undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
62
3,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Si j'avais rédigé ce commentaire après les trois premières écoutes complètes de l'album (d'affilée), ma "note" aurait été probablement plus sévère. Je me suis modéré, mais je me sens un devoir d'honnêteté.
Ça me déchire d'avoir à dire ceci : cet album est très décevant !
Ce résultat est triste, parce que je suis persuadé que Coldplay est intrinsèquement un excellent groupe, et plus anecdotiquement parce que j'ai des billets pour un de leurs futurs concerts...
Tout d'abord, je dois vous prévenir que la promo qui a vanté le caractère novateur, créatif de cet album est complètement mensongère.

Mon avis est que Coldplay s'est très mal entouré. Certains producteurs ou arrangeurs sont venus barbouiller les compositions du groupe (probablement intéressantes au départ) avec leur crème Chantilly, pour que Coldplay ressemble enfin à l'image que eux se font du "groupe de rock le plus important de sa génération".
L'émotion que Coldplay fait naître habituellement ne parvient alors que difficilement à franchir cette barrière indigeste.
J'ai lu que "Dès les premières séances, les musiciens ont été rejoints par Brian Eno et Markus Dravs", les coproducteurs...

En résumé, et très honnêtement, l'album ressemble à un hybride de U2 (déjà bien tartiné par Brian Eno) avec un peu de sauce Peter Gabriel (écoutez "Lost"). Deux groupes que j'ai aimés lorsque j'étais enfant, mais que je ne veux plus entendre en 2008 !
L'intro avec les cordes sur "Viva La Vida" n'a rien à envier à du Mylène Farmer (ça va lui faire plaisir, cet hommage).
"Lovers In Japan" aurait pu être interprété par Simple Minds.
"Cemeteries Of London" et "42" auraient pu être très bons. "Yes" me plaît bien. "Violet Hill", qui semble être le seul morceau à avoir échappé à des influences ou des retouches extérieures, est très bon.

Regardez la première interview de Coldplay (pendant qu'elle est encore présente sur Amazon.fr) qui me semble assez révélatrice. Chris Martin livre les clés de compréhension de la genèse de cet album et semble même s'en excuser : Ils sont "devenus partie intégrante d'une grosse industrie". Ils parlent de vouloir "revenir aux fondamentaux" (notamment pendant leur prestations scéniques), de leur désir de "redevenir un petit groupe de quatre". "Violet Hill" semble être un cadeau d'authenticité, offert aux fans en guise de rédemption.
Je pense (et j'espère) que cet album pourra effectivement être "rattrapé" par des performances épurées en concert.
Et malgré ces grosses ficelles dont je viens de parler, j'écris ces mots et j'écoute l'album, en dodelinant de la tête et en chantonnant (quel nul je suis...).
33 commentaires| 67 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Lorsqu'un groupe connaît un tel succès avec un album comme X&Y qui les a définitivement confirmés comme étant l'un des meilleurs groupes pop-rock de la génération montante, il se retrouve ensuite confronté à un choix : continuer dans la même veine et sortir une copie conforme de l'album à succès, en étant sûr du résultat, ou bien, prendre un virage et profiter de sa notoriété aquise pour explorer de nouveaux horizons, comme l'avait fait Radiohead avec le sublime Kid A. C'est cette deuxième solution qu'a choisi Coldplay, de manière pas aussi radicale que Radiohead, tout de même.

La prise de risque était bien réelle, puisqu'aux vues des premières réactions, beaucoup de fans du groupe s'avouent déçus par ce nouvel album. On est en effet bien loin de ce à quoi le group nous avait habitué jusqu'ici, et pourtant, c'est bien du Coldplay ! Les mélodies, les compos sont tout à fait dans leur style ! Ce qui change radicalement, ce sont les arrangements ! Et là, la participation de Brian Eno, à qui le groupe a fait appel cette fois-ci, y est clairement pour quelque chose ! On peut en effet aisément reconnaître son style dans certains titres comme " Lovers In Japan ", qui rappelle inévitablement ses collaborations avec U2. Bref, si l'inovation promise par le groupe est surtout due au changement de producteur, elle n'en est pas moins réelle. Je ne parle pas d'inovations qui vont bouleverser l'histoire de la pop : la plupart des recettes employées dans cet album n'ont rien de réellement inovant et ont déjà fait leurs preuves. Mais je parle plutôt d'une véritable évolution dans la carrière du groupe !

Au final, cet album se révèle beaucoup moins évident que les autres, après une première écoute, et si certains titres sont très accrocheurs, d'autres demanderont plus de temps pour être appréciés. Un disque malgré tout plutôt réussi, à mon avis, dans l'ensemble ! Mais restera-t-il dans les mémoires de la même manière que X&Y ? Il est encore trop tôt pour le dire !
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
en tous cas sûrement pas dans cette n ième production dont j'ai lu les critiques élogieuses et les autres APRES avoir écouté ce disque dont un des "internauteszoniaques" dit qu'il aurait pu être "fait par des robots" ! C'est propre, lisse, sans âme, sans grande pêchouille non plus. J'ai pourtant bien aimé les précédents albums, mais même leurs prestations scéniques m'énervent : mur de son informe, et leader pseudo-charismatique se prenant pour Big Jim de temps en temps, larmoyant devant son public ébahi et conquis d'avance. Pas de fun là-dedans, mais une production débitée à la chaine, par des Men-machine, c 'est exactement çà. C'est froid, glacial même, tiens j'vais remettre Airbourne, eux z'ont rien inventer non plus, mais sur scène,comme sur CD d'ailleurs c'est pas l'même bouillon !!.
1212 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2008
Je me demande vraiment ce qu'on trouve encore à Coldplay. Je pense que le premier album était un somptueux coup d'essai. Le second disque a fait entrer le groupe dans une autre dimension. Coldplay avait alors réussi à asseoir son identité sonore et à pousser en même temps son exploration vers de nouvelles structures musicales. Un savant mélange entre chansons pop accessibles et volonté de se renouveler.

Depuis X&Y, plus rien de fonctionne. Coldplay continue certes à écrire quelques bonnes chansons ça et là mais a choisi de rallier les masses. La plupart de ses titres sont mièvres, juste sympathiques à écouter en fond sonore d'une série TV (au hasard, "Talk" dans CSI Manhattan). Et ce n'est pas Brian Eno qui fera quoi que ce soit pour y changer quelque chose.

Coldplay est décidément le groupe idéal pour la classe moyenne mondiale.
22 commentaires| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2008
J'ai acheté Viva La Vida les yeux complètement fermés. Non pas parce que je suis une fan invétérée de Coldplay mais plus par curiosité. Et je dois dire que je suis comblée! C'est un album différent des précédents, mais Coldplay reste Coldplay. Cette voix ennivrante, ces mélodies nostalgiques ou pleines d'espoir et surtout cette ambiance qui reigne tout au long de l'ecoute... un autre univers. On se plonge, on en ecoute 1, puis 2 puis 3 et on se fait l'album. Je n'ai pas de critique + précise a faire, c'est juste un avis d'une personne qui s'est trouvée un interet particulier pour ce groupe, grâce à ce merveilleux album "Viva La Vida"... Merci à eux.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2009
Après les superbes chansons inspirées et mélancoliques des albums précédents, Coldplay se "marketise", avec une production formatée pour le gros succès.
Cet album est gai, joyeux, ce qui n'est pas toujours désagréable, mais l'esprit n'y est plus. Il me rappelle les virages du même genre de Tears for fears avec leur "The Seeds Of Love", ou Simple Minds après et leur album "Sparkles in the rain", ou Cure en 1985 ou en remontant encore plus dans le temps, Genesis et Supertramp en 1980. Bon, d'accord, les références datent quelque peu, mais c'est toujours le même principe: une rupture pour embrayer sur l'autoroute du succès planétaire, en reniant plus ou moins son esprit, et en adaptant sa personnalité. A moins que ça ne soit simplement la baisse de l'inspiration. Cette évolution semble malheureusement classique, mais pas obligatoire.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2008
Je ne suis pas d'accord avec certains clients qui ont publié leurs commentaires. Il est vrai que le meilleur album de Coldplay restera Parachute , le premier album. ça a été aussi en 1999, l'album "decouverte" du groupe, un nouveau genre, un album sombre et pur dans la melodie et les paroles. Mais étant un grand fan de Coldplay et écoutant les albums les uns à la suite des autres, on observe parfaitement que le groupe muri et se perfectionne a chaque sorti d'album.

Je pense (et c'est mon avis) que Viva la vida or Death and All his friends est l'abum de la maturité du groupe. Les mélodies et les paroles sont parfaitement construites.

Il est vrai qu'à la premiere écoute, certains peuvent être déçus, surtout si ils gardent en leur esprit ce que Coldplay faisait apparavant. Mais les choses evoluent et la musique evolue.

Aujourd'hui, Coldplay nous montre à quel point ils restent grand. Merci à Chris Martin et aux autres membres de nous offrir un precieux moment.

See you soon
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Qui aurait misé un kopek sur Coldplay quand sortit "Parachutes", leur premier album ? Certainement pas moi. J'avais certes, comme tous ceux qui découvrirent cet album à sa sortie, détecté et apprécié les vrais talents de mélodistes de Chris Martin & cie tout comme je ne m'étais pas, alors, privé de dire tout le bien que je pensais de cet album à mes amis et connaissances. Or, donc, je ne m'attendais pas à ce que cette modeste formation de pop anglaise remporte un tel succès, mérité au demeurant.

Par la suite, je fus quelque peu déçu par un "A Rush Of Blood In The Head" qui ne possédait plus le charme discret et un poil suranné de son prédecesseur... Pas un mauvais album, entendons nous bien mais pas une véritable extase non plus... Trois ans plus tard, X&Y et son parti-pris parfois presque electro (presque j'ai dit) et new wave revivaliste n'arriva pas non plus à totalement me réconcilier avec le groupe. Certes, cette fois-ci encore, le groupe savait trousser d'agréables chansons à faire sourire d'envie la ménagère de moins de 50 ans mais, voilà, il manquait encore et toujours ce petit quelque chose qui avait fait de "Parachutes" un disque si terriblement charmant que lui succéder ressemblait plus à une gageure qu'à un pari gagné d'avance.

Et nous voici donc, en 2008, et Coldplay est de retour. Qu'en est-il vraiment de cette nouvelle galette ? Qu'elle est promise, comme ses grandes soeurs, à un succès planétaire ? C'est enfoncer une porte ouverte ! Que Chris Martin et ses acolytes savent toujours pondre-de-la-chanson-qu'on-dirait-qu'on-la-connaît-déjà-mais-qu'en-fait-non ? Oui, oui, ça aussi. Que c'est efficace, magnifiquement joué, arrangé, produit (Eno aux manettes cette fois-ci) ? Évidemment ! Qu'il y a, enfin, un courant d'air frais, un renouvellement salvateur dans le son et la manière ? Non, définitivement non.

Les 4 de Coldplay, sur ce "Viva La Vida Or Death And All His Friends" ne font pas autre chose que ce qu'il savent si bien faire : du Coldplay ! A croire que le groupe a décidé de continuer de creuser le sillon en bons paysans de la mélodie pop et, surtout !, de ne pas choquer ! Amateur de sensations fortes, disciple du mouvement perpétuel, adorateur du contre-pied, passe ton chemin ! Ce disque n'est pas pour toi. Le seul élément révolutionnaire de ce disque est le choix de détourner "La liberté guidant le peuple" d'Eugène Delacroix et de l'affreusement taguer à coup de peinture blanche... Car enfin, Coldplay, de bons ouvriers de la pop au kilomètre (non, ce n'est pas complètement péjoratif), sont tout sauf de sautillants trublions se jouant des règles et des codes, de bons faiseurs de leur propre son, tout au plus...

Vous me direz, c'est sans doute ce qu'en attend leur fan-base, une énième redite de mélodies cousines de celles des trois précédents opus, et vous n'aurez pas tort... Simplement, d'autant que, je le répète, c'est Brian Eno qui produit, on aurait pu espérer qu'enfin les londoniens trouveraient à renouveler, ne serait-ce qu'en partie, la formule qui fit leur internationale renommée... Que nenni ! Coldplay est un long fleuve tranquille.

"Viva La Vida" est, par conséquent, un album agréable qui se sirote comme un diabolo grenadine une chaude journée d'été : c'est charmant, harmonieux, pas vraiment ennuyeux mais pas non plus réellement enthousiasmant... Du Coldplay quoi !

2,5/5
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2008
Coldplay en principe, j'A-DORE!
l'album "Parachutes", je peux l'écouter en boucle alors quand j'ai entendu le single "viva la vida" (très accrocheur, entraînant etc)... je n'ai pas hésité à acheter l'album.
au bout du compte, je n'aime que deux chansons de cet album donc si j'ai un conseil à vous donner, c'est de bien toutes les écouter et d'éventuellement acheter que les singles.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2008
De loin leur pire album. Complètement insipide. Le single "Viva La Vida" est sympa mais le reste sonne comme des morceaux avortés. Des gars comme Coldplay qui remplissent des stades se devraient de fignoler leur travail avant de sortir un album. Ils prennent soi-disant une nouvelle direction: c'est exact. Celle de la musique d'ascenseur.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)