Yodelice

Top albums



Yodelice : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 95
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Maxim Nucci voit le jour en Ile-de-France en 1979. Passionné très jeune par la musique, il commence l'apprentissage de la guitare et s'inscrit au Conservatoire dans la foulée. Véritablement surdoué, il s'inscrit au Musician Institute of London en 1994 et, lorsqu'il en sort diplômé quelques années plus tard, c'est pour y enseigner à son tour, devenant, de fait, le plus jeune professeur de l'Académie.

Compositeur

Croyant en ses chances de percer, il compose quelques titres et envoie plusieurs démos aux maisons de disques. Ayant attiré l'attention d'Universal Music, il rentre en contact avec ... Lire la suite

Maxim Nucci voit le jour en Ile-de-France en 1979. Passionné très jeune par la musique, il commence l'apprentissage de la guitare et s'inscrit au Conservatoire dans la foulée. Véritablement surdoué, il s'inscrit au Musician Institute of London en 1994 et, lorsqu'il en sort diplômé quelques années plus tard, c'est pour y enseigner à son tour, devenant, de fait, le plus jeune professeur de l'Académie.

Compositeur

Croyant en ses chances de percer, il compose quelques titres et envoie plusieurs démos aux maisons de disques. Ayant attiré l'attention d'Universal Music, il rentre en contact avec Santiago « Santi » Casariego, ex-batteur de La Mano Negra, cousin de Manu Chao et futur maquignon de l'émission Popstars sur M6. C'est d'ailleurs au sein de ce show que débute professionnellement Nucci, en tant qu'arrangeur et réalisateur technique du disque du premier groupe formé à l'occasion de l'émission : L5. Si le succès de ces Spice Girls à la française est fulgurant, mais éphémère, Maxim Nucci profite de cette expérience professionnelle pour enregistrer un premier single solo : « Un Cowboy à Paris ». Sans promotion, sans beaucoup d'originalité et, surtout, sans surprise, le disque passe inaperçu. 

Alive

Si Maxim Nucci accède à la notoriété dans les années qui suivent, c'est davantage pour le couple qu'il forme à la ville avec la chanteuse Jenifer (elle aussi issue d'un show de télé-réalité, mais sur une chaîne concurrente) que pour ses compositions personnelles. En 2003, cependant, on lui demande de composer la bande originale de la comédie musicale Alive. Si l'on y voit un Richard Anconina absolument pas motivé se trémousser et chanter sur de la dance pop, et un Christophe Willem pas encore connu venir faire un caméo musical plutôt réussi, Maxim Nucci s'y voit confier le rôle du jeune premier idéaliste. N'étant pas comédien de formation, le jeune homme passe horriblement mal à l'écran, sauf précisément dans les scènes où il ne lui est demandé que de chanter et dans lesquelles il se montre crédible.

Sans surprise, la bande originale est axée vers un public de jeunes amateurs de R&B et, si certains morceaux surnagent au milieu de cette soupe, force est de constater que les paroles de certaines chansons - « la femme est l'avenir du futur » (sic) - sont aussi consternantes que formatées pour un public ado. Le film est évidemment un échec au box-office comme l'avait été avant lui le fameux Bouge !, formaté pour le public du Hit Machine dans lequel Ophélie Winter, produit estampillé M6 à l'époque y jouait son propre rôle.

Max et Jeni

Si sa participation à Alive constitue une véritable gêne pour Maxim Nucci, elle lui ouvre cependant les portes de la notoriété et lui permet de faire la première partie de Vanessa Paradis, lui offrant l'occasion de se confronter à un vrai public et, surtout, de développer un répertoire personnel plus ambitieux que ses compositions de commande. Avec plus de succès, il contribue à l'écriture de sa compagne : Le Passage et Lunatique. En 2005, une petite apparition dans le film Ne le dis à personne de Guillaume Canet montre qu'il peut se révéler un acteur efficace dès lors qu'on ne le bombarde pas en tête d'affiche et sa participation au film d'Olivier Marchal MR-73 confirme cette impression.

