undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
 

Wolfgang Sawallisch


Top albums (Voir les 39)


Voir les 39 albums de Wolfgang Sawallisch

Wolfgang Sawallisch : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 220
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  


Biographie

Wolfgang Sawallisch naît le 26 août 1923 à Munich (Allemagne) et reçoit ses premières leçons de piano à l'âge de cinq ans. Élève de l'Êcole de musique de Munich, il fait rapidement preuve de facultés à l'instrument qu'il étudie sous l'égide de trois professeurs, Ruoff, Haas et Sachse.

En 1947, diplômé du conservatoire, Wolfgang Sawallisch fait ses débuts professionnels en tant que répétiteur et maître de choeur à l'Opéra d'Augsbourg. Deux ans plus tard, avec le violoniste Gerhard Seitz, il remporte le Concours international de Genève dans la catégorie duo. La même année, il commence une ... Lire la suite

Wolfgang Sawallisch naît le 26 août 1923 à Munich (Allemagne) et reçoit ses premières leçons de piano à l'âge de cinq ans. Élève de l'Êcole de musique de Munich, il fait rapidement preuve de facultés à l'instrument qu'il étudie sous l'égide de trois professeurs, Ruoff, Haas et Sachse.

En 1947, diplômé du conservatoire, Wolfgang Sawallisch fait ses débuts professionnels en tant que répétiteur et maître de choeur à l'Opéra d'Augsbourg. Deux ans plus tard, avec le violoniste Gerhard Seitz, il remporte le Concours international de Genève dans la catégorie duo. La même année, il commence une carrière de chef d'orchestre qui le mène à la direction de l'Orchestre Philharmonique de Berlin en 1953. À 21 ans, il est alors le plus jeune chef titulaire du célèbre établissement et de son pays. Nommé directeur musical à Aachen, il y reste six années avant d'accepter un poste à Wiesbaden, jusqu'en 1960. Les trois années suivantes, Wolfgang Sawallisch cumule le poste de directeur de l'Orchestre de Cologne et d'enseignant au conservatoire local.

Après avoir dirigé Tristan und Isolde à Bayreuth en 1957, devenant le plus jeune chef du festival wagnérien, Sawallisch fait ses débuts londoniens en tant que pianiste lors d'un récital d'Elisabeth Schwarzkopf puis à la direction du Philharmonia Orchestra. Nommé directeur de l'Orchestre symphonique de Vienne en 1960, il effectue une tournée américaine en 1964 et est invité à conduire l'Orchestre de la NHK (Japon). Son répertoire de prédilection comprend les opéras de Wagner et de Richard Strauss. Wolfgang Sawallisch préside simultanément à l'Opéra de Munich en 1971 et l'Orchestre de la Suisse romande de 1972 à 1980. Son mandat à Munich prend fin en 1992. En 1983, il passe à l'Opéra de Bavière et enregistre en public sa seconde Tétralogie (1989). Il conduit ensuite le Philharmonia Orchestra de Philadelphie, son dernier mandat effectué de 1993 à 2003 compte plusieurs tournées mondiales. Le temps est venu pour l'un des plus grands chefs d'orchestre d'après-guerre de prendre sa retraite après avoir exercé son art dans l'ombre du géant médiatique Herbert von Karajan. Le 22 février 2013, Wolfgang Sawallisch s'éteint à l'âge de 89 ans.

La carrière discographique de Wolfgang Sawallisch se déroule en majorité chez EMI. Elle englobe un registre très large couvrant les périodes romantique et moderne jusqu'aux compositeurs du XXème siècle, avec une prédilection pour les compositeurs germaniques. Wolfgang Sawallisch, qui fut le premier chef d'orchestre à diriger un concert via internet, s'est illustré dans les lieder de Schubert et de Mahler, le Requiem allemand et le Double concerto de Brahms, les opéras et poèmes symphoniques de Richard Strauss, les opéras de Mozart, etc. En 1993, il remporte le Gramophone Award de la meilleur vidéo pour son Ring (paru dans un coffret de 14 CD en 1998) et est le premier chef non-italien à remporter la Baguette d'or de la Scala de Milan la même année. En 1998, il accompagne Ole Edvard Antonsen dans un récital de sonates pour trompette du XXème siècle. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Wolfgang Sawallisch naît le 26 août 1923 à Munich (Allemagne) et reçoit ses premières leçons de piano à l'âge de cinq ans. Élève de l'Êcole de musique de Munich, il fait rapidement preuve de facultés à l'instrument qu'il étudie sous l'égide de trois professeurs, Ruoff, Haas et Sachse.

En 1947, diplômé du conservatoire, Wolfgang Sawallisch fait ses débuts professionnels en tant que répétiteur et maître de choeur à l'Opéra d'Augsbourg. Deux ans plus tard, avec le violoniste Gerhard Seitz, il remporte le Concours international de Genève dans la catégorie duo. La même année, il commence une carrière de chef d'orchestre qui le mène à la direction de l'Orchestre Philharmonique de Berlin en 1953. À 21 ans, il est alors le plus jeune chef titulaire du célèbre établissement et de son pays. Nommé directeur musical à Aachen, il y reste six années avant d'accepter un poste à Wiesbaden, jusqu'en 1960. Les trois années suivantes, Wolfgang Sawallisch cumule le poste de directeur de l'Orchestre de Cologne et d'enseignant au conservatoire local.

