undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

29
4,6 sur 5 étoiles
World Without End
Format: Format KindleModifier
Prix:6,47 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

19 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 décembre 2008
J'étais un peu mal à l'aise dans les premiers chapitres tant l'atmosphère et les personnages rappellent Les Piliers de la Terre, qui se passe deux siècles plus tôt... Ce que je veux dire par là, c'est qu'évidemment on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succés de ce premier tome, à un point tel que j'ai craint m'ennuyer. J'ai eu tort :) Avec un telle galerie de personnages principaux (une vingtaine), c'est bien sûr inévitable que les traits des uns et des autres aient un goût de déjà-vu, même si les qualités et les défauts ont été habilement mélangés pour que l'on ne reconnaisse clairement aucun personnage, même parmi les descendants directs.

Je pourrais faire deux ou trois autres reproches à Follett, comme par exemple les rebondissements de dernière seconde à chaque fois que les héros commencent à souffler un peu... à part dans les derniers chapitres, l'on a aucun doute (c'est systématique) sur le fait que leurs espoirs vont être détruits à la denrière seconde. Mais bon, franchement, je ne suis pas persuadée que le maintien du suspense soit d'une importance capitale... Le plus intéressant, c'est quand même bien la peinture de l'époque faite par Follett... non plus tant basée sur la construction comme dans Les Piliers de la Terre, mais plutôt sur la médecine. Celle obscurantiste des moines, celle hérétique des femmes qui soignent grâce aux plantes, et celle des bouchers qui ont tout vu sur les champs de bataille. Kingsbridge s'agrandit grâce à l'ambition de nos héros, tandis qu'autour d'eux les alliances se font et se défont au gré des intérêts de la noblesse, du clergé, des guildes... au fil des guerres, des maladies, des famines et de la justice qui n'a rien de juste.

Pour profiter à sa juste valeur de cette suite, je crois qu'il faut la lire après avoir oublié Les Piliers de la Terre... l'écriture et la trame sont quand même très proches, et si les deux sont très bons, ils se portent mutuellement ombrage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 24 août 2008
J'avais lu Pillars of the Earth il y a plus de dix ans et j'ai retrouvé Kingsbridge avec bonheur! Ken Follett nous donne une description passionnante et foisonnante de la société médiévale anglaise du XIV ème siècle sans aucune lourdeur. Le récit est haletant, peut-être plus captivant encore que celui de "Pillars...". Il pose aussi des questions intéressantes sur la façon dont était considérée la femme par la société civile (urbaine et rurale) de l'époque, par l'aristocratie et par l'Eglise. Un sacré conteur que voilà!! Faites-vous plaisir: lisez "World without End". Un excellent roman qui pose la question éternelle de la Lumière affrontant l'Obscurantisme. Vous regretterez d'arriver à la dernière page...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
23 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 janvier 2008
Had it been the first Ken Follett's book on Dark Ages, I would have given the highest mark. But, as Pillars of the Earth's sequel this medieval world is now not so new to me.
I mean, Follett in his first novel made us discover a new society with its own rules, customs and people quite different of course from our present world albeit sometimes as foolish and violent.
So, in World Without End, this dimension, this newness are no longer there but, all the same, it's still very captivating and enthralling to follow the fate of the main characters. Especially Caris whose behaviour and psychology are so well depicted.
We could have been afraid of reading 1 000 pages but quite the contrary. Follett's ability to immerse his reader in Caris, Merthin and Gwenda's life is so strong that it's hard to leave the book and we reach the end with reluctance.
A book to recommend to Follett's new readers as well as the ones who read Pillars of the Earth.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 août 2009
Ok... Pillars of the Earth was amazing. Could the sequel live up to the expectation? I have to say yes. It is so enjoyable being once again transported to KingsBridge. Beyond the plot and the characters, this is Follet's writing style that must be highlighted. It is such a nice read that is never boring. Follet's manages the "tour de force" of providing loads of details while keeping the story flow... A very impressive book.

In addition to this I'd say that one of the great asset of this book is that you don't need to have read the Pillars of the Earth before before reading World without End. Because it is set 2 centuries later, there is no story continuity as such. My wife has not read Pillars of the Earth and is massively enjoying reading World without End.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 janvier 2009
J'avais adoré "Pillars of the earth" et je n'ai pas été déçue par "World without end". Je n'apprécie pas en général les livres de Ken Follet (les livres d'espionnage ne m'intéressent pas), mais une fois de plus, Ken Follet a réussi à sortir de ce thème pour livrer un roman sur le 14ème siècle passionnant. Et les 1.200 pages se lisent avec autant de plaisir que de rapidité, sans tomber dans un plagiat de la trame du premier livre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 août 2009
Ken Follett est décidément un digne successeur d'Alexandre Dumas... quoiqu'écrivant dans une autre langue. Il rend cette époque très proche, on a vraiment l'impression d'y être, et ses personnages sont contrastés et vivants. La suite des "piliers de la terre" est tout aussi passionnante, quoique les descendants de Jack et Aliena soient loin d'être sympathiques.Mais vous aimerez Caris et Merthin. De plus, lu en anglais, c'est d'autant plus authentique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
I read Pillars of the Earth & decided to continue the literary journey with World Without End. I did not imagine that I would have the daunting task of 1200 pages to read.

Needless to say, this book was a fantastic read from the first chapter to the very last. One becomes part of the story, as a bystander in Kingbridge Priory with the monks & nuns or side by side as Caris, Marthin, Gwenda and many other characters struggle with their lives in the 1300's of rural England.

Ken Follet made you wish that the story never ended-maybe it hasn't !!! Both books are a MUST READ and in order of Pillars of the Earth follwed by World Without End.

I hope you enjoy the books as much as I did.

I will miss the folks of Kingsbridge but will NOT forget them !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 17 avril 2010
Après les piliers de la Terre, Ken Follett nous sert une nouvelle grande fresque historique. Son style narratif est toujours aussi efficace et les pages défilent avec une cohérence déconcertante malgré la foultitude de péripéties.

La guerre de cent ans et l'épidémie de la grande peste nous apportent un souffle plus épique que dans les piliers de la Terre, mais c'est surtout sur les personnages que je tire mon chapeau: plus nombreux, plus profonds et moins manichéens. Leur ambition donne un air grandiose à notre histoire et suivre leur périple est un pur bonheur.

Quelle histoire, quels décor,quels personnages et quelle narration, merci monsieur Follett pour ce bijoux de la littérature anglaise!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 13 février 2013
We're back to Kinsbridge two centuries later but it is as compelling as the first time around: nice set of characters, good writing and excellent story haunting your dreams and distracting you from your tasks. I could not go to sleep without reading dozens of pages such was the attraction. I only wish the author would refrain from refreshing our memories about who is who and who did what along the book. True it is a lengthy read but we're unlikely to forget the different characters as he pictured them so vividly...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 30 mai 2012
K.Follett est un incomparable "story teller". Son pouvoir d'évocation (situations, personnages, milieu, époque...) est puissant, convaincant, captivant. Autrement dit, chose rare, il a la sauce ET le lapin ! Au vu du large éventail des sujets de son oeuvre,il faut saluer un auteur qui, me semble-t-il, n'a pas encore été reconnu comme il le mérite comme un des Grands de notre époque. Je n'imagine pas qu'on puisse regretter d'avoir acheté " A dangerous Fortune".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Winter of the World
Winter of the World de Ken Follett
EUR 7,42