Quantité :1
Vivaldi : Les Quatre Sais... a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: L'article n'est pas dans sa boîte d'origine. Film plastique manquant, les codes d'activation pour le contenu bonus en ligne peuvent être manquants ou expirés. Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 17,94
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Skyvo Direct
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,69

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Vivaldi : Les Quatre Saisons - Concertos pour violon RV 211, 257 & 376
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Vivaldi : Les Quatre Saisons - Concertos pour violon RV 211, 257 & 376


Prix : EUR 9,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
20 neufs à partir de EUR 5,25 7 d'occasion à partir de EUR 6,99
CD inclus dans la promotion CD à petits prix 6.99€ CD inclus dans la promotion CD à petits prix 6.99€


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Giuliano Carmignola

Discographie

Image de l'album de Giuliano Carmignola

Photos

Image de Giuliano Carmignola

Biographie

Né en 1951 à Trévise, en Vénétie (Italie), Giuliano Carmignola baigne depuis toujours dans un environnement très musical. Initié au violon dès l'âge de cinq ans par son père professeur de musique, l'enfant prodige suit les cours des professeurs Luigi Ferro et Sergio Lorenzi au Conservatoire Benedetto Marcello de ... Plus de détails sur la Page Artiste Giuliano Carmignola

Visitez la Page Artiste Giuliano Carmignola
43 albums, 8 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Vivaldi : Les Quatre Saisons - Concertos pour violon RV 211, 257 & 376 + Vivaldi - Les concertos tardifs ( RV 251, 258, 386, 389, 235, 296 ) + Vivaldi: Late Violin Concertos
Prix pour les trois: EUR 29,11

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Orchestre: Orchestre baroque de Venise
  • Chef d'orchestre: Andrea Marcon
  • Compositeur: Antonio Vivaldi
  • CD (9 octobre 2000)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Sony Classical
  • ASIN : B00004T2PT
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (29 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 8.250 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Concerto no. 1 in e major, op. 8, no. 1, rv 269 (la primavera) I. allegro
2. Concerto no. 1 in e major, op. 8, no. 1, rv 269 (la primavera) II. largo
3. Concerto no. 1 in e major, op. 8, no. 1, rv 269 (la primavera) III. allegro
4. Concerto no. 2 in g minor, op. 8, no. 2, rv 315 (l'estate) I. allegro non molto
5. Concerto no. 2 in g minor, op. 8, no. 2, rv 315 (l'estate) II. adagio
6. Concerto no. 2 in g minor, op. 8, no. 2, rv 315 (l'estate) III. presto
7. Concerto no. 3 in f major, op. 8, no. 3, rv 293 (l'autunno) I. allegro
8. Concerto no. 3 in f major, op. 8, no. 3, rv 293 (l'autunno) II. adagio molto
9. Concerto no. 3 in f major, op. 8, no. 3, rv 293 (l'autunno) III. allegro
10. Concerto no. 4 in f minor, op. 8, no. 4, rv 297 (l'inverno) I. allegro non molto
11. Concerto no. 4 in f minor, op. 8, no. 4, rv 297 (l'inverno) II. largo
12. Concerto no. 4 in f minor, op. 8, no. 4, rv 297 (l'inverno) III. allegro
13. Concerto in e-flat, rv 257 I. andante molto e quasi allegro
14. Concerto in e-flat, rv 257 II. adagio
15. Concerto in e-flat, rv 257 III. allegro
16. Concerto in b-flat major, rv 376 I. larghetto. andante
17. Concerto in b-flat major, rv 376 II. andante
18. Concerto in b-flat major, rv 376 III. allegro
19. Concerto in d major, rv 211 I. allegro non molto
20. Concerto in d major, rv 211 II. larghetto
Voir les 22 titres de ce disque

Descriptions du produit

Vivaldi - The Four Seasons

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
25
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 29 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

32 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jaamuna TOP 100 COMMENTATEURS le 3 octobre 2010
Format: CD
... au fil des années pour ces « quatre saisons » une succession d'interprétations qualifiées les unes après les autres de la « meilleure version ».

Car ceux qui s'extasient aujourd'hui sur cette interprétation sont en général les mêmes qui se pâmaient devant les versions précédentes et qui porteront au pinacle la prochaine à venir.

Je suis toutefois bien d'accord sur le fait que Giuliano Carmignola et le « Venice Baroque Orchestra » nous gratifient d'une nouvelle interprétation d'une grande transparence et d'une grande virtuosité.

