undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

1
2,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Voyage vers l'an Mil
Format: PocheModifier
Prix:6,60 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 mars 2014
Ben-Attar, riche commerçant juif de Tanger, a réussi à créer un commerce que l'on qualifierait d'international puisque son neveu Aboulafia est installé dans la petite ville de Paris. Mais voilà, la nouvelle épouse du neveu rompt leur alliance commerciale du fait de la bigamie de Ben-Attar et de sa "répusion". Ce dernier vient donc faire valoir ses droits devant un tribunal juif local, d'où voyage par mer vers Paris. Il gagne son premier procès. Du coup l'épouse de son neveu se déclare "insoumise" et tout le monde part pour un nouvelle décision de justice des Sages à Worms. Je vous laisse la suite.

Tout cela se passe vers l'an 999, mais, à vrai dire, cela aurait pu avoir lieu à n'importe quelle période et n'importe où.
L'aspect historique n'est pas fascinant car la trame réelle du roman est l'aspect juridique évoqué de la monogamie / bigamie chez les Juifs. Et l'amour dans tout cela ? ce n'est qu'une petite partie de l'ensemble. Le dynamique neveu semble bien effacé!

J'ai lu ce roman avec plaisir jusqu'à environ la moitié du texte. Après, je me suis lassé. L'intrigue juridique fatigue le lecteur, non pas parce qu'elle parle de la loi hébraïque, mais tout simplement parce qu'un procès (en fait deux) religieux n'intéresse plus.
On aurait évoqué les religions catholique ou islamique par ce biais, cela m'aurait tout autant ennuyé.

L'auteur est qualifié de l'un des plus brillants auteurs contemporains en Israël. Peut-être... mais alors pas grâce à ce roman, où les Juifs évoluent dans un bocal sans s'intéresser vraiment à autre chose qu'à leurs petites affaires, ce qui me permet de douter de leur comportement, car cette époque chez les Francs n'était pas de tout repos; Hugues Capet est mort en 996, les paysans de Normandie se sont révoltés en 997, etc.

Je crois que l'auteur a écrit pour ceux qui s'intéressaient à un tel sujet. Personnellement j'ai été déçu, d'autant plus que la polygamie ne sera officiellement interdite pour les Juifs ashkénazes qu'au XIe siècle; pour les séfarades comme Ben-Attar, je n'en sais rien.
Mieux vaut lire autre chose de cet auteur avant de le trouver brillant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus