Wilhelm Kempff

Top albums (Voir les 72)


Voir les 72 albums de Wilhelm Kempff

Wilhelm Kempff : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 3754
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  


Biographie

Né dans une famille luthérienne de musiciens d'église le 25 novembre 1895 à Jüteborg, près de Berlin (Brandebourg), Wilhelm Kempff prend ses premières leçons de piano avec son père qui lui donne le même prénom. Après une série de cours dispensés par Ida Schmidt-Schlesicke, le jeune pianiste entre à l'âge de neuf ans à l'Académie de musique de Berlin où il étudie le piano avec Heinrich Barth et la composition avec Robert Kahn.

En 1914, Wilhelm Kempff part à Postdam étudier au Viktoriagymnasium puis revient un an après à Berlin pour terminer son cycle à l'école de musique et ses études ... Lire la suite

Né dans une famille luthérienne de musiciens d'église le 25 novembre 1895 à Jüteborg, près de Berlin (Brandebourg), Wilhelm Kempff prend ses premières leçons de piano avec son père qui lui donne le même prénom. Après une série de cours dispensés par Ida Schmidt-Schlesicke, le jeune pianiste entre à l'âge de neuf ans à l'Académie de musique de Berlin où il étudie le piano avec Heinrich Barth et la composition avec Robert Kahn.

En 1914, Wilhelm Kempff part à Postdam étudier au Viktoriagymnasium puis revient un an après à Berlin pour terminer son cycle à l'école de musique et ses études universitaires en classe d'histoire et de philosophie. À seulement vingt ans, le pianiste et organiste part en tournée avec le Choeur de la cathédrale de Munich en Allemagne et en Scandinavie. En 1917, son premier récital en soliste à la Singakademie de Berlin est couronné de succès. Wilhelm Kempff y joue la Sonate Hammerklavier de Beethoven et les Variations sur un thème de Paganini de Brahms. Cette performance lui vaut d'être engagé pour une année dans l'Orchestre philharmonique de Berlin qu'il retrouvera tout au long de sa carrière.

La carrière de concertiste de Wilhelm Kempff prend son essor durant les années 1920 quand il effectue plusieurs tournées en Amérique du Sud, au Japon et en Europe. Son style très personnel, au toucher délicat inimitable, fait l'objet de nombreux éloges tout comme ses premiers enregistrements en mono. Le répertoire du pianiste se focalise sur les grands compositeurs des périodes classique et romantique Beethoven, Schubert, Schumann, Chopin et Brahms. Ses interprétations d'une grande clarté, profondes et inspirées, sont à contre-courant du style de l'époque qui privilégie les élans passionnés. Entre 1924 et 1929, il exerce la fonction de directeur l'Académie de musique de Stuttgart puis d'instructeur au Mamorpalais de Postdam pendant une décennie, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. En 1934, Wilhelm Kempf a le privilège de voyager en zeppelin Graf pour une représentation à Buenos Aires.

Musicien solitaire et sans compromission, Kempff réduit son activité durant la guerre et ne fait ses débuts à Londres qu'en 1951. À partir de 1957, le pianiste partage son temps entre l'enseignement et l'accompagnement de jeunes musiciens et les enregistrements. En outre, il est un compositeur joué et reconnu dont l'oeuvre comprend quatre opéras, deux symphonies, des mélodies et des pièces pour piano. En dépit d'une notoriété internationale, notamment en France, il ne tourne aux États-Unis qu'en 1964 et réserve son dernier récital pour la France, à Paris, en 1981. Atteint de la maladie de Parkinson, Wilhelm Kempff est amené à cesser ses activités. Il décède à son domicile de Positano en Italie le 23 mai 1991, à l'âge de 95 ans. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Né dans une famille luthérienne de musiciens d'église le 25 novembre 1895 à Jüteborg, près de Berlin (Brandebourg), Wilhelm Kempff prend ses premières leçons de piano avec son père qui lui donne le même prénom. Après une série de cours dispensés par Ida Schmidt-Schlesicke, le jeune pianiste entre à l'âge de neuf ans à l'Académie de musique de Berlin où il étudie le piano avec Heinrich Barth et la composition avec Robert Kahn.

En 1914, Wilhelm Kempff part à Postdam étudier au Viktoriagymnasium puis revient un an après à Berlin pour terminer son cycle à l'école de musique et ses études universitaires en classe d'histoire et de philosophie. À seulement vingt ans, le pianiste et organiste part en tournée avec le Choeur de la cathédrale de Munich en Allemagne et en Scandinavie. En 1917, son premier récital en soliste à la Singakademie de Berlin est couronné de succès. Wilhelm Kempff y joue la Sonate Hammerklavier de Beethoven et les Variations sur un thème de Paganini de Brahms. Cette performance lui vaut d'être engagé pour une année dans l'Orchestre philharmonique de Berlin qu'il retrouvera tout au long de sa carrière.

La carrière de concertiste de Wilhelm Kempff prend son essor durant les années 1920 quand il effectue plusieurs tournées en Amérique du Sud, au Japon et en Europe. Son style très personnel, au toucher délicat inimitable, fait l'objet de nombreux éloges tout comme ses premiers enregistrements en mono. Le répertoire du pianiste se focalise sur les grands compositeurs des périodes classique et romantique Beethoven, Schubert, Schumann, Chopin et Brahms. Ses interprétations d'une grande clarté, profondes et inspirées, sont à contre-courant du style de l'époque qui privilégie les élans passionnés. Entre 1924 et 1929, il exerce la fonction de directeur l'Académie de musique de Stuttgart puis d'instructeur au Mamorpalais de Postdam pendant une décennie, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. En 1934, Wilhelm Kempf a le privilège de voyager en zeppelin Graf pour une représentation à Buenos Aires.

Musicien solitaire et sans compromission, Kempff réduit son activité durant la guerre et ne fait ses débuts à Londres qu'en 1951. À partir de 1957, le pianiste partage son temps entre l'enseignement et l'accompagnement de jeunes musiciens et les enregistrements. En outre, il est un compositeur joué et reconnu dont l'oeuvre comprend quatre opéras, deux symphonies, des mélodies et des pièces pour piano. En dépit d'une notoriété internationale, notamment en France, il ne tourne aux États-Unis qu'en 1964 et réserve son dernier récital pour la France, à Paris, en 1981. Atteint de la maladie de Parkinson, Wilhelm Kempff est amené à cesser ses activités. Il décède à son domicile de Positano en Italie le 23 mai 1991, à l'âge de 95 ans. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Né dans une famille luthérienne de musiciens d'église le 25 novembre 1895 à Jüteborg, près de Berlin (Brandebourg), Wilhelm Kempff prend ses premières leçons de piano avec son père qui lui donne le même prénom. Après une série de cours dispensés par Ida Schmidt-Schlesicke, le jeune pianiste entre à l'âge de neuf ans à l'Académie de musique de Berlin où il étudie le piano avec Heinrich Barth et la composition avec Robert Kahn.

En 1914, Wilhelm Kempff part à Postdam étudier au Viktoriagymnasium puis revient un an après à Berlin pour terminer son cycle à l'école de musique et ses études universitaires en classe d'histoire et de philosophie. À seulement vingt ans, le pianiste et organiste part en tournée avec le Choeur de la cathédrale de Munich en Allemagne et en Scandinavie. En 1917, son premier récital en soliste à la Singakademie de Berlin est couronné de succès. Wilhelm Kempff y joue la Sonate Hammerklavier de Beethoven et les Variations sur un thème de Paganini de Brahms. Cette performance lui vaut d'être engagé pour une année dans l'Orchestre philharmonique de Berlin qu'il retrouvera tout au long de sa carrière.

La carrière de concertiste de Wilhelm Kempff prend son essor durant les années 1920 quand il effectue plusieurs tournées en Amérique du Sud, au Japon et en Europe. Son style très personnel, au toucher délicat inimitable, fait l'objet de nombreux éloges tout comme ses premiers enregistrements en mono. Le répertoire du pianiste se focalise sur les grands compositeurs des périodes classique et romantique Beethoven, Schubert, Schumann, Chopin et Brahms. Ses interprétations d'une grande clarté, profondes et inspirées, sont à contre-courant du style de l'époque qui privilégie les élans passionnés. Entre 1924 et 1929, il exerce la fonction de directeur l'Académie de musique de Stuttgart puis d'instructeur au Mamorpalais de Postdam pendant une décennie, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. En 1934, Wilhelm Kempf a le privilège de voyager en zeppelin Graf pour une représentation à Buenos Aires.

Musicien solitaire et sans compromission, Kempff réduit son activité durant la guerre et ne fait ses débuts à Londres qu'en 1951. À partir de 1957, le pianiste partage son temps entre l'enseignement et l'accompagnement de jeunes musiciens et les enregistrements. En outre, il est un compositeur joué et reconnu dont l'oeuvre comprend quatre opéras, deux symphonies, des mélodies et des pièces pour piano. En dépit d'une notoriété internationale, notamment en France, il ne tourne aux États-Unis qu'en 1964 et réserve son dernier récital pour la France, à Paris, en 1981. Atteint de la maladie de Parkinson, Wilhelm Kempff est amené à cesser ses activités. Il décède à son domicile de Positano en Italie le 23 mai 1991, à l'âge de 95 ans. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page