Yo La Tengo

Top albums (Voir les 85)


CD: €11.90  |  MP3: €19.59
CD: €9.22
CD: €15.24  |  MP3: €9.89
CD: €12.99  |  MP3: €9.89
CD: €21.03  |  MP3: €8.99
CD: €15.05  |  MP3: €9.99
CD: €10.06  |  MP3: €9.89
CD: €14.82  |  MP3: €9.99
Vinyle: €13.69
Voir les 85 albums de Yo La Tengo

Yo La Tengo : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 367
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Yo La Tengo
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

En 1984, le couple Ira Kaplan (guitare et chant) et Georgia Hubley (batterie) installé à Hoboken dans le New Jersey, forme le noyau central du groupe Yo La Tengo qui comprend également James McNew (bassiste régulier), Dave Schramm (guitariste occasionnel), Stephan Wichnewski et Mike Lewis parmi une succession d'instrumentistes.

Entre deux eaux

Les premiers albums Ride the Tiger (1986) et New Wave Hot Dogs (1987) montrent les tendances du groupe se situant dans le prolongement du Velvet Underground attiré, tout autant par un rock expérimental et torturé que par les chansons pop. President Yo ... Lire la suite

En 1984, le couple Ira Kaplan (guitare et chant) et Georgia Hubley (batterie) installé à Hoboken dans le New Jersey, forme le noyau central du groupe Yo La Tengo qui comprend également James McNew (bassiste régulier), Dave Schramm (guitariste occasionnel), Stephan Wichnewski et Mike Lewis parmi une succession d'instrumentistes.

Entre deux eaux

Les premiers albums Ride the Tiger (1986) et New Wave Hot Dogs (1987) montrent les tendances du groupe se situant dans le prolongement du Velvet Underground attiré, tout autant par un rock expérimental et torturé que par les chansons pop. President Yo La Tengo (1989) sert d'épitomé à cette période.

En 1990 sort la collection pop-folk acoustique Fakebook, incluant des reprises de The Kinks ou The Flamin' Groovies et autres perles obscures, suivi du plus bruyant May I Sing With Me (1992). Signé par le label Matador, Yo La Tengo atteint ensuite la plénitude avec les albums Painful (1993) et I Can Hear the Heart Beating As One (1996), développant des climats contrastés, entre illuminations pop et orages rock.

Majeur et indépendant

Régulièrement salué par la critique comme un groupe indépendant majeur, Yo La Tengo draîne un public fidèle qui se rue sur Summer Sun (2003), I Am Not Afraid of You and I Will Beat Your Ass (2006) et Popular Songs (2009). Devenu malgré lui une sorte d'institution, Yo La Tengo se porte bonheur tout seul en sortant son 13ème album studio en 2013. Fade est disponible dès le 15 janvier.

Entre autres activités underground, Yo La Tengo a interprété The Velvet Underground dans le film I Shot Andy Warhol (1996), servi de groupe de scène pour The Kinks en 2000, réalisé un album à la mémoire du réalisateur marin Jean Painlevé (The Sounds of the Sounds of Science en 2002), et a repris un titre de Sun Ra (« Nuclear War »). L'oeuvre est compilée dans Prisoners of Love: a Smattering of Scintillating Senescent Songs 1985-2003 et son pendant de raretés, A Smattering of Outtakes and Rarities 1985-2003, ainsi que Fuckbook (2009), une collection de reprises publiée sous le nom de Condo Fucks. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

En 1984, le couple Ira Kaplan (guitare et chant) et Georgia Hubley (batterie) installé à Hoboken dans le New Jersey, forme le noyau central du groupe Yo La Tengo qui comprend également James McNew (bassiste régulier), Dave Schramm (guitariste occasionnel), Stephan Wichnewski et Mike Lewis parmi une succession d'instrumentistes.

Entre deux eaux

Les premiers albums Ride the Tiger (1986) et New Wave Hot Dogs (1987) montrent les tendances du groupe se situant dans le prolongement du Velvet Underground attiré, tout autant par un rock expérimental et torturé que par les chansons pop. President Yo La Tengo (1989) sert d'épitomé à cette période.

En 1990 sort la collection pop-folk acoustique Fakebook, incluant des reprises de The Kinks ou The Flamin' Groovies et autres perles obscures, suivi du plus bruyant May I Sing With Me (1992). Signé par le label Matador, Yo La Tengo atteint ensuite la plénitude avec les albums Painful (1993) et I Can Hear the Heart Beating As One (1996), développant des climats contrastés, entre illuminations pop et orages rock.

Majeur et indépendant

Régulièrement salué par la critique comme un groupe indépendant majeur, Yo La Tengo draîne un public fidèle qui se rue sur Summer Sun (2003), I Am Not Afraid of You and I Will Beat Your Ass (2006) et Popular Songs (2009). Devenu malgré lui une sorte d'institution, Yo La Tengo se porte bonheur tout seul en sortant son 13ème album studio en 2013. Fade est disponible dès le 15 janvier.

Entre autres activités underground, Yo La Tengo a interprété The Velvet Underground dans le film I Shot Andy Warhol (1996), servi de groupe de scène pour The Kinks en 2000, réalisé un album à la mémoire du réalisateur marin Jean Painlevé (The Sounds of the Sounds of Science en 2002), et a repris un titre de Sun Ra (« Nuclear War »). L'oeuvre est compilée dans Prisoners of Love: a Smattering of Scintillating Senescent Songs 1985-2003 et son pendant de raretés, A Smattering of Outtakes and Rarities 1985-2003, ainsi que Fuckbook (2009), une collection de reprises publiée sous le nom de Condo Fucks. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

En 1984, le couple Ira Kaplan (guitare et chant) et Georgia Hubley (batterie) installé à Hoboken dans le New Jersey, forme le noyau central du groupe Yo La Tengo qui comprend également James McNew (bassiste régulier), Dave Schramm (guitariste occasionnel), Stephan Wichnewski et Mike Lewis parmi une succession d'instrumentistes.

Entre deux eaux

Les premiers albums Ride the Tiger (1986) et New Wave Hot Dogs (1987) montrent les tendances du groupe se situant dans le prolongement du Velvet Underground attiré, tout autant par un rock expérimental et torturé que par les chansons pop. President Yo La Tengo (1989) sert d'épitomé à cette période.

En 1990 sort la collection pop-folk acoustique Fakebook, incluant des reprises de The Kinks ou The Flamin' Groovies et autres perles obscures, suivi du plus bruyant May I Sing With Me (1992). Signé par le label Matador, Yo La Tengo atteint ensuite la plénitude avec les albums Painful (1993) et I Can Hear the Heart Beating As One (1996), développant des climats contrastés, entre illuminations pop et orages rock.

Majeur et indépendant

Régulièrement salué par la critique comme un groupe indépendant majeur, Yo La Tengo draîne un public fidèle qui se rue sur Summer Sun (2003), I Am Not Afraid of You and I Will Beat Your Ass (2006) et Popular Songs (2009). Devenu malgré lui une sorte d'institution, Yo La Tengo se porte bonheur tout seul en sortant son 13ème album studio en 2013. Fade est disponible dès le 15 janvier.

Entre autres activités underground, Yo La Tengo a interprété The Velvet Underground dans le film I Shot Andy Warhol (1996), servi de groupe de scène pour The Kinks en 2000, réalisé un album à la mémoire du réalisateur marin Jean Painlevé (The Sounds of the Sounds of Science en 2002), et a repris un titre de Sun Ra (« Nuclear War »). L'oeuvre est compilée dans Prisoners of Love: a Smattering of Scintillating Senescent Songs 1985-2003 et son pendant de raretés, A Smattering of Outtakes and Rarities 1985-2003, ainsi que Fuckbook (2009), une collection de reprises publiée sous le nom de Condo Fucks. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page