Youth & Young Manhood a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 6,49
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : b68solutionsfr
Ajouter au panier
EUR 6,53
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Ajouter au panier
EUR 9,01
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Media Vortex
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,19

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Youth & Young Manhood
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Youth & Young Manhood Import


Prix : EUR 6,51 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Vendu par Edealcity et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
36 neufs à partir de EUR 1,92 18 d'occasion à partir de EUR 0,92 1 de collection à partir de EUR 10,87

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.
EUR 6,51 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock. Vendu par Edealcity et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Kings of Leon

Discographie

Image de l'album de Kings of Leon

Photos

Image de Kings of Leon

Biographie

Elevés dans la plus stricte tradition religieuse, Caleb, Nathan et Jared Followill passent leur enfance sur les routes du Sud des Etats-Unis pour suivre leur père, prêcheur itinérant de l'Eglise Pentecôtiste Unie américaine, dans ses divers déplacements. En 1998, peu après le divorce des leurs parents, les trois frères ... Plus de détails sur la Page Artiste Kings of Leon

Visitez la Page Artiste Kings of Leon
32 albums, 11 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Youth & Young Manhood + Because Of The Times + Only By The Night
Prix pour les trois: EUR 20,39

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (7 juillet 2003)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B0000CEOWP
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (14 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 34.333 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Descriptions du produit

KINGS OF LEON Youth & Young Manhood (2003 UK 11-track CD album includes the singles Wasted Time California Waiting &Mollys Chambers plus Hidden Track Talihina Sky with fold-out picture sleeve HMD27JC)

Critique

Formés trois ans auparavant à Nashville, c’est finalement en 2003 que les Kings of Leon publient Youth and Young Manhood, leur premier album écrit à six mains, avec l’aide du génial producteur Angelo Petraglia. Nourris par la mythologie rock de leur nouvelle ville de résidence, les trois frères et leur cousin Matthew, vingt ans d’âge moyen à l’époque, livrent une série de titres directement influencés par leurs racines sudistes. Sous le soleil américain, l’album voit défiler les plaines du Tennessee à mesure que les guitares de la fratrie Followill s’usent sur les bancs de la maison familiale.

Marquées au fer rouge par la voix éraillée de Caleb, « Happy Alone », la très bluesy « O Dusty », les brulantes « Spiral Staircase » et « Wasted Time » allient riffs grinçants et hurlements plaintifs sur fond de percussions rocambolesques dignes du rythme des trains du Far West. Tantôt enragés, tantôt abattus, les Kings of Leon jonglent parfaitement entre mélodies hystériques et longues ballades désespérées, comme la magnifique « Trani ».

Déjà présente sur l’EP Holy Roller Novocaine paru quelques mois avant Youth and Young Manhood, la sulfureuse « Molly’s Chambers » où Caleb martèle de son timbre rocailleux « You want it, she’s got it, Molly’s Chambers is gonna change your mind » dépasse d’une tête les autres morceaux grâce à son explosif solo de guitare. Un premier album dictatorial et surprenant, qui promet un bel avenir aux jeunes monarques en herbe.