Changement de personnalité

Lancé dans une nouvelle aventure musicale, le compositeur (séparé de Jenifer) reprend le chemin des studios pour un nouvel album, plus intime et personnel. Aussi décide-t-il d'abandonner le nom de Maxim Nucci. Se créant un univers musical imaginaire, Spookland, il s'y personnifie sous les traits de Yodelice, un baladin rêveur aux semelles de vent. Chantant désormais un folk acoustique et doux, Nucci, dont Yodelice devient le nom de scène, se confronte à plusieurs reprises au public parisien, avec un certain succès. Composant avec patience un premier album sous cette identité, album qu'il souhaite fignoler le mieux possible, il en fait partager plusieurs morceaux avec ses fans sur son MySpace officiel.

Publié en mars 2009, le premier album de Yodelice intitulé Tree of Life opte pour une musique folk et acoustique. Le succès arrive par surprise avec le titre « Sunday With A Flu », extrait d'un disque entièrement écrit en anglais. Récompensé par une Victoire de la musique dans la catégorie Album révélation de l'année, Yodelice apparaît maquillé d'une larme et en chapeau melon à plume.

Yodelice a à peine le temps de savourer cette réussite qu'il planche déjà sur son deuxième album enregistré à Los Angeles. Auteur-compositeur, multi instrumentiste et producteur, il conçoit tout de A à Z et met en scène dans ses chansons le personnage du clown Simone. L'album Cardioid influencé par ses modèles anglo-saxons paraît en octobre 2010 avec en appui le titre « MoreThan Meets The Eye » dont la vidéo invite l'actrice Marion Cotillard. Ses deux premiers disques ayant été certifiés platine, Yodelice peut poursuivre son hommage au rock classique l'esprit tranquille avec Square Eyes en octobre 2013. Copyright 2014 Music Story Benjamin D'Alguerre

Maxim Nucci voit le jour en Ile-de-France en 1979. Passionné très jeune par la musique, il commence l'apprentissage de la guitare et s'inscrit au Conservatoire dans la foulée. Véritablement surdoué, il s'inscrit au Musician Institute of London en 1994 et, lorsqu'il en sort diplômé quelques années plus tard, c'est pour y enseigner à son tour, devenant, de fait, le plus jeune professeur de l'Académie.

Compositeur

Croyant en ses chances de percer, il compose quelques titres et envoie plusieurs démos aux maisons de disques. Ayant attiré l'attention d'Universal Music, il rentre en contact avec Santiago « Santi » Casariego, ex-batteur de La Mano Negra, cousin de Manu Chao et futur maquignon de l'émission Popstars sur M6. C'est d'ailleurs au sein de ce show que débute professionnellement Nucci, en tant qu'arrangeur et réalisateur technique du disque du premier groupe formé à l'occasion de l'émission : L5. Si le succès de ces Spice Girls à la française est fulgurant, mais éphémère, Maxim Nucci profite de cette expérience professionnelle pour enregistrer un premier single solo : « Un Cowboy à Paris ». Sans promotion, sans beaucoup d'originalité et, surtout, sans surprise, le disque passe inaperçu. 

Alive

Si Maxim Nucci accède à la notoriété dans les années qui suivent, c'est davantage pour le couple qu'il forme à la ville avec la chanteuse Jenifer (elle aussi issue d'un show de télé-réalité, mais sur une chaîne concurrente) que pour ses compositions personnelles. En 2003, cependant, on lui demande de composer la bande originale de la comédie musicale Alive. Si l'on y voit un Richard Anconina absolument pas motivé se trémousser et chanter sur de la dance pop, et un Christophe Willem pas encore connu venir faire un caméo musical plutôt réussi, Maxim Nucci s'y voit confier le rôle du jeune premier idéaliste. N'étant pas comédien de formation, le jeune homme passe horriblement mal à l'écran, sauf précisément dans les scènes où il ne lui est demandé que de chanter et dans lesquelles il se montre crédible.

