ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Vivaldi - Rosmira fedele / Ensemble Baroque de Nice, Bezzina [Import]

A. Vivaldi CD
2.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
Prix : EUR 49,09 LIVRAISON GRATUITE Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Temporairement en rupture de stock.
Commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible. Nous vous enverrons un e-mail avec une date d'estimation de livraison dès que nous aurons plus d'informations. Cet article ne vous sera facturé qu'au moment de son expédition.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • CD (27 janvier 2004)
  • Nombre de disques: 3
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B00018D490
  • Moyenne des commentaires client : 2.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 460.479 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
1 étoiles
0
2.0 étoiles sur 5
2.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un "pâté" bien fade 19 avril 2012
Par Philomèle TOP 50 COMMENTATEURS
Bien que déjà ancien, le livret de Stampiglia (Partenope) n'est pas sans intérêt, qui joue sur le travestissement, l’ambiguïté sexuelle et le chantage amoureux entre trois faux couples qui se redistribueront en trois vrais. Ce tout dernier "pasticcio" de Vivaldi amplifie encore la tendance de ses dernières oeuvres au compromis avec la mode : outre le réemploi de ses propres compositions, il en emprunte d'autres à pas moins de sept compositeurs différents, qui illustrent presque tous le nouveau style napolitain, avec ses tics d'écriture caractéristiques. Avantage de ce recours : le succès public obtenu ainsi une dernière fois à Venise. Inconvénient : la qualité très moyenne de la musique. Le paradoxe, judicieusement pointé par Frédéric Delaméa dans la notice, c’est qu’en même temps que le style napolitain marque ainsi son triomphe sur celui de Venise dans son opéra, Vivaldi a remanié le livret pour que l’héroïne en soit la fidèle Rosmira, et non plus la volage Partenope (reine fondatrice de Naples) : flèche du Parthe du compositeur nostalgique ?

La distribution est tout juste honnête, à une exception près : les meilleures voix sont celles du couple principal, la mezzo Marianna Pizzolato (Rosmira) et la soprano Salomé Haller (Arsace). Un cran au-dessous, la mezzo Claire Brua (Partenope), convenable malgré une émission toujours trop couverte ; la soprano Rossana Bertini (Ersilla) au vibrato un peu excessif ; et le baryton Philippe Cantor (Emilio), parfois un peu approximatif.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?