Ondine Benetier - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par PlanetGong le 11 juin 2005
Format: CD
Le début du 21ème siècle aura été marqué par une vague de premiers albums rock'n'roll prometteurs. De ceux que le NME a ainsi nommé sans imagination "New Rock Revolution", les Kings Of Leon sont certainement les plus originaux. Ces quatre barbus chevelus de la même famille (trois frangins et un cousin) à l'accent sudiste marmonné ont apporté une touche rustique au mouvement en jouant du Creedence Clearwater Revival façon Strokes. Ces Followill (Nathan l'aîné à la batterie, Caleb le guitariste chanteur à voix de grand-mère clopeuse, Matthew le jeune soliste et le cousin Jared à la basse) ont néanmoins suscité quelques réserves à la sortie de cet excellent premier album. L'histoire - des fils de pasteur alcoolique deviennent des rock stars - est trop belle. Surtout, qui est cet Angelo qui co-signe et co-produit (avec Ethan Johns) tous leurs morceaux? Kings Of Leon sont ils, à l'image des Monkees dans les années soixante, un groupe fantôme qui n'écrit pas et ne joue pas ses morceaux? Les premiers concerts - plutôt médiocres - du groupe ont dissipé ces doutes (oui ils jouent, oui Caleb chante) sans pour autant convaincre... affaire à suivre. Concentrons nous plutôt sur ce formidable Youth And Young Manhood qui restera très longtemps dans nos mémoires mais aussi, on le craint, un sommet insurpassable à l'avenir pour le quatuor.
Tous les morceaux de cet album auraient pu sortir en single. Tous possèdent une mélodie pop accrocheuse et un riff monstrueux.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par PlanetGong le 9 juin 2005
Format: CD
Le début du 21ème siècle aura été marqué par une vague de premiers albums rock'n'roll prometteurs. De ceux que le NME a ainsi nommé sans imagination "New Rock Revolution", les Kings Of Leon sont certainement les plus originaux. Ces quatre barbus chevelus de la même famille (trois frangins et un cousin) à l'accent sudiste marmonné ont apporté une touche rustique au mouvement en jouant du Creedence Clearwater Revival façon Strokes. Ces Followill (Nathan l'aîné à la batterie, Caleb le guitariste chanteur à voix de grand-mère clopeuse, Matthew le jeune soliste et le cousin Jared à la basse) ont néanmoins suscité quelques réserves à la sortie de cet excellent premier album. L'histoire - des fils de pasteur alcoolique deviennent des rock stars - est trop belle. Surtout, qui est cet Angelo qui co-signe et co-produit (avec Ethan Johns) tous leurs morceaux? Kings Of Leon sont ils, à l'image des Monkees dans les années soixante, un groupe fantôme qui n'écrit pas et ne joue pas ses morceaux? Les premiers concerts - plutôt médiocres - du groupe ont dissipé ces doutes (oui ils jouent, oui Caleb chante) sans pour autant convaincre... affaire à suivre. Concentrons nous plutôt sur ce formidable Youth And Young Manhood qui restera très longtemps dans nos mémoires mais aussi, on le craint, un sommet insurpassable à l'avenir pour le quatuor.
Tous les morceaux de cet album auraient pu sortir en single. Tous possèdent une mélodie pop accrocheuse et un riff monstrueux.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cliente Amazon le 5 mai 2004
Format: CD
Les Kings of Leon ont se sont installé avec autorité sur le trône du rock rétro. Ils ont réussi à lui donner le son le plus authentique, accrocheur et vivant depuis que les Stroke ont ouvert cette nouvelles piste. On sent bien les influences de Lynyrd Skynyrd et des Creedence.
Si vous aimez cet album, penchez vous également sur l'EP qui a lancé la carrière de cette jeune promesse du rock. Les versions de "California Waiting", "Molly's chamber" et "Holy roller novocaine" ont un son beaucoup plus brut qui colle mieux avec leur genre musical et leur attitude.
Depuis que j'ai écouté cet album je n'ai pas réussi à décrocher... vivement le suivant!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Darko TOP 50 COMMENTATEURS le 8 mai 2014
Format: CD
J'avais vu passé les Kings of Leon à leurs débuts, en 2003, sans m'y intéresser plus que ça, pour constater aujourd'hui, 10 années et 6 albums plus tard, qu'ils sont toujours là, fidèles au poste et le moins que l'on puisse dire à la lecture des différents avis des amazonautes c'est que le groupe ne laisse pas indifférent avec des avis discordants et parfois très tranchés . Alors j'ai fini par me laisser tenter par leur 1er album....pour voir.....

les références citées pour qualifier la musique du groupe apparaissent souvent diverses et variées et pas forcement toujours très rassurantes : CCR, U2 (?!?), Strokes, Libertines, Bruce Springsteen, Killer....S'agissant de ce premier album, le moins sujet à polémique, la référence aux Strokes semble assez pertinente, à condition d'ajouter qu'il s'agit là de Strokes plus roots, moins urbains et policés, des Strokes ruraux en quelque sorte, avec des racines sudistes plus profondes susceptibles d'expliquer leur longévité, là où leur alter égo new-yorkais ont depuis longtemps sombré et ce en dépit d'une production épisodique sans grand intérêt.

La première écoute laisse un peu sur sa faim car rien ne ressort. Il n'y a pas de titre évident (à part peut-être "Molly's Chambers"). la voix du chanteur est assez déstabilisante, toute en scansion peu mélodique, seules les guitares retiennent l'attention, car à l'évidence ces gars là savent jouer. A la seconde écoute, le paysage sonore commence à se mettre en place.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?