undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Weather Report : Une histoire du jazz électrique
Format: BrochéModifier
Prix:24,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 janvier 2013
On connaît tous Christophe Delbrouck pour son travail pléthorique mais néanmoins sérieux à la solde de la propagation sans limite des vertus essentielles et pas encore remboursées par la sécurité sociale de la musique de Frank Zappa. Et bien sachez messieurs, dames, que c'est ce même gage de qualité que nous retrouvons ici dans cet ouvrage.

C'est donc en toute sécurité que l'on part d'Autriche pour y découvrir... la guerre, puis New York, les clubs, la rencontre Wayne/Joe puis Miles et enfin le grand départ pour l'aventure Weather report. On réalise alors à quel point chaque album était un pari et les enjeux que ça représentait. Sachez que toutes ces époques sont traitées avec soins et dans le détail. L'épisode Miles notamment, très instructif et dense. Seule la partie post WR en l'occurrence Zawinul syndicate est disons survolée.

Rien a dire, du travail sérieux jalonné des nombreux points de vues des protagonistes qui rendent l'ouvrage plus vivant. La partie post-Pasto est traitée avec autant d'égard que celle des seventies car elle représente selon l'auteur l'un des aspects les plus intéressants du groupe. Bien que je puisse tout à fait entendre ce point de vue, il y en a d'autres cependant qui me semblent bien plus discutables.

Car j'avoue être circonspect face aux propos dithyrambiques concernant l'album "Tales spinnin'". Bien qu'au regard des standards de l'époque il constitue une avancée incroyable techniquement et dans l'écriture, cependant il ne contient pas l'once du dixième de la force émotionnelle contenue dans "Mysterious traveller". J'exagère un peu mais d'ailleurs il suffit de voir sur le web ce que cette formation proposait en live en 75, c'est quand même assez chiant, spectaculaire certes mais chiant. C'est simple on croirait du jazz-rock ! Alors que Weather Report sur disque ça n'est pas du jazz rock, c'est du Weather ! Sauf pour "Tales spinnin'"... oui j'exagère...

Autre chose en travers de la gorge, le dépit affiché face à l'album "Weather report" 82. A peine 1/3 à garder, mais comment ? je m'inscris en faux ! Ce n'est pas parce qu'un album est bâclé qu'il est mauvais ! Je m'explique : les conditions furent exécrables pour réaliser cet album cependant cela donne droit il me semble à des mouvements intéressants. Le minimalisme affiché sur certains morceaux, que l'auteur regrette, est au contraire pour moi le signe d'une démarche clairvoyante même si elle est réalisée dans l'urgence. J'aime le son et l'ambiance de "When it was now", j'aime le non-sens de la mélodie et cette esthétique novatrice que l'on retrouve dans aucun autre album. De même les "Dara factor" issus de jams possèdent un attrait similaire. Le son de la batterie, son rôle et la façon décousue de Pastorius de s'immiscer font style véritablement. Et d'ailleurs comment ne pas s'émouvoir à la fin du dernier morceau de l'album "Dara factor 2" quand Wayne irradie de beauté par un solo sublime et qu'en même temps les toutes dernières notes à jamais inscrites par Pasto pour le groupe sur disque résonnent tels des rugissements de dinosaure frappé d'un mal mystérieux mais inexorablement fatal. Quel symbole ! On jurerait qu'il pleure avec sa basse. Oh, excusez moi mais à chaque fois ça m'émeut... maman ? mon mouchoir....

Voilà, sachez que malgré ces divergences, je l'ai lu à 2 reprises depuis sa parution et à chaque fois avec le même engouement. Il rend surtout hommage au talent d'un compositeur qui a transcendé les capacités des synthétiseurs pour apporter au jazz et à la musique en général des couleurs qui nous semblent à présent naturelles. On oublie trop à quel point il fut en avance.

Je vous le recommande prestement.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Delbrouck ecris bien , bonne plume , c'est un musicien !
le livre est prenant , tout comme celui sur Crosby Stills Nash and Young
pas de faute d'orthographe ..
On suit la vie du groupe du début à la fin ..
les afficionados de WR vont apprécier .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 février 2014
Il y a des auteurs qui savent rendre hommage aux musiciens et à leurs musique;Christophe Delbrouck est de ceux-là.J'ai appris beaucoup de choses sur les musiciens qui ont fondé le groupe ;leur formation,leur vie,leurs débuts, leurs rencontres etc...Ce livre parfaitement documenté ,bien écrit devient dès lors une référence sur la période jazzique des années 60 à 80. Ne pas hésiter à se le procurer.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 janvier 2014
Le jeune Christophe Delbrouck n'a pas eu la chance d'interviewer les membres du génial groupe Weather Report et a simplement lu et coller ceux des magazines célèbres de jazz hot, jazz magazine que je connaissais déjà. Donc j'ai absolument rien appris en lisant son livre.
Pour ceux qui ignore tout du groupe c'est un livre à lire, pour les autres, ce n'est pas un livre indispensable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Bitches Brew ou le jazz psychédélique
Bitches Brew ou le jazz psychédélique de Matthieu Thibault (Broché - 5 janvier 2013)
EUR 20,00