Sans surprise, la bande originale est axée vers un public de jeunes amateurs de R&B et, si certains morceaux surnagent au milieu de cette soupe, force est de constater que les paroles de certaines chansons - « la femme est l'avenir du futur » (sic) - sont aussi consternantes que formatées pour un public ado. Le film est évidemment un échec au box-office comme l'avait été avant lui le fameux Bouge !, formaté pour le public du Hit Machine dans lequel Ophélie Winter, produit estampillé M6 à l'époque y jouait son propre rôle.

Max et Jeni

Si sa participation à Alive constitue une véritable gêne pour Maxim Nucci, elle lui ouvre cependant les portes de la notoriété et lui permet de faire la première partie de Vanessa Paradis, lui offrant l'occasion de se confronter à un vrai public et, surtout, de développer un répertoire personnel plus ambitieux que ses compositions de commande. Avec plus de succès, il contribue à l'écriture de sa compagne : Le Passage et Lunatique. En 2005, une petite apparition dans le film Ne le dis à personne de Guillaume Canet montre qu'il peut se révéler un acteur efficace dès lors qu'on ne le bombarde pas en tête d'affiche et sa participation au film d'Olivier Marchal MR-73 confirme cette impression.

Changement de personnalité

Lancé dans une nouvelle aventure musicale, le compositeur (séparé de Jenifer) reprend le chemin des studios pour un nouvel album, plus intime et personnel. Aussi décide-t-il d'abandonner le nom de Maxim Nucci. Se créant un univers musical imaginaire, Spookland, il s'y personnifie sous les traits de Yodelice, un baladin rêveur aux semelles de vent. Chantant désormais un folk acoustique et doux, Nucci, dont Yodelice devient le nom de scène, se confronte à plusieurs reprises au public parisien, avec un certain succès. Composant avec patience un premier album sous cette identité, album qu'il souhaite fignoler le mieux possible, il en fait partager plusieurs morceaux avec ses fans sur son MySpace officiel.

Publié en mars 2009, le premier album de Yodelice intitulé Tree of Life opte pour une musique folk et acoustique. Le succès arrive par surprise avec le titre « Sunday With A Flu », extrait d'un disque entièrement écrit en anglais. Récompensé par une Victoire de la musique dans la catégorie Album révélation de l'année, Yodelice apparaît maquillé d'une larme et en chapeau melon à plume.

Yodelice a à peine le temps de savourer cette réussite qu'il planche déjà sur son deuxième album enregistré à Los Angeles. Auteur-compositeur, multi instrumentiste et producteur, il conçoit tout de A à Z et met en scène dans ses chansons le personnage du clown Simone. L'album Cardioid influencé par ses modèles anglo-saxons paraît en octobre 2010 avec en appui le titre « MoreThan Meets The Eye » dont la vidéo invite l'actrice Marion Cotillard. Ses deux premiers disques ayant été certifiés platine, Yodelice peut poursuivre son hommage au rock classique l'esprit tranquille avec Square Eyes en octobre 2013. Copyright 2014 Music Story Benjamin D'Alguerre

Maxim Nucci voit le jour en Ile-de-France en 1979. Passionné très jeune par la musique, il commence l'apprentissage de la guitare et s'inscrit au Conservatoire dans la foulée. Véritablement surdoué, il s'inscrit au Musician Institute of London en 1994 et, lorsqu'il en sort diplômé quelques années plus tard, c'est pour y enseigner à son tour, devenant, de fait, le plus jeune professeur de l'Académie.

Compositeur

Croyant en ses chances de percer, il compose quelques titres et envoie plusieurs démos aux maisons de disques. Ayant attiré l'attention d'Universal Music, il rentre en contact avec Santiago « Santi » Casariego, ex-batteur de La Mano Negra, cousin de Manu Chao et futur maquignon de l'émission Popstars sur M6. C'est d'ailleurs au sein de ce show que débute professionnellement Nucci, en tant qu'arrangeur et réalisateur technique du disque du premier groupe formé à l'occasion de l'émission : L5. Si le succès de ces Spice Girls à la française est fulgurant, mais éphémère, Maxim Nucci profite de cette expérience professionnelle pour enregistrer un premier single solo : « Un Cowboy à Paris ». Sans promotion, sans beaucoup d'originalité et, surtout, sans surprise, le disque passe inaperçu. 

