Will Smith

Top albums (Voir les 86)


Voir les 86 albums de Will Smith

Will Smith : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 114
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Né le 25 septembre 1968 à Philadelphie, Willard Christopher Smith Jr. est un élève brillant et charismatique qui étudie à la Julia Reynolds Masterman Laboratory and Demonstration School.

A seize ans, il rencontre Jeff Townes avec qui il commence à rapper en duo, empruntant le pseudonyme de DJ Jazzy Jeff and The Fresh Prince. Ils sortent l'album Rock the House (1987) incluant le tube « Girls Ain't Nothing But Trouble ». Le succès se confirme avec leur deuxième album He's the DJ, I'm the Rapper (1989) et le titre « Parents Just Don't Understand », courroné du Grammy Award de la Meilleure ... Lire la suite

Né le 25 septembre 1968 à Philadelphie, Willard Christopher Smith Jr. est un élève brillant et charismatique qui étudie à la Julia Reynolds Masterman Laboratory and Demonstration School.

A seize ans, il rencontre Jeff Townes avec qui il commence à rapper en duo, empruntant le pseudonyme de DJ Jazzy Jeff and The Fresh Prince. Ils sortent l'album Rock the House (1987) incluant le tube « Girls Ain't Nothing But Trouble ». Le succès se confirme avec leur deuxième album He's the DJ, I'm the Rapper (1989) et le titre « Parents Just Don't Understand », courroné du Grammy Award de la Meilleure Performance rap.

Clean, fleur bleue, politiquement correct et emportant un réel succès commercial, Will Smith attire alors l'attention d'Hollywood qui lui taille une série télévisée sur mesure : Le Prince de Bel Air (1990-1996). Après trois albums sortis au sein de DJ Jazzy Jeff and the Fresh Prince, And in This Corner ... (1989), Homebase (1991) et Code Red (1993), Will Smith investit le grand écran et apparaît dans Made in America (1993) de Richard Benjamin, Six degrés de séparation (1995) de Fred Schepisi, qui lui vaut une nomination aux Oscars, Bad Boys (1995) de Michael Bay, le blockbuster Independence Day (1996) de Rolan Emmerich et Men in Black (1997) de Barry Sonnenfeld.

Will Smith sort alors un bon premier album solo Big Willie Style (1997) contenant les tubes « Miami » et « Just the Two of Us », suivi de Willennium (1999) incluant les simples « Will2K » et « Freakin'it » ainsi que le titre extrait de la bande originale du film Will Wild West (1999) de Barry Sonnenfeld.

Après un deuxième album solo intitulé Born to Reign (2002), l'acteur poursuit sur sa lancée, à l'affiche de superproductions hollywoodiennes comme Ali (2002) de Michael Mann, A la recherche du bonheur (2007) puis Sept vies (2009) de Gabriele Muccino ou Je suis une légende (2007) de Francis Lawrence, ainsi que les volets suivants de Men in Black et Bad Boys.

Avec Lost & Found (2005) et les deux simples « Switch » et « Party Starter », Will Smith signe sans doute son meilleur album en solo.

Icône des années 1990, Will Smith est le seul artiste de hip-hop, avec Eminem et Queen Latifah, à avoir été nominé aux Oscars en tant qu'acteur.

Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Né le 25 septembre 1968 à Philadelphie, Willard Christopher Smith Jr. est un élève brillant et charismatique qui étudie à la Julia Reynolds Masterman Laboratory and Demonstration School.

A seize ans, il rencontre Jeff Townes avec qui il commence à rapper en duo, empruntant le pseudonyme de DJ Jazzy Jeff and The Fresh Prince. Ils sortent l'album Rock the House (1987) incluant le tube « Girls Ain't Nothing But Trouble ». Le succès se confirme avec leur deuxième album He's the DJ, I'm the Rapper (1989) et le titre « Parents Just Don't Understand », courroné du Grammy Award de la Meilleure Performance rap.

Clean, fleur bleue, politiquement correct et emportant un réel succès commercial, Will Smith attire alors l'attention d'Hollywood qui lui taille une série télévisée sur mesure : Le Prince de Bel Air (1990-1996). Après trois albums sortis au sein de DJ Jazzy Jeff and the Fresh Prince, And in This Corner ... (1989), Homebase (1991) et Code Red (1993), Will Smith investit le grand écran et apparaît dans Made in America (1993) de Richard Benjamin, Six degrés de séparation (1995) de Fred Schepisi, qui lui vaut une nomination aux Oscars, Bad Boys (1995) de Michael Bay, le blockbuster Independence Day (1996) de Rolan Emmerich et Men in Black (1997) de Barry Sonnenfeld.

Will Smith sort alors un bon premier album solo Big Willie Style (1997) contenant les tubes « Miami » et « Just the Two of Us », suivi de Willennium (1999) incluant les simples « Will2K » et « Freakin'it » ainsi que le titre extrait de la bande originale du film Will Wild West (1999) de Barry Sonnenfeld.

Après un deuxième album solo intitulé Born to Reign (2002), l'acteur poursuit sur sa lancée, à l'affiche de superproductions hollywoodiennes comme Ali (2002) de Michael Mann, A la recherche du bonheur (2007) puis Sept vies (2009) de Gabriele Muccino ou Je suis une légende (2007) de Francis Lawrence, ainsi que les volets suivants de Men in Black et Bad Boys.

Avec Lost & Found (2005) et les deux simples « Switch » et « Party Starter », Will Smith signe sans doute son meilleur album en solo.

Icône des années 1990, Will Smith est le seul artiste de hip-hop, avec Eminem et Queen Latifah, à avoir été nominé aux Oscars en tant qu'acteur.

Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Né le 25 septembre 1968 à Philadelphie, Willard Christopher Smith Jr. est un élève brillant et charismatique qui étudie à la Julia Reynolds Masterman Laboratory and Demonstration School.

A seize ans, il rencontre Jeff Townes avec qui il commence à rapper en duo, empruntant le pseudonyme de DJ Jazzy Jeff and The Fresh Prince. Ils sortent l'album Rock the House (1987) incluant le tube « Girls Ain't Nothing But Trouble ». Le succès se confirme avec leur deuxième album He's the DJ, I'm the Rapper (1989) et le titre « Parents Just Don't Understand », courroné du Grammy Award de la Meilleure Performance rap.

Clean, fleur bleue, politiquement correct et emportant un réel succès commercial, Will Smith attire alors l'attention d'Hollywood qui lui taille une série télévisée sur mesure : Le Prince de Bel Air (1990-1996). Après trois albums sortis au sein de DJ Jazzy Jeff and the Fresh Prince, And in This Corner ... (1989), Homebase (1991) et Code Red (1993), Will Smith investit le grand écran et apparaît dans Made in America (1993) de Richard Benjamin, Six degrés de séparation (1995) de Fred Schepisi, qui lui vaut une nomination aux Oscars, Bad Boys (1995) de Michael Bay, le blockbuster Independence Day (1996) de Rolan Emmerich et Men in Black (1997) de Barry Sonnenfeld.

Will Smith sort alors un bon premier album solo Big Willie Style (1997) contenant les tubes « Miami » et « Just the Two of Us », suivi de Willennium (1999) incluant les simples « Will2K » et « Freakin'it » ainsi que le titre extrait de la bande originale du film Will Wild West (1999) de Barry Sonnenfeld.

Après un deuxième album solo intitulé Born to Reign (2002), l'acteur poursuit sur sa lancée, à l'affiche de superproductions hollywoodiennes comme Ali (2002) de Michael Mann, A la recherche du bonheur (2007) puis Sept vies (2009) de Gabriele Muccino ou Je suis une légende (2007) de Francis Lawrence, ainsi que les volets suivants de Men in Black et Bad Boys.

Avec Lost & Found (2005) et les deux simples « Switch » et « Party Starter », Will Smith signe sans doute son meilleur album en solo.

Icône des années 1990, Will Smith est le seul artiste de hip-hop, avec Eminem et Queen Latifah, à avoir été nominé aux Oscars en tant qu'acteur.

Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page