même de devenir virtuelle. Des modes de fonctionnement nouveaux et, quand ils sont maîtrisés, porteurs de performances exceptionnelles. Cela implique de dépasser les limitations dans nos têtes, qu’ont entretenu un siècle de taylorisme. La technologie augmente nos capacités, mais la faculté de s’organiser pour réaliser de grandes choses en commun est purement humaine.--Laurent Buratti-- -- Business Digest

Les équipes virtuelles : un concept proche des réalités;
L’équipe virtuelle est une forme de travail rémanente du 21e siècle, qui donne la possibilité à des groupes éloignés de travailler ensemble grâce aux nouvelles technologies de communication. Les "projets distants" que ces groupes traitent deviennent plus proches des réalités sociales, économiques et financières.

La confiance, facteur clé de cohésion de l’équipe virtuelle
Transformer une équipe classique en équipe virtuelle génère des inconvénients liés à l’éloignement entraîné par le virtuel. Or l’efficacité d’une équipe virtuelle doit être au moins égale à celle d’une équipe classique. La confiance entre tous les membres de l’équipe apparait alors comme le facteur décisif de réussite.

Le paradoxe des équipes virtuelles
Etre "moi" et "nous" à la fois est un fondement d’une équipe virtuelle. Ce type d’équipe se dirige elle-même. Pour réussir, les membres doivent être assez indépendants pour pouvoir prendre rapidement des décisions réfléchies. Chacun d’eux a plusieurs rôles, basés sur ses compétences plus que sur sa place dans la hiérarchie. -- Idées clés, par Business Digest

Présentation de l'éditeur

Praise for the First Edition of Virtual Teams

"If you want to see where organizational communications are going in the future, heed what these pioneers have written today."
—Howard Rheingold, author, The Virtual Community, and founder, Electric Mind

"Lipnack and Stamps have written an important book for the twenty-first-century corporation."
—Regis McKenna, The McKenna Group, author, Relationship Marketing

"This book provides a long overdue perspective on how to apply the discipline of real teams in the fast-moving, increasingly dispersed information age of the future."
—Jon R. Katzenbach, author, The Wisdom of Teams

"For those who want to lead the movement, catch up with it, or simply know where it is going, this book is packed with useful information and interesting stories."
—Dee W. Hock, founder and chairman emeritus, VISA

"Virtual Teams provides valuable insights into global teamwork and management through network technologies now available to all companies, large or small."
—Jim Lynch, director, corporate quality, Sun Microsystems, Inc.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 5902 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 352 pages
  • Editeur : Wiley; Édition : 2 (2 mai 2008)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Anglais
  • ASIN: B000V79M0Q
  • Synthèse vocale : Activée
  • X-Ray :
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)