Alive

Si Maxim Nucci accède à la notoriété dans les années qui suivent, c'est davantage pour le couple qu'il forme à la ville avec la chanteuse Jenifer (elle aussi issue d'un show de télé-réalité, mais sur une chaîne concurrente) que pour ses compositions personnelles. En 2003, cependant, on lui demande de composer la bande originale de la comédie musicale Alive. Si l'on y voit un Richard Anconina absolument pas motivé se trémousser et chanter sur de la dance pop, et un Christophe Willem pas encore connu venir faire un caméo musical plutôt réussi, Maxim Nucci s'y voit confier le rôle du jeune premier idéaliste. N'étant pas comédien de formation, le jeune homme passe horriblement mal à l'écran, sauf précisément dans les scènes où il ne lui est demandé que de chanter et dans lesquelles il se montre crédible.

Sans surprise, la bande originale est axée vers un public de jeunes amateurs de R&B et, si certains morceaux surnagent au milieu de cette soupe, force est de constater que les paroles de certaines chansons - « la femme est l'avenir du futur » (sic) - sont aussi consternantes que formatées pour un public ado. Le film est évidemment un échec au box-office comme l'avait été avant lui le fameux Bouge !, formaté pour le public du Hit Machine dans lequel Ophélie Winter, produit estampillé M6 à l'époque y jouait son propre rôle.

Max et Jeni

Si sa participation à Alive constitue une véritable gêne pour Maxim Nucci, elle lui ouvre cependant les portes de la notoriété et lui permet de faire la première partie de Vanessa Paradis, lui offrant l'occasion de se confronter à un vrai public et, surtout, de développer un répertoire personnel plus ambitieux que ses compositions de commande. Avec plus de succès, il contribue à l'écriture de sa compagne : Le Passage et Lunatique. En 2005, une petite apparition dans le film Ne le dis à personne de Guillaume Canet montre qu'il peut se révéler un acteur efficace dès lors qu'on ne le bombarde pas en tête d'affiche et sa participation au film d'Olivier Marchal MR-73 confirme cette impression.

Changement de personnalité

Lancé dans une nouvelle aventure musicale, le compositeur (séparé de Jenifer) reprend le chemin des studios pour un nouvel album, plus intime et personnel. Aussi décide-t-il d'abandonner le nom de Maxim Nucci. Se créant un univers musical imaginaire, Spookland, il s'y personnifie sous les traits de Yodelice, un baladin rêveur aux semelles de vent. Chantant désormais un folk acoustique et doux, Nucci, dont Yodelice devient le nom de scène, se confronte à plusieurs reprises au public parisien, avec un certain succès. Composant avec patience un premier album sous cette identité, album qu'il souhaite fignoler le mieux possible, il en fait partager plusieurs morceaux avec ses fans sur son MySpace officiel.

Publié en mars 2009, le premier album de Yodelice intitulé Tree of Life opte pour une musique folk et acoustique. Le succès arrive par surprise avec le titre « Sunday With A Flu », extrait d'un disque entièrement écrit en anglais. Récompensé par une Victoire de la musique dans la catégorie Album révélation de l'année, Yodelice apparaît maquillé d'une larme et en chapeau melon à plume.

Yodelice a à peine le temps de savourer cette réussite qu'il planche déjà sur son deuxième album enregistré à Los Angeles. Auteur-compositeur, multi instrumentiste et producteur, il conçoit tout de A à Z et met en scène dans ses chansons le personnage du clown Simone. L'album Cardioid influencé par ses modèles anglo-saxons paraît en octobre 2010 avec en appui le titre « MoreThan Meets The Eye » dont la vidéo invite l'actrice Marion Cotillard. Ses deux premiers disques ayant été certifiés platine, Yodelice peut poursuivre son hommage au rock classique l'esprit tranquille avec Square Eyes en octobre 2013. Copyright 2014 Music Story Benjamin D'Alguerre


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page