Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à €9.99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Worship Music


Prix : EUR 20,25 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
28 neufs à partir de EUR 9,32 5 d'occasion à partir de EUR 4,87
boutique Noël
Offrez de la musique pour Noël !
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique Noël CD, Vinyles et DVD Musicaux.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Anthrax

Discographie

Image de l'album de Anthrax

Photos

Image de Anthrax

Biographie

Anthrax se forme en 1981 à New York autour de  Scott Ian (guitare), et Dan Lilker (basse). Une première mouture du groupe est vite effacée par les arrivées de Dan Spitz (guitare), Charlie Benante (batterie), et Neil Turbin (chant) qui consolident l'édifice. C'est cette formation qui enregistre en 1983 le premier titre de ... Plus de détails sur la Page Artiste Anthrax

Visitez la Page Artiste Anthrax
71 albums, 6 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Worship Music + Among The Living + Spreading The Disease
Prix pour les trois: EUR 40,25

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (12 septembre 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Nuclear Blast
  • ASIN : B005D6T19C
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 19.473 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Worship (intro)
2. Earth On Hell
3. The Devil You Know
4. Fight'em 'Til You Can't
5. I'm Alive
6. Hymn 1
7. In The End
8. The Giant
9. Hymn 2
10. Judas Priest
11. Crawl
12. The Constant
13. Revolution Screams

Descriptions du produit

Description du produit

Nul besoin de présenter ANTHRAX, le groupe
emblématique de métal appartenant au « Big Four » (avec
METALLICA, MEGADETH et SLAYER).
« Worship Music », leur nouvel album, regorge des
ingrédients qui ont fait d ANTHRAX un groupe culte.
JOEY BELLADONNA, de retour au chant, insuffle une
incroyable énergie sans jamais faillir. Les guitares ensuite,
acérées, doublées, tranchantes, lourdes, sont associées à
une section rythmique en béton armé.
Sûr de son jeu après toutes ces années passées à oeuvrer
pour la cause du Metal, le gang de New York nous revient
avec un « Worship Music » énergique, débordant de
maîtrise et de fraîcheur à la fois.
Un nouveau grand classique d'ANTHRAX est né !

Critique

Voilà un album qui aura donné du fil à retordre à ses musiciens et failli décevoir profondément les fans avant même sa sortie. Worship Music aurait du débarquer dans les bacs en mai 2009 et nous faire profiter au passage des capacités vocales d’un troisième chanteur (Dan Nelson) dans l’histoire du groupe. Après un incompréhensible imbroglio qui verra le même Nelson poussé vers la porte de sortie, l’affaire est suspendue et le disque reste dans les starting-blocks. Anthrax rappelle alors John Bush le temps de quelques dates. On croit au miracle. Ce dernier n’aura guère lieu. Bush en a assez de servir de roue de secours et ne se sent pas de chanter sur un album pour lequel il n’a pu participer à la composition.

Reste la dernière solution... Joey Belladonna. Le premier chanteur du combo new-yorkais avait accepté de rejoindre ses anciens camarades en début d’année 2010 sur scène à l’occasion du Big 4 et de plusieurs autres dates. Une preuve de motivation suffisante pour Scott Ian et le reste de la bande. Voilà Joey qui se retrouve à nouveau collé derrière un micro en studio, plus de vingt ans après Persistence of Time. La nouvelle se répand comme une traînée de poudre. Belladonna sera-t-il à la hauteur ? Que donnera sa voix sur un album qui n’a pas été composé autour de son timbre ou de ses capacités ?

La démarche peut paraître un peu foireuse...mais le résultat est là. Non seulement Anthrax est inspiré mais son ancien-nouveau chanteur réussit à se placer comme il faut sur presque tous les titres. La furie est de retour grâce à l’excellent « Earth on Hell » et le très old school « Fight’em ‘Til You Can’t ». Le groupe a réussi à trouver l’équilibre entre les vieux riffs d’antan et les récents acquis qu’il ne fallait surtout pas perdre.

Et Belladonna dans tout ça ? Le bougre s’en sort très bien. Certes, on aurait vraiment aimé entendre Bush ne serait-ce que sur un morceau comme « Crawl ». Mais on ne peut qu’apprécier la performance réalisée par un homme que l’on imaginait mal revenir avec autant d’aisance sur disque. Reste à savoir si il fera aussi bien sur scène et quand il se fâchera à nouveau avec ceux qui ont fait appel à ses services dans l’urgence. Vu le résultat livré par Worship Music, on apprécierait que ça dure un petit temps.



Guillaume Ley - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

16 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Walterjovi TOP 1000 COMMENTATEURS sur 12 septembre 2011
Format: CD
On peut dire que « Worship Music » s'est fait attendre ! Huit années que « We've Come For You All est disponible mais Anthrax ne sait rien faire comme tout le monde, à commencer par gérer ses affaires internes, dignes d'un soap. Et au final, Joey Belladonna reprend le micro, vingt ans après avoir été viré.
A l'écoute de l'album, je me dis juste que John Bush convient bien mieux à ce type de musique que Joey. L'actuel chanteur d'Anthrax force sa voix pour la rendre plus rauque, plus épaisse mais c'est encore trop fin ! Il suffit d'entendre les morceaux avec Dan Nelson en 2008 pour s'apercevoir du fossé qui oppose Joey avec un chanteur ayant une voix plus actuelle. Perdre John Bush a été une grande erreur pour Anthrax, Joey n'étant qu'un pur choix politique et commercial. S'il ne faisait pas l'affaire en 1992 pour « Sound Of White Noise », comment pourrait-il le faire aujourd'hui ?
Bref, je crois vraiment que « Worship Music » aurait gagné à avoir un chanteur au timbre plus actuel. La majorité des chansons sont bonnes, certaines sortant du lot comme « Fight `em Till You Can't », « Earth On Hell » avec son blast beat ou bien le groovy « The Devil You Know ». Le disque manque quand même de tempos rapides ce qui devient un brin trop linéaire à la longue. Quand aux courts « Worship », « Hymn 1 » et « Hymn 2 », ils ne servent absolument à rien. Tout juste les cordes de « Hymn 1 » rappellent brièvement « Be All, End All ». Un vrai titre supplémentaire aurait été le bienvenu plutôt que ces trois interludes (il y a un bonus track à la fin de « Revolution Screams »).
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stefan TOP 50 COMMENTATEURS sur 6 octobre 2011
Format: CD Achat vérifié
J'ai attendu... Attendu parce que je n'y croyais pas...

Huit ans plus tôt, We've Come for You All avait fait son petit effet... Avant de vieillir prématurément (fou ce que cet album est difficilement écoutable aujourd'hui)...

Depuis, le mélodrame constant qu'est le line-up d'Anthrax (et la position de vocaliste en particulier) a connu moult rebondissements jusqu'au ré-adoubement de Joey "Where's My Wig, Man?!" Belladonna pour la commémoration dite du "Big 4" et, donc, l'album ici présent.

Worship Music, titre idiot et pochette idoine, est donc cet inattendu et bienvenue retour en forme des heavy/thrashers New Yorkais. Un album maintes fois remis sur l'ouvrage et finalement offert au monde. On y retrouve tout ce qui fit Anthrax dans le passé : du heavy metal, du speed metal, du thrash metal, du groove metal et même du hard rock pour un résultat qui dépasse les espérances les plus folles.

Déjà, les deux singles (The Devil You Know, Fight `Em `Til You Can't) sont d'imparables machines de guerre aux refrains se gravant durablement dans l'occiput de l'auditeur... Bons augures... D'autant que le reste (exception faite - peut-être - d'un Revolution Screams qui aurait mérité un drastique raccourcicement) est à l'avenant.

De fait, la cuvée 2011 d'Anthrax vaut AVANT TOUT pour l'incroyable qualité des compositions. Bien d'autres groupes thrashent plus fort, jouent plus vite, crient plus puissamment... Anthrax (son divin chauve en tête) se contente de nous offrir une putain de grande collection de chansons, cohérente, habile... La marque de vieux singes roués à tous les tours.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hellblazer TOP 100 COMMENTATEURS sur 21 septembre 2011
Format: CD
Huit ans de gestation, enregistré avec Dan Nelson, celui-ci viré, John Bush rembauché en interim, reparti entretemps, Joey Belladonna revenu puis testé sur une tournée de reformation, avant que Worship Music ne soit ré-enregistré avec lui. Ce qui a permis au combo non seulement de tester les titres en live, mais en plus de donner au bon vieux Joey l'occasion de s'approprier cet album, et enfin de solidifier les compos lors de la ré-écriture d'une bonne partie du disque. Dire que les new-yorkais étaient attendus au tournant est un violent euphémisme, tant leur crédibilité en avait pris un coup avec les multiples revirements précités. et boum, voilà Worship Music l'arlésienne qui débaroule tout de mêm, juste avant d'être classé cousin de Chinese Democracy. 14 titres + un bonus sur l'édition limitée.

Quid du contenu de ce tant attendu opus ?

Worship rescussite une habitude qui a tendance à se perdre : la bonne vieille intro qui met le ton en faisant monter la pression sur une ambiance fantomatique ou des larsens éthérés previennent l'auditeur que ça va décoiffer. Ca démarre donc pied au plancher sur une rythmique 100% trash avec un Earth on Hell qui résume plutôt bien le grand écart que fait le groupe entre passé (époque Belladonna et ses galettes fondatrices) et futur (époque Bush et son énergie créative pour une version plus moderne d'Anthrax).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?