En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Meilleurs commentaires des clients
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une référence 31 octobre 2011
Par PEP TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Relié|Achat vérifié
Avec l'arrivée massive de l'informatique et de l'internet dans l'entreprise, notre façon de travailler a plus évolué en 10 ans qu'elle ne l'avait fait depuis la Seconde Guerre mondiale. Cette évolution s'est accompagnée d'une mondialisation des entreprises, mais également des ressources. Ainsi, aujourd'hui, il est facile d'aller chercher un expert ou les connaissances qui nous manquent à l'autre bout du monde. Mais cette évolution engendre de profonds changements dans l'organisation même des entreprises et remet en cause un certain nombre de structures et de fonctionnements.
Cet ouvrage aborde, de façon claire et documentée, l'ensemble des paradigmes et bouleversements engendrés par la généralisation des équipes virtuelles (ou distribuées). Jessica Lipnack nous propose également des cas concrets et des pistes de réflexion susceptible de faire avancer n'importe quel manager confronté à cette problématique.
Pour les chefs de projet qui ont à prendre en charge une équipe virtuelle, je conseillerais de compléter la lecture de cet ouvrage de référence par celui de Rad & Levin Achieving Project Management Success Using Virtual Teams. Ce dernier aborde la problématique sous l'angle des processus projet proposés par la méthodologie du PMI au travers du A Guide to the Project Management Body of Knowledge: (Pmbok Guide)
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Signaler un abus
Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)
Amazon.com: 4.2 étoiles sur 5  9 commentaires
18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Useful, but some fluff 28 septembre 2003
Par jlion - Publié sur Amazon.com
Format:Relié
I purchased this book because I was intrigued. In much of the work I do I am a member of "virtual" teams. That is, I often am some distance apart from the people I am working with.
I found the book to be a slow read, with nuggets of information separated by deserts of fluff. The first half of the book is filled with vague ramblings about how the information age has changed the way that teams work and with case studies that illustrate how the forming of virtual teams has helped various companies solve difficult problems.
In the second half, the book begins to pick up. In a chapter entitled "Teaming with People" the authors discuss team dynamics, including essential roles with a team, how teams form and which aspects of team dynamics are especially subject to the stresses of distance communication.
The authors suggest that the beginning and closing phases of most projects are the most stressful on team members and that extra effort be exerted at the beginning phase of the project to bring the core project team members together, even if they are geographically separated. This, say the authors, will help build interpersonal relationships that can hold the team together in times of stress.
There are several optimum team sizes. 3 to 5 is the size of a core team, 5 to 25 the size of a "team family" and 25 to 200 the size of a "team camp". In the authors' opinion, any team larger than 5 people will naturally divide into sub-teams.
The authors also point out the value of rewarding teams. Making teams compete, or making them completely independent of one another has little value for the company. Cooperative goals can encourage and motivate all of the teams, while competition can demoralize them.
Finally, the authors talk about starting up teams and provide a checklist of some elements such as a customer and a management sponsor which are essential to any team's success.
Overall, I found the book to have some good information on forming and maintaining teams, and what to do when those teams are not located in the same physical location. There is some fluff, I feel, and the book could easily be half its current length without sacrificing much.
14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Teamwork" Re-defined for New Realities 5 avril 2001
Par Robert Morris - Publié sur Amazon.com
Format:Relié
The authors are convinced that, eventually, "virtual teams will become the natural way to work, nothing special. Virtual teams and networks -- effective, value-based, swiftly reconfiguring, cost-sensitive, and decentralized -- will profoundly reshape our shared world. As members of many virtual groups, we will contribute to these ephemeral webs of relationships that together weave our future." That day is already here for many people and I agree that virtual working relationships will soon be the rule rather than the exception. The authors correctly note that technology extends capabilities "but organizing to do things together is only human. The most profound change of the new millennium is in the way we're organized." Moreover, as more people connect online, "we increase our capacity for both independence and interdependence. Competition and cooperation both thrive in our new culture." However, there are perils to avoid because whatever goes wrong with in-the-same place teams can also go wrong with virtual teams -- only worse and, worse yet, faster and at a much greater cost.
The authors organize their excellent material within 14 chapters whose individual titles indicate each chapter's perspective on virtual teams: Why, Networks, Teams, Trust, Place, Time, Purpose, people, Links, Launch, Navigate, Theory, Think, and Future. I agree that a virtual team "is a group of people who work interdependently with a shared purpose across space, time, and organization boundaries." Nonetheless, I still have some quibbles about the authors' sequence of subject matter (not with the content itself) and am still convinced that cooperation between and among members of virtual teams is even more difficult than it is between and among those within physical boundaries. Moreover, my own rather extensive experience with all manner of corporate clients suggests that the most formidable barriers are between two ears. If you have some serious human barriers in your own organization, I urge you to check out O'Dell and Grayson's immensely thoughtful and practical book, If Only We Knew What We Know.
But please keep in mind that even if O'Dell, Grayson, Lipnack, and Stamps were retained to create virtual teams for your organization, unless and until everyone else involved buys into the enterprise, the results would be abysmal. Hence the importance of several points which Lipnack and Stamps make in the final chapter, notably the absolutely essential need for trust. "A presumption of trust enables a successful strategy of collaboration [enables everyone involved] to be better innovators, competitors, and survivors....If purpose is the glue, trust is the grease." I agree.
Of course, no single volume such as this can provide all the right answers but Lipnack and Stamps raise most (if not all) of the most important questions. Their answers seem sensible and practical. Of course, decision-makers must decide what the nature, extent, and duration of a virtual relationship should be in their organization at any given time. The authors do provide an excellent source of information and insight which can help virtually (pun intended) any organization increase cooperation and collaboration across boundaries through the effective use of various technologies. Especially, in this age of accelerating globalization, most organizations need all the help they can get.
19 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Aphoristic 1 octobre 2001
Par Bruce - Publié sur Amazon.com
Format:Relié
I spent many hours with Lipnack & Stamps' Virtual Teams. Lipnack and Stamps are team consultants, and this book is one of their business cards. It's strong on axioms, moderate on bibliographic references, filled with trenchant observations derived from their consulting experiences, and written in a hurried style that reads like a draft or a condensed version of a larger book, despite its 300 pages. The authors provide dozens of taxonomies, some of which are useful and thought provoking, but most not deriving from research data. I obtained one item referenced in the bibliography, a middling-quality correlational study, but noticed the authors were quite creative in their interpretation of its results. Once you get past the aphoristic writing style ("Connected, linked, matrixed. We are the future now. . . Before we know it, 10-year-olds will be running the world. Perhaps they already are. . . The new virtual organizations are at once very old and very new, very small and very large . . . ") you'll find yourself reading many interesting nuggets of information combined with useful advice on how to build and manage a virtual team. I appreciated the fact that Lipnack and Stamps avoided treating the virtual team as a panacea or as a solution to team problems. Their cool approach to the formidable problems faced by distributed groups adroitly avoids the hype in which other authors engage. I also appreciated their extended discussions in the areas where virtual teams suffer the most, including trust and communication across time zones. Leadership got slight treatment, but perhaps for good reason-the DNA of effective leadership in general has yet to be cracked, and is a largely unexplored phenomenon in virtual teams.
18 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Practical Ideas for Boundary-Crossing Teams 15 octobre 2000
Par E. Kimball - Publié sur Amazon.com
Format:Relié|Achat vérifié
The very nature of teams has changed in most organizations. This change is not rooted in the use of technology but rather in organizational changes that require teams that cross all kinds of boundaries: organizational, temporal, geographic, functional, cultural. Virtual Teams focuses on the fundamental issues that challenge members, leaders, and stakeholders in these boundary-crossing teams rather than simply on the technology that connects them. A major strength of the book is the wealth of stories about how key ideas have been applied in both public and private sector organizations. This book offers practical ideas you can apply to any team - whether it is co-located or spread across the world. - Lisa Kimball, Executive Producer, Group Jazz
4.0 étoiles sur 5 Virtual Teams, Mentoring and POD Publishing 30 mars 2008
Par Lu Ann W. Darling - Publié sur Amazon.com
Format:Relié
I read the Lipnack & Stamps book with a single purpose in mind: I was researching trends in organizations for the book I was writing on mentoring. I was particularly interested in their discussion of the difficulties in building trust in virtual teams. Little did I realize that I would personally encounter this problem two years years later when I chose to use POD publishing for my book. The authors were right on the mark in their discussion of communicaton and trust.

My team spanned two continents and four states. All communication was via e-mail. The ambiguity of silence was a recurring problem and subject to a rash of interpretations, mostly negative. As were the double level messages that occasionally came through.

Having read the book I was far better prepared to deal with ambiguity and retain my sanity than otherwise would have been possible. It was an amazing experience, and I thank you, Jessica and Jeffrey.

Lu Ann W. Darling, author, DISCOVER YOUR MENTORING MOSAIC, A GUIDE TO ENHANCED MENTORING
Ces commentaires ont-ils été utiles ?   Dites-le-nous
Rechercher des commentaires

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique