EUR 24,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 3 semaines.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 7,58 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L année du rugby 2014 - nº42 Relié – 3 septembre 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 24,50
EUR 24,50 EUR 18,38

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

ls savaient que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » On pourrait détourner Mark Twain pour résumer la double épopée du RC Toulon de Jonny Wilkinson en Coupe d’Europe et en Top 14, qui restera le fait marquant de cette année 2014. Pour avoir échoué en 2013 dans les dernières minutes de la finale face à Castres à la suite d’un premier titre européen, les Varois étaient parfaitement conscients, en effet, de l’ampleur de la tâche qui les attendait à l’aube d’une saison où le championnat domestique allait se révéler plus intense et plus incertain que jamais.
Mais que dire de la jolie trajectoire des promus, Brive la vraiment gaillarde et Oyonnax la pugnace ? De la tragique descente aux enfers de deux récents champions de France, le Biarritz Olympique et l’USA Perpignan ? Du spectaculaire trou d’air traversé par Toulouse ? Du début de saison poussif de la puissante armada du Racing Métro, avant la fondatrice victoire à Toulouse qui allait le mener en demi-finales ? De la montée en puissance de Montpellier et de la résurrection du champion Castres, qualifié lors de la dernière journée et une nouvelle fois au rendez-vous du Stade de France ? Tout cela est à ranger au rayon des péripéties d’une ANNÉE DU RUGBY 2014 tout entière repeinte en rouge et noir par des Toulonnais en mission.
Pour la première fois depuis 1996 et le doublé de Toulouse, en des temps où la Coupe d’Europe se jouait sans les Anglais et où le championnat hexagonal connaissait les balbutiements du professionnalisme, un club est parvenu à survivre aux écueils de quatre matchs de phases finales. Il le doit à l’extrême qualité de son effectif, au savoir-faire de Bernard Laporte, à la puissance de son pack, à la sobriété de son plan de jeu, et puis aussi à l’étoile qui brillait dans les yeux de son capitaine Jonny Wilkinson, qui tirait là, et des deux pieds, ses toutes dernières cartouches de joueur.
Bien sûr, par contraste, la trajectoire des Tricolores peut sembler bien terne. Deux fois battue à l’automne par des All Blacks et des Springboks d’une grande efficacité, rattrapée par ses doutes à Cardiff après avoir réussi à souffler, en ouverture du Tournoi, la victoire aux Anglais sur un jubilatoire essai de dernière minute – qui suffirait presque à tout lui pardonner –, la jeune équipe de France de Philippe Saint-André avait su, malgré la défaite, clore la compétition sur une note encourageante face aux Irlandais de Brian O’Driscoll, vainqueurs de cette édition. Et puis, il y eut, pour boucler une trop longue saison, une tournée qui devait lui permettre de se donner de nouvelles convictions, à défaut d’une première victoire en Australie depuis 1990. Autant dire que, malgré la très courageuse performance d’un deuxième test petitement perdu, ce fut un fiasco. Mais si, à un an et demi du Mondial qui se tiendra en Angleterre, les Tricolores, descendus à la septième place mondiale, laissèrent transparaître un inquiétant désarroi collectif, ils compteront, comme toujours, sur « l’effet Coupe du monde » pour rebondir à temps et, qui sait, pour gagner enfin, puisqu’ils ne veulent pas savoir que c’est impossible.

Biographie de l'auteur

Pierre Michel Bonnot est entré à L’Équipe en 1978. Prix Antoine- Blondin du Tour de France et auteur de nombreux ouvrages sur le golf et le tennis, c’est un grand spécialiste du rugby. Il a ainsi couvert tous les Tournois depuis 1980 et toutes les éditions de la Coupe du monde depuis sa création, en 1987, et accompagné l’équipe de France sur plus de deux cents test-matches en Europe et lors de tournées dans l’hémis phère Sud. Pour cette quarante-deuxième édition de l'Année du rugby, Pierre Michel Bonnot a collaboré avec son confrère Aurélien Bouisset, qui a couvert la Coupe d'Europe et le Top 14 pour l'Equipe.
 




Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 7,58
Vendez L année du rugby 2014 - nº42 contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 7,58, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?