Acheter d'occasion
EUR 0,94
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Une carte pour l'enfer Poche – 18 octobre 2001

4.3 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 9,70 EUR 0,93

Il y a une édition plus récente de cet article:

Une carte pour l'enfer
EUR 9,60
En stock.

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

En faisant établir une carte de crédit au nom de Shoko sa future épouse, Kazuya, jeune banquier brillant, découvre que celle-ci est sur la liste des personnes insolvables. Persuadé qu'il s'agit d'une erreur, il en parle à Shoko, qui ne parait pas en faire grand cas, mais le lendemain la jeune fille a disparu sans explications.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
La crise financière touche tout le monde ! Au Japon, pays où les salariés sont payés en liquide, la carte de crédit est quelque chose qu'ils ne comprennent pas. Qui peut se douter que cet argent qui sors du distributeur sera un jour à rembourser et avec des intérêts. Cela parait évident pour nous Occidentaux mais dans le pays du soleil levant, de nombreuses personnes se sont retrouvées piégés. Par delà les banques, se greffent des escrocs à la petite semaine chargé de vous faire payer.
C'est cette anecdote qui est le terrain pour cet excellent policier où toutes les intrigues nous entrainent avec passion vers la fin de cet excellent roman !
Remarque sur ce commentaire 10 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Un roman policier qui se lit tout seul, à tel point que j'ai dû me faire violence pour ne pas le lire en une seule traite ! J'ai juste eu un peu de mal à comprendre tous les rouages des systèmes administratifs japonais mais ça n'a gâché en rien le plaisir de lire ce livre. Mais comme toutes les bonnes histoires, celle-ci se termine beaucoup trop vite et j'aurais apprécié quelques pages finales en plus =)
Remarque sur ce commentaire 6 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Miyuki MYABE nous scotche aux basques de l'inspecteur Honma qui, bien qu'en congés maladie, va se retrouver chargé de la recherche d'une fiancée disparue au passé plus que trouble. L'enquête va l'emmener dans tous les quartiers de Tokyo mais aussi dans des provinces plus reculées où le policier va accumuler les rencontres avec une foule de personnages bigarrés à la mémoire sélective.
Dès le début de ce roman, le style du polar "à la japonaise" saute aux yeux : les détails techniques priment sur l'atmosphère générale de l'enquête. S'ensuit un véritable mécano, précis comme une horloge, d'une propreté clinique, presque aseptisé. Miyuki MYABE parvient cependant à garder le lecteur en haleine grâce à une intrigue diabolique sur fond de misère et déchéance sociale. A la manière de Matsumoto, Edogawa ou Nishimura , Miyuki MYABE ne laisse pas de place pour le cigare d'un Colombo, ici il s'agit d'un travail chirurgical : il faut accumuler les détails concordant. Pas d'impressions ; que des faits !
Remarque sur ce commentaire 13 sur 15 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?