Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Vivaldi: In Furore (Laudate Pueri e Concerti Sacri)
 
Agrandissez cette image
 

Vivaldi: In Furore (Laudate Pueri e Concerti Sacri)

14 mars 2006 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 19,96 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
1
4:29
2
0:35
3
6:10
4
1:41
5
2:46
6
2:20
7
3:06
8
2:29
9
3:30
10
3:19
11
2:16
12
1:43
13
4:02
14
0:57
15
1:48
16
3:50
17
3:08
18
2:08
19
5:17
20
2:44
21
4:27

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 14 mars 2006
  • Label: naïve classique
  • Copyright: 2006 naïve
  • Durée totale: 1:02:45
  • Genres:
  • ASIN: B0028FRKRQ
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 20.030 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
8
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lamouroux Lomic on 26 octobre 2006
Format: CD
Le talent de Sandrine Piau n'est plus à prouver. Depuis quelques années déjà, elle nous enchante de ses vocalises et de sa voix fine et légère.

Ici, elle ne fait pas exception : son timbre est excellent, la justesse parfaite, les aigus ouverts, le furieux motet In Furore et son opposé le Laudate Pueri, nregistrés sur ce même Cd sont deux merveilles d'équilibre, de précision, choses également dûes à la prestation de l'Accademia Bizantina et de leur excellent chef Ottavio Dantone.

Donnés en complément, les deux concertos sont absolument magnifiques, et magnifiquement joués, et la Sinfonia Al Santo Sepulcro subjugue par son mystère, ici parfaitement rendu par l'ensemble italien.

A posséder absolument.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par François Beaudoin on 2 mai 2007
Format: CD
Je me permets de commenter cette prestation époustouflante tout juste après la parution, en mars 2007, d'une gravure concurrente signé Andrea Marcon avec madame Simone Kermès, soprano de son état. Donc, pour le même motet, «In Furore», tout mon coeur va à la spectaculaire prestation de Sandrine Piau, remarquable de présence, de fougue et d'intensité. Mais surtout, quelle voix ! Jamais cette divine prestation n'écorche l'oreille même si Sandrine va au maximum de ses fabuleuses capacités.

Le programme, présidé par monsieur Dantone est aussi irrésistible. C'est que ce dernier a eu l'excellente idée d'intercaler des oeuvres instrumententales entre les pièces vocales.

La «Sinfonia Al Santo Sepolcro» est absolument sublime, intemporel, résolument teintée d'un aspect contemporain tout à fait déroutant. Une splendeur.

Le «Laudate pueri », redoutable, est chanté avec un aplomb sidérant par Sandrine Piau qui ne craint pas de prendre des risques. Admirablement accompagnée par un orchestre de haut niveau, cette oeuvre se démarque encore plus que le motet précédemment commenté. Difficile de faire mieux.

Le complément de programme, strictement instrumental nous offre un concerto intriguant pour violon et orgue. Magnifique et captivant.

Pour clore, le violoniste Stefano Montanari s'attaque au périlleux «Concerto per la Solennita di San Lorenzo». Il se débrouille fort bien même si on a déjà entendu violon plus véloce dans cette aeuvre de haute voltige.

Un superbe récital.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
25 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par Christophe on 9 avril 2006
Format: CD
Sublime interprétation. Pour tous ceux qui comme moi se lassent vite de Vivaldi, cette interprétation est magistrale en profondeur, en émotions. A écouter et réécouter en boucle pour en percevoir toutes les subtilités. Stefano Montanari au violon est magistral!!! Un indispensable pour tous les passionnés de musique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Senesino on 20 juin 2010
Format: CD
Que rajouter de plus après ce déluge de compliments ? Sandrine est une perle rare. Cet enregistrement le prouve.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Philomèle TOP 50 COMMENTATEURS on 8 juillet 2012
Format: CD
L'interprétation du motet "In furore" par Sandrine Piau (qu'on peut aussi voir sur Youtube), est une splendeur indépassable, qui fera date : il suffit de la comparer à une autre version pourtant très belle comme celle de Deborah York avec Robert King pour être frappé par le double miracle de sa légèreté dans la puissance (premier air et "Alleluia") et de sa grâce dans l'affliction (second air). La direction précise et nerveuse de Dantone fait le reste. Quant au reste du programme, il est malheureusement très en deçà de ce niveau : bien que Sandrine Piau en assume magistralement la virtuosité, le "Laudate pueri" RV 601, à l'opposé de son jumeau RV 600, est une oeuvre tardive dans laquelle Vivaldi n'a pas réussi à transcender la superficialité du nouveau style galant. Côté instrumental, la belle sinfonia RV 169 est rendue ennuyeuse par un tempo étiré en lenteur, qui lui donne un ton plus épuisé que recueilli : on préfèrera la version de Fabio Biondi (1990), qui est presque deux fois plus rapide, et cent fois plus expressive. Le concerto RV 541 est joli, mais sans originalité, et montre bien que Vivaldi n'écrit pas pour le clavier. Enfin le concerto RV 286, très idiomatique celui-là pour le violon, est un peu longuet. En conclusion, "In furore" mérite à lui seul les quatre étoiles de ce CD, qui sans lui n'en vaudrait à notre avis que trois.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique