Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
EUR 17,59
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Viva Hate - Edition Limit... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Viva Hate - Edition Limitée (CD digisleeve) CD single

5 étoiles sur 5 1 commentaire client

19 neufs à partir de EUR 3,19 2 d'occasion à partir de EUR 5,25
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Morrissey


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Viva Hate - Edition Limitée (CD digisleeve)
  • +
  • 'Vauxhall and I' 20th Anniv
  • +
  • Your Arsenal
Prix total: EUR 40,58
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (28 mars 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD single
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B0079043MU
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 46.613 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
3:13
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
1:47
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
3:35
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
3:53
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
1:39
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
6:54
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
3:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
2:27
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
3:17
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
2:28
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
12
30
3:44
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Description du produit

Paru en 1988, six mois à peine après la séparation des Smiths, Viva Hate est l'album qui a contribué à l'envol de Morrissey en solo. Avec des titres tels que Everyday Is Like Sunday et Suedehead, le Moz était en effet certain de marquer un grand coup, n'ayant rien perdu de son lyrisme tragique et de sa puissance d'écriture. Remasterisée par Stephen Street, le producteur de l'album original, cette nouvelle version de Viva Hate fait par ailleurs la part belle aux fantastiques Bengali In Platforms, Break Up The Family ou encore Dial A Cliché, et se voit dotée du morceau Treat Me Like A Human Being en lieu et place de The Ordinary Boys. S'inscrivant dans la campagne de rééditions ayant débuté avec Bona Drag, cette édition de Viva Hate invite donc à jeter un nouveau regard sur cet album flamboyant, également disponible en vinyle 180 grammes.

Critique

« Viva Hate est un album traumatisant. En l’écoutant, des gens ont dû penser que j’avais sombré dans une folie complète »  (Morrissey, 1991). De la folie, il y en a assurément dans Viva Hate. Le fait de sortir un premier album solo six mois seulement après la séparation d’un groupe aussi adulé que les Smiths, la volonté d’afficher des choix artistiques et sonores aussi typés que différents de ceux du groupe défunt (son compact et léché, omniprésence du quatuor à cordes, interventions intempestives – et parfois proches de la dissonnance – de la guitare de Viny Reilly) : une telle fuite en avant pourrait facilement être assimilée à un suicide artistique en bonne et dûe forme.

Pourtant, Viva Hate est bien l’oeuvre d’un artiste en pleine possession de ses moyens ; amer, certes (le titre acrimonieux, la présence de certains morceaux (« I Don’t Mind If You Forget Me », clairement adressés à Johnny Marr), mais également regénéré par les blessures qu’il vient de subir. Capable de passer avec un égal talent d’une courte complainte romantique et suicidaire sur fond de cordes sèches et tranchantes (« Angel, Angel, Down We Go Together »), à un long rêve éveillé énumérant avec délicatesse et humour une série de souvenirs mi-vécus, mi-fantasmés (« Late Night, Maudlin Street »), Morrissey intrigue, enchante, effraie et ravit, à travers des textes toujours aussi imparables, magnifiquement portés par les mélodies et les arrangements de Stephen Street – dont le talent est bien plus évident ici que dans son travail en tant que producteur des Smiths.

Les esprits chagrins se plaindront du fait que la deuxième moitié du disque comprend quelques morceaux assez faibles (« Break Up the Family », « Dial-a-cliché », « The Ordinary Boys ») ; on se contentera de répondre que Viva Hate contient également l’une des plus belles chansons écrites par Morrissey (« Everyday Is Like Sunday ») – chanson qui, à elle seule, justifie l’existence d’un disque qui ne se contente pas de survivre aux Smiths, mais qui lui donne également une descendance tout à fait digne et passionnante. - Copyright 2015 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
Verry good the item is like they describe Verry good the item is like they describe Verry good the item is like they describe
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x9562c5d8) étoiles sur 5 69 commentaires
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9512a168) étoiles sur 5 First Solo Effort Far Exceeds Expectations 27 décembre 2004
Par M. JEFFREY MCMAHON - Publié sur Amazon.com
Format: CD
I can't understand those critics/reviewers who nitpick at the album's alleged shortcomings i.e. its supposed shallow lyrics and lack of melodies. Sixteen years of listening, I find the album holds up quite well. First Stephen Street, the producer, gives the album a bright, clean sound that was never matched on subsequent Morrissey efforts. Second, there are plenty of strong singles here, including Suedhead, Everday Is Like Sunday, and Bengali in Platforms. While some of the songs are too long like Margaret on the Guillotine, overall the songs are Morrissey at his pop music best, the songs full of melancholy, angst, irony, all packaged in a wall of guitar sound to soothe those of us who would surely miss the jangling aching guitar sound of Johnny Marr.

If you like the melancholy wall of guitar sound, you might also check out another album that came out two years later, "Cake," by the Trash Can Sinatras.
14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9512a1bc) étoiles sur 5 Were you and he lovers?/And would you say so if you were...? 25 avril 2000
Par Miguel - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Thus opens this, one of the finest examples of late 80s britpop ever to come out. Rash, straight-forward, poetic and cunning. Utterly devastating.
Morrissey took a big step by releasing this record, just a few months after the demise of The Smiths... obviously, the style is pretty much there and it evolved through the years with a lot of hits and a lot o misses, too.
The two pièces-de-resistance of this album are the very well known "Suedehead" and "Everyday is like Sunday", both perfectly ochestrated and composed brilliantly to an effect of pain in the right place... also there is the share of political controversy and even a couple of lame songs ("Margaret..." and "Dial a Cliché")... but the real centerpieces taht show the juxtaposition of Moz's vision, of the most tender and the most convulsedly gothic is present in "Alsatian Cousin" (a brutal and at the same time tender gay love story) and "Break up the family" , quite possibly the only hopeful song he has ever written.
In fact... a good, solid record you will spin, and spin and spin...
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9512a5f4) étoiles sur 5 Endearing and timeless 23 juin 2005
Par Yrk - Publié sur Amazon.com
Format: CD
My favorite Morrissey record, although "You Are The Quarry" is superb as well. I have fond memories of listening to this album at my best friend's house in a small farming town in northern Utah while on a trampoline, surrounded by fall leaves and discovering that I was in love with a certain girl that lived down the street and around the corner (now my wife). That was over fifteen years ago. A little strange, yes, but that's the point. Nobody else would understand. This album is as charming and lovable as it was back then, and it will always be in my record collection.
31 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9512a9c0) étoiles sur 5 Viva Morrissey. 2 octobre 2002
Par The Groove - Publié sur Amazon.com
Format: CD
"Viva Hate" isn't my favorite Morrissey solo album. There, I said it. I'm going against the grain of public opinion amongst Morrissey fans, but not without reason. Don't get me wrong, the album is an impressive solo debut (even more so considering that it was released within 6 months following "Strangeways, Here We Come," the final album of his former band the Smiths). But I just don't think it deserves to be on such a high pedestal. Producer Stephen Street replaces former Smith Johnny Marr as his music collaborator on "Viva Hate," and while Street doesn't match Marr's skills, he compliments Morrissey nicely on this disc. There's the lush orchestral arrangements on "Hairdresser on Fire," the gloomy "Everyday is Like Sunday," and the soaring "Angel, Angel Down We Go Together." Mozzer hasn't lost much of touch as a lyricist, either. He tells a tale of unrequited love in the excellent "Suedehead," addresses racism in the semi-controversial "Bengali in Platforms," and delivers a scathing commentary on Thatcherism in the chilling "Margaret on the Guillotine." As much as I like "Viva Hate," my personal favorite Morrissey albums are the tough-as-nails, glam-flavored "Your Arsenal" and "Vauxhall & I." Still this is a respectable and solid debut.
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9512aaa4) étoiles sur 5 Lurv/hate 6 décembre 2000
Par K. Hernandez - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Really one of the best solo debut's ever. Of course Moz just capitalized on the angst of the Smith's breakup. Using Stephen Street to produce and Vini Reilly to rip you a new one on guitar, this record seethes with hate while mourning the loss all the same. The hits: "Everyday is Like Sunday" and "Suedehead" are wonderful. Others include "Alsatian Cousin", the tender "Late Night, Maudlin Street" and my favorite, "Break up the Family". I own the LP and it's worn out. See my Wish List and buy me the CD, please. Or just give me a helpful vote luv, thanks!
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?