Wiltold Lutoslawski - Kar... a été ajouté à votre Panier
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Wiltold Lutoslawski - Karol Szymanowski - Piotr Ilyitch Tchaïkovski
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Wiltold Lutoslawski - Karol Szymanowski - Piotr Ilyitch Tchaïkovski Import


Prix conseillé : EUR 15,49
Prix : EUR 14,63 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 0,86 (6%)
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
18 neufs à partir de EUR 11,22

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Mariss Jansons

Discographie

Image de l'album de Mariss Jansons

Photos

Image de Mariss Jansons

Biographie

Mariss Jansons est né le 14 janvier 1943 à Riga. Son père, le chef d'orchestre Arvids Jansons, le forme au violon. La famille quitte Riga pour Leningrad, actuelle Saint Petersbourg, où Mariss Janson va suivre le conservatoire. En 1969, il se forme à Vienne aux côtés d'Hans Swarowsky puis à Berlin avec Herbert Von Karajan. Le chef ... Plus de détails sur la Page Artiste Mariss Jansons

Visitez la Page Artiste Mariss Jansons
68 albums, Photos, discussions, et plus.

Détails sur le produit


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
TitreArtiste Durée Prix
Écouter  1. Concerto for Orchestra: I. Intrada: Allegro maestosoBavarian Radio Symphony Orchestra 7:19EUR 0,89  Acheter le titre 
Écouter  2. Concerto for Orchestra: II. Capriccio notturno e arioso: VivaceBavarian Radio Symphony Orchestra 6:07EUR 0,89  Acheter le titre 
Écouter  3. Concerto for Orchestra: III. Passacaglia, toccata e corale: Andante con motoBavarian Radio Symphony Orchestra16:11Album uniquement
Écouter  4. Symphony No. 3, Op. 27, "Piesn o nocy" (The Song of the Night): I. Moderato assaiRafal Bartminski 7:16EUR 0,89  Acheter le titre 
Écouter  5. Symphony No. 3, Op. 27, "Piesn o nocy" (The Song of the Night): II. Allegretto tranquilloRafal Bartminski 7:38EUR 0,89  Acheter le titre 
Écouter  6. Symphony No. 3, Op. 27, "Piesn o nocy" (The Song of the Night): III. LargoRafal Bartminski 8:37Album uniquement
Écouter  7. Symphony No. 4, Op. 78Nimrod Guez26:45Album uniquement

Descriptions du produit

Description du produit

     Reprenant délibérément le titre inventé par Bartók de Concerto pour orchestre, Lutos awski s'attelle ici en 1950-54 à écrire une uvre capitale, empreinte d'emprunts folkloriques polonais tellement stylisés que seul le spécialiste saurait réellement les distinguer : l'écriture contrapuntique, souvent atonale ou polytonale, assez proche de celle d'un Britten, gomme tout effet populiste ou simpliste qui pourrait se dégager des cellules folkloriques. A la différence de Bartók qui met en valeur les groupes instrumentaux tour à tour, Lutos awski préfère dérouler un langage où chacun est soliste dans son domaine : c'est donc bien, aussi, un Concerto pour orchestre, mais d'une essence différente.
     Plus rarement entendue, du moins de ce côté de la Vistule, la Troisième symphonie de Szymanowski, Le Chant de la nuit, date de 1914-1916 ; le compositeur y met en musique les textes mystiques du poète persan Djalal-el-dine Rumi, ce serait donc plutôt une sorte de cantate symphonique. Magie nocturne, enchantements orientaux, Szymanowski s'est ici surpassé en richesse sonore orchestrale, faisant appel à des forces instrumentales. C'est sans doute l'un de ses grands chefs-d' uvre, et les orchestres majeurs français seraient bien inspirés de l'inscrire à leur répertoire plutôt que de nous moudre les éternelles intégrales Mahler...
     Enfin, Tchaikovsky, mais pas celui que vous croyez ! Pas même Boris Tchaikovsky que l'on connaît un peu en France, mais Alexandre Tchaikovsky, né en 1946, dont voici la Quatrième symphonie de 2005. Comme dans Harold de Berlioz, l'alto solo tient ici une place quasi-concertante, et c'est d'ailleurs Youri Bashmet qui avait commandé l'ouvrage au compositeur. Loin des anciens avant-gardismes, Alexandre T. préfère évoluer dans un monde néoromantique parfumé d'influences glanées chez les musiciens de l'Entre-deux-guerres et des l'immédiat Après-guerre, disons de Hindemith à Lutos awski, sans négliger Richard Strauss dans ses textures orchestrales ni les nouveaux modernes d'après 1990. A découvrir.
©Abeille Musique 2011

Critique

Une programmation osée et originale pour cette nouvelle collaboration entre Mariss Jansons et le BR Symphonic orchestra. Après un premier opus en 2010 avec la Symphonie n°5 de Mahler un peu décevante, Mariss Jansons enregistre avec le label de l’orchestre un disque au programme original et pertinent. Choix russo-polonais donc pour ce récital en trois tomes pour trois compositeurs différents.

C’est le Concerto pour orchestre » de Witold Lutoslawski qui ouvre le bal. Ecrit dans les années 1950, ce concerto fait la jonction entre deux univers. Un choix stratégie pour un tel récital. Alliant musique contemporaine et mélodie folklorique polonaise, le concerto pour orchestre incarne à la fois la singularité de la Pologne et le modernisme du siècle précédent.

La Symphonie n° 3 pour ténor, chœur & orchestre, op. 27 Das Lied von der Nacht  de Karol Szymanowski arrive presque comme une évidence. Le chœur de la radio bavaroise prête main forte à l’orchestre et le résultat est saisissant. On est bien loin des ratés des premiers enregistrements du label. L’interprétation complète celle de Sir Simon Rattle. Nous sommes cette fois ci entre un romantique de l’autre siècle et les prémices du contemporain, dans la ligné de Gustav Mahler.

Pour paraphraser le tout, Mariss Janson conclut par la « Symphonie n° 4 pour alto solo, chœur & orchestre, op. 78 » d’Alexandre Tchaïkovsky, (pas Piotr mais Alexandre, né en 1946). Cette symphonie en un seul mouvement est à la fois l’œuvre la plus récente et la plus moderne du récital. Résumée et descendant des deux œuvres, elle est interprétée d’une main de maître.



Frédéric Neff - Copyright 2015 Music Story

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?