undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo
Walking Dead Tome 13 : Point de non-retour et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Walking Dead T13: Point d... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Walking Dead T13: Point de non-retour Poche – 16 mars 2011


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 14,50
EUR 11,00 EUR 8,99

Livres et manuels scolaires Livres et manuels scolaires


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Walking Dead T13: Point de non-retour + Walking Dead T14: Piègés ! + Walking Dead T12: Un monde parfait
Prix pour les trois: EUR 43,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Scénariste de la nouvelle vague US, Robert Kirkman est apparu sur la scène comics en 2000 avec Baffle Pope, une série iconoclaste réalisée avec le dessinateur Tony Moore. Suivra quelques mois plus tard une mini-série mettant en scène SuperPatriot, un personnage apparu dans les pages de Savage Dragon, le héros créé par Erik Larsen. C'est en revanche avec Invincible - dessiné par Cory Walker, qu'il se fait connaître du grand public, en imaginant un personnage qui s'affiche comme le Spider-Man du XXIe siècle. Remarqué par les grandes maisons d'édition, il a travaillé également sur Marvel Team-Up, Ant-Man, Marvel Zombies et Ultimate X-Men. II collabore actuellement avec Todd McFarlane sur une nouvelle série intitulée The Haunt. Son intérêt pour le cinéma de genre et son talent pour décrire les relations entre les personnages, à coups de dialogues réalistes et touchants, trouvent leur aboutissement dans The Walking Dead, série créée avec son compère Tony Moore, puis reprise au dessin par Charlie Adlard. L'adaptation de Walking Dead à la télévision est diffusée depuis fin 2010 aux USA sur la chaine AMC (Mad Men, Breaking Bad...), et réalisée notamment par Frank Darabond (Mist, La Ligne Verte...). Vétéran de la bande dessinée britannique en dépit de son jeune âge, Charlie Adlard a commencé sa carrière au début des années 90. Particulièrement connu pour ses travaux sur Judge Dredd, Savage ou encore Rogue Trooper, il se fait remarquer sur X-Files, White Death (La Mort blanche) et Rock Bottom (Corps de pierre) avant d'exploser sur The Walking Dead, dont il assure la partie graphique depuis 2004. Outre cette série-phare, il dessine également tout en sensibilité dans un style plus épuré, Corps de pierre (Rock Bottom en VO), écrit par Joe Casey.



Détails sur le produit

  • Poche: 144 pages
  • Editeur : Delcourt (16 mars 2011)
  • Collection : DEL.CONTREBANDE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2756025054
  • ISBN-13: 978-2756025056
  • Dimensions du produit: 25,6 x 1,4 x 16,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (20 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 10.801 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bruce Tringale TOP 500 COMMENTATEURS le 16 mars 2011
Format: Poche
Alors qu'aux Etats-Unis s'achève avec un succès très mitigé ( auprès la critique ) la première saison de The Walking Dead, le comic, au bout de treize numéros continue de (très) bien se porter.
L'arc précédent introduisait la bande de Rick dans une communauté trop belle pour être vraie où chacun restait sur ses gardes et réalisait l'abîme les séparant d'une vie normale.
La trame principale de la première histoire consiste pour Rick et Glenn à récupérer clandestinement leurs armes, formellement interdites au sein de leur nouvelle communauté. Quelle conséquence cette première infraction aux règles émises par ces habitants pacifistes ? La paranoïa de nos amis est elle justifiée ?
D'autre part, maintenant que Rick est le Marshall de cette communauté, comment va t'il réagir en apprenant qu'un homme, apparemment bien sous tous rapports, bat violement sa femme et son enfant ?
Kirkman, continue d'explorer la psyché de personnages d'un monde où la civilisation a disparu. Sous prétexte que notre monde est désormais envahi par les morts, est-il pour autant acceptable de prendre sa femme pour un punching ball ? Que faire des délinquants d'une société où la justice correspond à vivre ou laisser mourir ? Et surtout, comment Rick qui ne se remet pas de la mort violente de sa femme et sa petite fille va-t-il réagir face à un père qui maltraite sa famille au risque de les tuer ?
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Blue Boy TOP 500 COMMENTATEURS le 1 décembre 2012
Format: Poche
Comme dans les épisodes du pénitencier, Rick va se trouver de nouveau aux prises avec ses démons, dissimulés entre son aura de leader dont il est conscient, sa propension à vouloir tout contrôler, et son vigoureux instinct de survie – pour lui-même et son fils, sa seule et dernière raison de vivre. Des démons paradoxalement destructeurs qui vont emmener la communauté vers ce point de non-retour évoqué dans le titre, en attirant sur elle l’œil du cyclone, déclenchant un processus irréversible aux conséquences effroyables qui seront développées dans le tome suivant… Une fois encore, on va trembler pour eux, car on pressent que désormais, la moindre tension au sein de la communauté est une menace potentielle pour sa survie. L’incident entre Rick et Pete va révéler toute la fragilité de la petite société, si harmonieuse en apparence (le fait que l’histoire se déroule dans une banlieue pavillonnaire typiquement américaine n’est pas totalement anodin, on pourrait presque y voir une critique sous-jacente de la société US), poussant même le charismatique chef Douglas Monroe qui à rendre les armes. Rick, au bord du gouffre après son coup de folie, désavoué par Michonne, révèle aussi toute son humanité. Et puis il y a son fils Carl, qui le surprend de nouveau dans une conversation téléphonique imaginaire avec sa femme décédée, ce qui ne fait qu’agrandir le gouffre entre les deux.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par yuya46 le 16 août 2015
Format: Poche
Nous sommes maintenant dans la communauté de Alexandria, proche de Washington, qui est désormais une ville remplie de zombies. L’équipe de Rick essaie de s’intégrer en se mêlant à la population, en participant aux taches quotidiennes, en travaillant… Sauf que tous ne s’adaptent pas aussi bien, comme Rick qui reste toujours sur le qui-vive et la suspicion.

Dans ce tome encore, nous sommes plutôt dans les rapports entre les humains et nous laissons de côté les zombies. Cela change mais un peu d’action zombiesque avec du sang et des tripes qui volent ne ferait pas de mal non plus.
Par contre, heureusement qu’il y a de l’animation chez les Hommes, des frictions se créent entre les anciens membres de la communauté et les nouveaux qui ont toujours vécus à la dure et savent qu’il faut se défendre et faire toujours attention à la menace, qu’elle provienne des zombies ou des humains de l’extérieur.

J’aime la fin qui annonce quelque chose avec les zombies, je ne sais pas encore quoi mais cela présage du spectaculaire, du macabre !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche
Rick et son groupe sont dans la communauté de Douglas, qui au vu de son expérience décide de nommer Rick shériff. Celui-ci dans un contexte de rivalité entre deux groupes va-t-il réussir la mission, dans ce contexte où tout un chacun serait pour le moins stressé, en étant impartial et en oubliant son propre passé.

Un album qui relève l'intérêt de la série en privilégiant pour une fois les humains et non les zombies.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?