Après avoir dirigé Tristan und Isolde à Bayreuth en 1957, devenant le plus jeune chef du festival wagnérien, Sawallisch fait ses débuts londoniens en tant que pianiste lors d'un récital d'Elisabeth Schwarzkopf puis à la direction du Philharmonia Orchestra. Nommé directeur de l'Orchestre symphonique de Vienne en 1960, il effectue une tournée américaine en 1964 et est invité à conduire l'Orchestre de la NHK (Japon). Son répertoire de prédilection comprend les opéras de Wagner et de Richard Strauss. Wolfgang Sawallisch préside simultanément à l'Opéra de Munich en 1971 et l'Orchestre de la Suisse romande de 1972 à 1980. Son mandat à Munich prend fin en 1992. En 1983, il passe à l'Opéra de Bavière et enregistre en public sa seconde Tétralogie (1989). Il conduit ensuite le Philharmonia Orchestra de Philadelphie, son dernier mandat effectué de 1993 à 2003 compte plusieurs tournées mondiales. Le temps est venu pour l'un des plus grands chefs d'orchestre d'après-guerre de prendre sa retraite après avoir exercé son art dans l'ombre du géant médiatique Herbert von Karajan. Le 22 février 2013, Wolfgang Sawallisch s'éteint à l'âge de 89 ans.

La carrière discographique de Wolfgang Sawallisch se déroule en majorité chez EMI. Elle englobe un registre très large couvrant les périodes romantique et moderne jusqu'aux compositeurs du XXème siècle, avec une prédilection pour les compositeurs germaniques. Wolfgang Sawallisch, qui fut le premier chef d'orchestre à diriger un concert via internet, s'est illustré dans les lieder de Schubert et de Mahler, le Requiem allemand et le Double concerto de Brahms, les opéras et poèmes symphoniques de Richard Strauss, les opéras de Mozart, etc. En 1993, il remporte le Gramophone Award de la meilleur vidéo pour son Ring (paru dans un coffret de 14 CD en 1998) et est le premier chef non-italien à remporter la Baguette d'or de la Scala de Milan la même année. En 1998, il accompagne Ole Edvard Antonsen dans un récital de sonates pour trompette du XXème siècle. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Wolfgang Sawallisch naît le 26 août 1923 à Munich (Allemagne) et reçoit ses premières leçons de piano à l'âge de cinq ans. Élève de l'Êcole de musique de Munich, il fait rapidement preuve de facultés à l'instrument qu'il étudie sous l'égide de trois professeurs, Ruoff, Haas et Sachse.

En 1947, diplômé du conservatoire, Wolfgang Sawallisch fait ses débuts professionnels en tant que répétiteur et maître de choeur à l'Opéra d'Augsbourg. Deux ans plus tard, avec le violoniste Gerhard Seitz, il remporte le Concours international de Genève dans la catégorie duo. La même année, il commence une carrière de chef d'orchestre qui le mène à la direction de l'Orchestre Philharmonique de Berlin en 1953. À 21 ans, il est alors le plus jeune chef titulaire du célèbre établissement et de son pays. Nommé directeur musical à Aachen, il y reste six années avant d'accepter un poste à Wiesbaden, jusqu'en 1960. Les trois années suivantes, Wolfgang Sawallisch cumule le poste de directeur de l'Orchestre de Cologne et d'enseignant au conservatoire local.

Après avoir dirigé Tristan und Isolde à Bayreuth en 1957, devenant le plus jeune chef du festival wagnérien, Sawallisch fait ses débuts londoniens en tant que pianiste lors d'un récital d'Elisabeth Schwarzkopf puis à la direction du Philharmonia Orchestra. Nommé directeur de l'Orchestre symphonique de Vienne en 1960, il effectue une tournée américaine en 1964 et est invité à conduire l'Orchestre de la NHK (Japon). Son répertoire de prédilection comprend les opéras de Wagner et de Richard Strauss. Wolfgang Sawallisch préside simultanément à l'Opéra de Munich en 1971 et l'Orchestre de la Suisse romande de 1972 à 1980. Son mandat à Munich prend fin en 1992. En 1983, il passe à l'Opéra de Bavière et enregistre en public sa seconde Tétralogie (1989). Il conduit ensuite le Philharmonia Orchestra de Philadelphie, son dernier mandat effectué de 1993 à 2003 compte plusieurs tournées mondiales. Le temps est venu pour l'un des plus grands chefs d'orchestre d'après-guerre de prendre sa retraite après avoir exercé son art dans l'ombre du géant médiatique Herbert von Karajan. Le 22 février 2013, Wolfgang Sawallisch s'éteint à l'âge de 89 ans.

La carrière discographique de Wolfgang Sawallisch se déroule en majorité chez EMI. Elle englobe un registre très large couvrant les périodes romantique et moderne jusqu'aux compositeurs du XXème siècle, avec une prédilection pour les compositeurs germaniques. Wolfgang Sawallisch, qui fut le premier chef d'orchestre à diriger un concert via internet, s'est illustré dans les lieder de Schubert et de Mahler, le Requiem allemand et le Double concerto de Brahms, les opéras et poèmes symphoniques de Richard Strauss, les opéras de Mozart, etc. En 1993, il remporte le Gramophone Award de la meilleur vidéo pour son Ring (paru dans un coffret de 14 CD en 1998) et est le premier chef non-italien à remporter la Baguette d'or de la Scala de Milan la même année. En 1998, il accompagne Ole Edvard Antonsen dans un récital de sonates pour trompette du XXème siècle. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.