undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Plus d'options
Visions Of The Emerald Beyond
 
Agrandissez cette image
 

Visions Of The Emerald Beyond

22 janvier 1991 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
3:09
30
2
4:48
30
3
5:33
30
4
2:08
30
5
3:41
30
6
1:58
30
7
3:28
30
8
1:17
30
9
3:30
30
10
3:42
30
11
1:48
30
12
0:24
30
13
4:44
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 22 janvier 1991
  • Date de sortie: 22 janvier 1991
  • Label: Legacy/Columbia
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 40:10
  • Genres:
  • ASIN: B0028UJUTM
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 10 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 44.102 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 10 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
décoiffant tout simplement , j adore be happy la neuvieme de cet album , je trouve que le jeu de mac laughin combiné avec jean luc ponty est réellement extraordinaire ! ce sont vraiment des cd a écouter lorsque l on veut s interesser au jazz rock
Remarque sur ce commentaire 11 sur 11 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Ce disque est le symbole d'une époque tournée vers la recherche et la mixité des styles initiée par Miles DAVIS.
Rarement on a atteint une telle énergie dans cet exercice. Le rock et sa débauche sonore est bien là, le jazz aussi bien sûr dans l'écriture et dans certaines phrases des chorus, également la musique classique notamment dans la voix de Gayle MORAN et certaines plages musicale et le choix d'instruments à cordes, le funk aussi pointe souvent le bout de son nez (can't stand your funk). Michael WALDEN prend le suite de Billy COBHAM à la batterie, à l'époque en pensait le défis impossible à relever, et bien croyez moi WALDEN est un tueur, sur scène il jouait derrière un paravent en Plexiglas.
jean Luc PONTY n'a jamais été aussi virevoltant (ne l'oublions pas chez Zappa également).
Comme c'est bon d'entendre John McLaughlin avec un son de guitare aussi électrique (plus proche de Jimi HENDRIX que de Barney KESSEL). Il faut absolument posséder ce disque, témoin du deuxième groupe très électrique du MAHAVISHNU, vous pouvez concernant l'équipe précédente, ajouter le magnifique BIRDS OF FIRE à l'ambiance plus sombre, mais fabuleux aussi.
Après coup ce genre de musique a muté en "fusion" souvent beaucoup plus "emmerdifiant"...
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par CyrilKiri TOP 1000 COMMENTATEURS le 8 septembre 2011
Format: CD
Après deux albums et un live qui sont autant de jalons/précurseurs du "jazz-rock", John McLaughlin (après le split de la formation première en 1973) revient en 1974 avec un tout nouveau groupe : exit Jan Hammer, Jerry Goodman, Rick Laird et Billy Cobham (ce dernier reviendra en 1984 pour l'album "Mahavishnu"), bonjour Jean-Luc Ponty au violon (le violon, élément fondamental du son Mahavishnu avec les guitares), Ralph Armstrong à la basse, Michael Walden à la batterie, et Gayle Moran aux claviers (essentiellement piano) et au chant, accompagnés d'un orchestre symphonique (le LSO, excusez du peu, sous la direction de Michael Tilson Thomas) pour "Apocalypse" (1974) et de musiciens additionnels (un trio à cordes et un duo d'instruments à vent, trompettes, flugelhorn, flûte, saxophones) pour "Visions of the Emerald Beyond" en 1975.
La musique est toujours autant "fusionnelle", explorant de nouveaux territoires et mélangeant diverses cultures musicales (occidentales, orientales, classique, jazz, rock), rythmée, chatoyante, toujours entre calme et violence, plus étoffée que les deux premiers albums à l'instrumentation beaucoup plus dépouillée et à la facture nettement plus virulente dans l'ensemble. De montagnes hymalaiennes en vallées traversées de fleuves tranquilles, ces "visions" (qui font intervenir les voix sur certains morceaux, voix plutôt éthérées, souvent sans paroles) constituent après les deux premiers albums ce que MO a produit de mieux et plus encore que les albums précités le symbole en musique de l'état d'esprit et de la spiritualité vivante de leur dépositaire, monsieur John McLaughlin (heureusement toujours en activité à l'heure actuelle).
6 commentaires 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
si vous ne connaissez pas ce groupe ENORME des années 70 en jazz rock alors vous vous devez d'écouter cet album qui changera à jamais votre écoute et votre approche du jazz et jazz rock...john est magistral et les musiciens vous donnent ce qui a de meilleur techniquement à l'époque.vous n'en sortirez pas indemme et john non plus !
indispensable
Remarque sur ce commentaire 18 sur 21 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
CHRONIQUE DE CLAUDE ALVAREZ-PEREYRE MAGAZINE ROCK&FOLK AVRIL 1975 N°99 Page 93
5° Album 1975 33T Réf : CBS 69108
Les musiciens changent .... Et voilà à nouveau un disque splendide, dont l'aspect orchestral allégé rendra l'approche plus immédiate. Un véritable résumé en forme de l'histoire musicale de deux siècles. A ma connaissance, seul Keith Jarret offre une musique aussi complète. Dommage, d'un certain côté, que le titre choisi pour l'album n'ait pas été ce "Can't Stand Your Funk", tant il est vrai que ce funk soutient l'album de bout en bout. A chaque disque du Mahavishnu, on assiste à une extension du son dont le départ et l'horizon restent la guitare. Et c'est avec plaisir que l'on trouve, à côté des références traditionnelles du guitariste, de fréquents rappels (puisque ni citations ni vraiment influences directes) de Santana, Zappa et surtout Hendrix (ce dernier encore plus présent dans les concerts). Le disque témoigne aussi de la progression de McLaughlin dans les recherches harmoniques et sonores (ring modulator sur "Pegasus", et de manière générale une pureté croissante du son de la guitare).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique