Du bon usage de la torture et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 11,99

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 5,88
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Du bon usage de la torture sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Du bon usage de la torture : Ou comment les démocraties justifient l'injustifiable [Broché]

Michel Terestchenko
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
Prix : EUR 19,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 19 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 9,99  
Broché EUR 19,00  
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,88
Vendez Du bon usage de la torture : Ou comment les démocraties justifient l'injustifiable contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,88, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

2 octobre 2008 Cahiers libres
Depuis le 11 septembre 2001, la torture est devenue, aux Etats-Unis, une pratique d'Etat politiquement et juridiquement justifiée par la " guerre globale contre la terreur ". Mais on sait moins, en Europe, qu'elle y a également fait l'objet d'une légitimation morale : pour d'éminents penseurs américains, la torture serait un mal nécessaire, voire un bien, dans certaines situations de menace extrême. Comment comprendre cette dramatique régression de la " première démocratie " ? La réponse à cette question est moins évidente qu'il n'y paraît. D'où l'importance de cet essai, dans lequel Michel Terestchenko l'affronte dans toutes ses dimensions. Historique d'abord, car les techniques d'" interrogatoire coercitif " sont le fruit de recherches scientifiques entreprises par l'US Army dès les années 1950. Juridique ensuite, avec les justifications légalisées par le Congrès américain, qui a permis la création d'un véritable archipel mondial de la torture. Philosophique et morale, enfin et surtout, avec une réfutation serrée de l'" idéologie libérale de la torture ". L'auteur explique notamment pourquoi son argument central, l'hypothèse de la " bombe à retardement " justifiant la torture de l'individu qui l'a posée, n'est en réalité qu'une fable perverse, popularisée notamment par la série télévisée " 24 heures ". Ainsi légitimée, démontre l'auteur, la torture devient le venin de la démocratie : en acceptant de briser les corps des hommes et des femmes " ennemis ", elle mine inévitablement les principes mêmes de l'Etat de droit, corrompant la société tout entière.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Du bon usage de la torture : Ou comment les démocraties justifient l'injustifiable + Un si fragile vernis d'humanité : Banalité du mal, banalité du bien + Soumission à l'autorité
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Michel Terestchenko, Maître de conférences de philosophie à l'université de Reims, est l'auteur de plusieurs ouvrages de philosophie morale et politique, dont Un si fragile vernis d'humanité. Banalité du mal, banalité du bien (La Découverte/Poches, 2007), salué comme l'un des essais les plus importants de l'année 2005. Il est également l'auteur du blog michel-terestchenko.blog spot.com

Détails sur le produit

  • Broché: 215 pages
  • Editeur : Editions La Découverte (2 octobre 2008)
  • Collection : Cahiers libres
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2707149837
  • ISBN-13: 978-2707149831
  • Dimensions du produit: 21,8 x 13,6 x 2,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 230.802 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Maître de conférences de philosophie à l'université de Reims et à l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en Provence. Derniers ouvrages parus, Un si fragile vernis d'humanité, banalité du mal, banalité du bien (La Découverte/Poche, Paris, 2007), Du bon usage de la torture ou comment les démocraties justifient l'injustifiable (La Découverte, Paris, 2008). Auteur d'un blog : http://michel-terestchenko.blogspot.fr/

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une démonstration remarquable 6 juin 2009
Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Broché|Achat vérifié
J'avais déjà été très impressionné par le précédent ouvrage de Michel Terestchenko, « Un si fragile vernis d'humanité. Banalité du mal, banalité du bien », qui est très certainement le meilleur livre que j'ai lu ces dernières années, malgré la dureté du sujet.
Et voilà que l'auteur réitère la performance, en s'attaquant de nouveau à un sujet particulièrement difficile et délicat, mais de pleine actualité, posant la question de la légitimation d'une pratique en principe honnie de notre civilisation contemporaine, mais qui a pourtant fait parler d'elle récemment à la suite notamment des événements du 11 septembre 2001.

Comment justifier l'injustifiable ? demande l'auteur.
Plutôt que de se contenter de condamner et d'exprimer le dégoût profond que la plupart d'entre-nous ressentons à l'égard de telles pratiques, il se livre à un exercice difficile. Celle de l'argumentation et la démonstration, consistant à rechercher les causes et les arguments des défenseurs de la pratique de la torture, pour mieux en invalider les hypothèses. Et la démonstration est très convaincante.
Le postulat de base est que la torture, ou les « interrogatoires coercitifs » seraient justifiés dans les cas exceptionnels, tels que théorisés dans le paradigme de « la bombe à retardement ».
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une grave question mise à la portée de tous 16 octobre 2008
Format:Broché
Le livre est constitué de deux parties principales : l'une historique où M. Terestchenko expose de manière très détaillée comment la torture s'est introduite (ou plutôt s'est réintroduite) au sein de grandes démocraties comme les USA. Les nombreuses sources sont principalement américaines puisque c'est là-bas que le débat est le plus vif. L'autre est consacrée à l'analyse rigoureuse des arguments présentés par les différents partis. L'un des plus fameux est celui de la « bombe à retardement » que bon nombre ont pu voir illustré par la série' 24h'. Les sources factuelles extrêmement nombreuses ainsi que les apports théoriques nous sont rendus aisément accessibles par l'exposé pédagogique et loyal de l'auteur. Terestchenko a une thèse sur la question, mais il donne tous les éléments pour se faire une propre opinion. Ce livre nous donne à apprendre et à comprendre
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Unvola VOIX VINE
Format:Broché|Achat vérifié
Dans cet Essai Michel Terestchenko décortique toutes les approches, analyses, arguments..., qui peuvent aller dans le sens ou non, de l'usage de la torture.

L'auteur part de l'exemple récent de l'usage de la torture aux Etats-Unis. En effet, un tiers du livre est consacré à recenser et à étudier des exemples de tortures physiques et principalement psychologiques, utilisées par les U.S.A., depuis les attentats terroristes du 11 septembre 2001 à New-York, perpétrés par les Islamistes intégristes d'Al-Qaida.
L'Amérique, à partir de cette période, a déclaré une "guerre globale contre la terreur" aux terroristes Islamistes, s'autorisant à faire usage de techniques humiliantes et dégradantes et/ou de la torture, notamment, dans : la prison d'Abou Ghraib en Irak, dans celle de Guantanamo Bay à Cuba et dans des centres de détention en Afghanistan.
Evidemment, ces "pratiques" sont parfaitement illégales au regard des organismes Internationaux pour la défense des Droits de l'Homme et contre la torture, entre autres, voici un exemple cité par l'auteur, page 29 :

"Ces principes sont au fondement d'une série de normes précises, édictées en particulier par les conventions de Genève relatives au traitement des prisonniers de guerre de 1949 et par la "convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains, ou dégradants", adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU le 10 décembre 1984."

Donc, vis-à-vis du Droit International, ces actes barbares relèvent : du CRIME D'ETAT !
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Format:Broché|Achat vérifié
Les travaux de Michel Terestchenko sont salutaires de par leur clarté et leur exigence intellectuelle. Cet ouvrage ne déroge pas à sa marque de fabrique.
Pourquoi donc s'intéresser à la question de la torture ? En quoi cela nous "concerne t-il" nous qui ne croyons pas toujours être directement concernés par l'usage des ces méthodes" d'interrogatoire". Peut on réellement faire fi de cette méthode si "une bombe devait être désamorcée dans un stade et que la police détenait le terroriste" ?

Ces questions sont abordées selon une argumentation efficace et concrète qui dépasse la posture morale ou le simple "jugement de valeur" superficiel. En s'emparant des questions qui sont posées, en collectant les réponses qui ont été apportées (en faveur ou contre la "légalisation de la torture"), Michel Terestchenko dresse un panorama de la question en le remettant directement dans le contexte de notre époque.
Cela donne à réfléchir, à comprendre, à s'interroger et, in fine, nous fait grandir et nous aide à nous positionner bien loin des "discussions du café du commerce" qu'il sera aisé de défaire à l'occasion.

Un livre formidable donc à lire et relire en prenant des notes et à garder précieusement dans sa bibliothèque.
Merci encore à Michel Terestchenko de nous offrir cette belle leçon de philosophie, d'intelligence et de raison !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?