Mais ce n'est pas une raison suffisante pour moi pour jeter aux orties les précédentes sublimes versions de Fabio Biondi avec « Europa Galante » ou de Enrico Onofri avec « Il Giardino Armonico ». C'est même une extrême richesse que d'avoir toutes ces versions de grande qualité et je ne vais surtout pas m'en plaindre. Et puis chacune de ces versions est couplée avec des concerti différents tous très intéressants.

Alors « abondance de biens ne nuit pas » et, plutôt que de porter aux nues tel ou tel interprète, je préfère exprimer toute mon admiration pour le génie créatif d'Antonio Vivaldi.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par claude toon TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 23 mars 2012
Format: CD Achat vérifié
Pour son enregistrement, le virtuose italien est entouré de l'orchestre Baroque de Venise qui aligne une quinzaine de cordes, un théorbe et enfin un orgue et un clavecin joué par Andréa Marcon qui assure également la direction.

Le début du printemps est primesautier, on ne va pas s'ennuyer. Giuliano Carmignolia fait éclater le printemps, jaillir son archet au même titre que les bourgeons. Le jeu entre l'instrumentiste et l'orchestre est mouvant, chantant. Par contre nous sommes beaucoup plus dans une logique de concerto pour violon ET orchestre. Le largo évoque la douceur d'une clairière où le berger s'est assoupi. Enfin contrairement à toute attente, le jeu extraverti abandonne tout excès dans l'allegro final. Les nymphes et les bergers dansent avec allégresse, là où on entend si souvent une bacchanale frénétique. Le tempo rapide souligne le coté badinerie, miracle de légèreté.

Dans l'été, de nouveau, chaque plan, chaque idée mélodique se déploie sans violence. Soudain, une querelle de pâtres, le violon se déchaine mais avec un staccato d'une précision diabolique, ralentit pour évoquer les interrogations sur l'orage qui pointe. Le discours musical s'envole dans toutes les dimensions du temps et de l'espace. La virtuosité du geste s'allie avec la beauté du son, de l'émotion. Le violon reçoit la sérénade du théorbe, des oiseaux et du zéphyr pour reprendre les mots de Vivaldi.

Carmignolia, comme
...Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
55 internautes sur 60 ont trouvé ce commentaire utile  Par ALIBERT Michel VOIX VINE le 28 janvier 2003
Format: CD Achat vérifié
Après tant de violonistes baroques à la sonorité émaciée, Giuliano Carmignola nous offre une plénitude de son que nous n'osions plus espérer dans une interprétation moderne. Aucune lourdeur, aucune opacité dans cette version, ce qui ne l'empêche pas de ne jamais sombrer dans la fiévreuse course de vitesse qui sert souvent d'unique option interprétative aux ensembles qui tiennent actuellement le haut du pavé. L'Orchestre Baroque de Venise se maintient constamment au niveau de son soliste avec une transparence qui permet en particulier à l'archiluth de nous ravir. Les trois concerti inédits de complément sont de la même veine.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Romain Bailleux le 27 septembre 2013
Format: CD Achat vérifié
Pour moi, LA version des 4 saisons que je conseille à tous ceux qui découvrent que Vivaldi est un compositeur baroque italien et non un compositeur digne d'un Karajan.
Je ne connais pas les autres versions de Carmignola, je le regrette, mais j'ai aujourd'hui trop de CDs de cette œuvre pour en commencer la collection. Accessoirement et pour le gag, je conseillerai la version toute aussi baroque (1739) de Chédeville pour vielle à roue (si, si : Chedeville: Les Saisons Amusantes).
En revanche je ne supporte pas Biondi dans Vivaldi - Les Quatre Saisons et autres concertos, il est meilleur dans Les Quatre Saisons et encore plus dans Vivaldi Il Cimento dell'armonia e dell'invenzione.
Mais je préfère, et de loin, Carmignola.
Loin de l'esbrouffe de Biondi, Carmignola déploie une technique vertigineuse, toute de tension, de finesse, de ressenti. Et le violon (un Stradivarius si je ne m'abuse) sonne avec une incroyable profondeur, un répondant, une précision extraordinaires. A côté de Biondi, cela peut paraître sage. Pour moi, c'est le contraste entre le maître absolu au sommet de son art et l'élève surdoué surexcité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Camignola, le démon... 0 12 avr. 14
Voir toutes les discussions...  
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?