Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
Quantité :1
Waterloo to Anywhere a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Round3FR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedié la jour prochaine á partir de GA, ETATS UNIS. Toutes les produits sont inspectée pour assurer la qualitié jouable (á l'exclusion de tout contenu numérique). Notre equipe sympathique et multilingue sera prêt et heureux de résoudre vos requêtes.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Waterloo to Anywhere
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Waterloo to Anywhere Import


Prix : EUR 20,29 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
2 neufs à partir de EUR 20,29 9 d'occasion à partir de EUR 0,01

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Dirty Pretty Things

Discographie

Image de l'album de Dirty Pretty Things

Photos

Image de Dirty Pretty Things

Biographie

Un an après la douloureuse séparation de The Libertines en 2004, Carl Barât, resté jusque là silencieux, annonce son intention de revenir sur le devant de la scène avec un nouveau groupe, Dirty Pretty Things. Nommé ainsi en référence aux soirées qu'il organise au Koko Club de Londres - soirées qui portent ... Plus de détails sur la Page Artiste Dirty Pretty Things

Visitez la Page Artiste Dirty Pretty Things
9 albums, 11 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Waterloo to Anywhere + Right Thoughts, Right Words, Right Action
Prix pour les deux : EUR 27,28

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (8 août 2006)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B000GFRJ8A
  • Autres versions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 117.516 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Deadwood
2. Gin & Milk
3. Bang Bang You're Dead
4. Blood Thirsty Bastards
5. The Gentry Cove
6. Doctors And Dealers
7. The Enemy
8. If You Love A Woman
9. You Fucking Love It
10. Wondering
11. Last Of The Small Town Playboys

Descriptions du produit

Critique

Deux ans après le pénible divorce des Libertines, c’est aux côtés des Dirty Pretty Things que Carl Barât revient avec un premier album nerveux, où guitares tranchantes, production approximative et dérapages volontairement incontrôlés côtoient textes racés, fragilité et élégance britannique.

S’il reprend les mêmes ingrédients qui ont fait le succès des Libertines, Waterloo to Anywhere - nommé ainsi en référence à la fameuse gare du centre de Londres - permet aussi à l’anxieux Barât de régler ses comptes avec son ancien acolyte, Pete Doherty. A travers des paroles rageuses, le leadeur des Dirty Pretty Things évoque l’amitié brisée (« Gin and Milk »), la haine (« Deadwood ») et le désespoir (« The Enemy » et son troublant refrain « The enemy as I know it is right inside my head ») sur fond de riffs effrénés.

Magnifiés par la délicieuse voix désinvolte de Barât, portés par la batterie implacable de l’excellent Gary Powell, la très rollingstonienne « If You Love a Woman », les furieux « You Fucking Know It » et « Bang Bang You’re Dead » détonnent comme explose une dispute fraternelle.

Empreint d’une sincérité à toute épreuve, Waterloo to Anywhere fait office de thérapie permettant à Barât de tordre le cou aux illusions du passé. Mélancolique, le premier album des Sales Jolies Choses ne tombe pourtant pas dans la caricature, ni dans l’hommage malvenu. Les Libertines sont morts, vive les Dirty Pretty Things.



Ondine Benetier - Copyright 2015 Music Story

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 17 octobre 2014
Format: CD
Formé par Carl Barât et Gary Powell sur les cendres de The Libertines plombés par les excès de leur Pete Doherty de leader, Dirty Pretty Things reprend le flambeau d'une britpop triomphante, un genre alors passé de mode ce qui a sans doute beaucoup à voir avec le météorique destin de la formation.

Et pourtant, débarrassé de son druggie en chef, Barât, balance une sacrée belle leçon de rock'n'roll mélodique et franc du collier, un machin qui doit beaucoup aux Who, aux Kinks mais aussi à The Clash et à la génération pub-rock, un machin absolument, définitivement anglais, traditionnaliste jusque dans ses agitations punkoïdes, ses petits coups de trompette et autres petites trouvailles comme autant de petites virgules mélodiques bienvenues, un machin qui fait du bien de part sa simplicité, son "no bulls**t" rock'n'roll bien servi par le chant détaché et un poil traînard, mais énergique malgré tout, de Carl Barât.
Et il y a de sacrées chansons pour appuyer la thèse à commencer par l'irrésistiblement kinksien single à trompette, Bang Bang You're Dead, qui fut d'ailleurs couronné d'un joli et mérité succès, un malin Deadwood introducteur pas très éloigné de l'emballage habituel des Strokes, les presques clashiens The Gentry Cove (ce chaloupé couplet reggae rock !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Michel le 1 octobre 2009
Format: CD
J'ai découvert les Dirty Pretty Things à l'occasion d'un concert des Red Hot Chili Peppers en 2007, où ils avaient assuré la première partie. Depuis, j'en suis fan ! Pour ceux qui appréciaient les Libertines, les DPT ne les décevront pas... Du rock anglais très fin 70's. Et à choisir avec les Babyshambles, le style plus discret et moins people des membres des DPT est préférable. Il est dommage qu'ils ne bénéficient pas de plus de célébrité, mais la véritable réussite n'est-elle pas d'être reconnu, plutôt que d'être connu ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lester Gangbangs TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 22 juin 2006
Format: CD Achat vérifié
Quelques mois après son ancien complice Doherty, c'est au tour de l'autre Libertines Carl Barat de remplir les bacs des disquaires. Et tant qu'à parler des Libertines, les Dirty Pretty Things sont plus dans la continuité que les Babyshambles, même si l'ensemble sonne quand même beaucoup plus pop que le groupe dissous.

Cd court et cohérent, tout entier de morceaux de pop-punk'n'roll, toujours aussi rudimentaire techniquement, on navigue ici en terrain connu. Ces rythmiques sautillantes et énervées renvoient bien sûr au punk anglais de 1977, mais quelquefois aussi aux Talking Heads, ou Oasis, dont le producteur est aux manettes.

Doherty avait agréablement surpris, les D.P.T. sont là où on pouvait les attendre avec un disque plaisant et cohérent, quoique un peu bâclé.

Mais lorsque l'on est anglais, Waterloo est synonyme de victoire ...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Stefy TOP 1000 COMMENTATEURS le 27 mars 2013
Format: CD
On parle beaucoup plus de Pete Doherty que de Carl Barat, et pas forcément pour les meilleures raisons. Après les Libertines, Barat sort ce disque dans l'exacte continuité de son ancien groupe. Jamais transcendants mais brillament éxécutés, les onze morceaux, qui ne s'étirent jamais inutilement et tournent donc autour des trois minutes, qui composent cet album déboulent fièrement, rock mais pop dans le fond et punk dans la forme, très british, bien gouleyant et efficace comme il faut. L'énergie est bien présente et cela suffit pour nous rendre un bon album dans le genre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?