Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La biodynamie dans la viticulture Broché – 9 janvier 2008


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 9 janvier 2008
"Veuillez réessayer"
EUR 30,00

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015


Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction :

«Seule, dans le règne végétal, la vigne nous rend intelligible ce qu'est la vraie saveur de la terre.
Elle ressent, exprime par la grappe les secrets du sol.»

Colette

Vous dînez un soir chez ses amis, et vous partez avec un violent mal de tête, accompagné la nuit de lancinantes brûlures d'estomac.
Ne cherchez pas, vous avez bu un vin chaptalisé à l'excès et un autre ou le même, dans lequel les sulfites ont été largement utilisés, provoquant ce mal de tête.
Ce sont là des maux apparents. Mais il y a plus grave.
Les méthodes de culture, évoluent depuis les années 50 de façon particulièrement dramatique pour les sols, les nappes phréatiques, la qualité des vins et la santé des consommateurs, par un usage immodéré des produits chimiques de synthèse sous forme de pesticides, engrais, désherbants de toutes sortes.
Il est urgent que le consommateur prenne conscience de cet assassinat programmé et qu'il amorce un recul par des choix plus judicieux de ce qu'il consomme.
Il faut se poser des questions :
° Comment expliquer qu'aujourd'hui en 2007 certains vignerons du Beaujolais n'aient plus rien à vendre tellement leurs vins sont recherchés, alors qu'il suffit de se promener dans ce même Beaujolais pour rencontrer un peu partout des vignes abandonnées ou arrachées ?
Ceci ne s'applique du reste pas qu'au Beaujolais, mais à presque tous les vignobles français, à un degré moindre, il est vrai. En son temps déjà, Virgile ne disait-il pas en parlant des vignerons : Ils seraient trop heureux s'ils connaissaient tous leurs moyens de prospérité.
° Comment expliquer que beaucoup de levures dites sèches, vendues aux vignerons qui ont désherbé et traité leurs vignes, pour palier l'absence de levures indigènes, proviennent d'Afrique du Sud où elles sont extraites d'un cépage interdit en France, le noah ?
° Comment expliquer qu'autant de fonctionnaires et d'intermédiaires soient là pour perturber le travail des 100 000 vignerons français ? Des réglementations sont toujours ajoutées aux précédentes, sans révisions ni retraits ?
Et maintenant Bruxelles s'en mêle !
° Comment expliquer que le vigneron qui désire planter des vignes en sélection massale soit sujet à autant de complications administratives, parce que la règle officielle est la sélection clonale, faite pour l'uniformisation ?
° Comment expliquer que la définition du vin (boisson provenant exclusivement de la fermentation du raisin ou du jus de raisin frais) soit bafouée par l'autorisation d'ajout de quantités de produits chimiques, SO2, enzymes, sels alcalins, nutriments, acidifiants, désacidifiants, colles, ferments et levures sèches, sucres, alcool, stabilisants etc. ?


Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?