undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles3
4,0 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:12,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 mai 2011
Tobie Nathan est professeur de psychologie clinique. Il crée une première consultation d'ethnopsychiatrie en 1980, à l'hôpital Avicenne. Face aux flux migratoires de Maghreb, Italie, Portugal, Afrique subsaharienne; son étude concerne, ici, l'écologie des "jnoun", annexe de cas cliniques.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Peut-on guérir les maladies psychiques ou diagnostiquées comme telles de patients de cultures du Sud, africaines notamment, par les approches psychiatriques développés en Occident? Selon Nathan, expert et pionnier de l'ethnopsychiatrie, pas vraiment ou pas toujours. Pourquoi? Parce que les patients croient dur comme fer avec leur communauté culturelle de diaspora que ces déviances sont le fait de possession ou d'influences maléfiques d'esprits provenant de mondes intermédiaires et qui interagissent avec notre univers à travers leur psychisme. Des histoires de bonne femme, des superstitions ridicules? L'ouvrage de Nathan semble au contraire suggérer que ces domaines sulfureux pour la science actuelle devraient faire l'objet d'une attention plus forte, voire valider leur existence objective, mais l'auteur reste quand même prudent dans son exposé. Les expériences et cas qu'il relate n'en restent pas moins des plus troublants, mais ils seront bien entendu escamotés par l'establishment dogmatique et orthodoxe de la science dite officielle.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2014
Dans la culture occidentale, le diable ou les esprits sont résolument hostiles (Confessions : Mémoires de l'exorciste officiel du Vatican). Pas dans les peuples arabes ou noirs : les humains entretiennent des rapports trop présents avec eux pour cela. Résolument païenne, cette lecture du commerce d'avec les diables offre de fascinantes perspectives sur un monde qui colle et communique au notre et dont nous autres occidentaux ne voulons rien savoir. On pourra compléter cette lecture avec le CD audio du même auteur : Penser l'invisible
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)