• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Amazon rachète votre
article EUR 2,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La conjuration des imbéciles Poche – 1 août 2002


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 16,04
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 49,00 EUR 26,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 9,60
EUR 9,60 EUR 4,53


Découvrez notre boutique 10/18.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La conjuration des imbéciles + Le seigneur des porcheries + Le Festival de la couille et autres histoires vraies
Prix pour les trois: EUR 26,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Amazon.fr

L'aventure éditoriale de La Conjuration des imbéciles mériterait à elle seule qu'on lui consacre un roman, tant elle semble sortir tout droit de l'esprit d'un auteur en mal de publicité. Nous sommes en 1976 et Walker Percy, romancier et universitaire américain, est la cible d'une femme le pressant de lire le manuscrit de son fils, ce dernier s'étant suicidé sept ans plus tôt. Elle le harcèle tant et si bien qu'il s'y plie, d'abord de mauvaise grâce. Mais ce qu'il découvre le stupéfie.
À ma connaissance, écrit-il, Ignatius Reilly [le personnage principal] n'a aucun ancêtre dans la littérature. C'est un Oliver Hardy dément, un Don Quichotte gras, un Thomas d'Aquin pervers.
Percy en est convaincu, l'oeuvre doit être publiée. La Conjuration des imbéciles n'a effectivement pas d'équivalent dans l'univers du roman. Ce livre conte les déboires d'un être inadapté souffrant de la bêtise de son entourage, un garçon pataud aux prises avec ses ennuis gastriques, mais également un esprit supérieur. Éructant son exaspération, il laisse entrevoir ce qu'a sans doute été son auteur, un génial incompris. John Kennedy Toole a reçu, à titre posthume, le prix Pulitzer en 1981 pour cette oeuvre unique. --Lenaïc Gravis et Jocelyn Blériot --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

« Écrit au début des années soixante par un jeune inconnu qui devait se suicider en 1969, à l'âge de trente-deux ans, parce qu'il se croyait un écrivain raté, La Conjuration des imbéciles n'a été éditée qu'en 1980. Le plus drôle dans cette histoire, pour peu qu'on goûte l'humour noir, c'est qu'aussitôt publié, le roman a connu un immense succès outre-Atlantique et s'est vu couronné en 1981 par le prestigieux prix Pulitzer. Une façon pour les Américains de démentir à retardement le pied de nez posthume que leur adressait l'écrivain, plaçant en exergue à son livre cette citation de Swift: "Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui." » - Bernard Le Saux, Le Matin


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,00
Vendez La conjuration des imbéciles contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 448 pages
  • Editeur : 10/18 (1 août 2002)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264034882
  • ISBN-13: 978-2264034885
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,9 x 3,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (117 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.190 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

135 internautes sur 144 ont trouvé ce commentaire utile  Par "sweet-eiram" sur 26 février 2003
Format: Poche
"La Conjuration des Imbéciles" de John Kennedy Toole est sans conteste le livre le plus intelligent que j’aie jamais lu. Son héros, Ignatius Reilly, boursouflé de connaissances incongrues et de boissons hyper caloriques, ne sort pratiquement jamais de sa chambre, menant la vie dure à sa gentille maman et pourrissant l’atmosphère sonore de sa vieille voisine à grands coups de luth... Mais il doit un jour quitter la minuscule maison, la plus petite de la Nouvelle Orléans, pour trouver du travail. Et quand le tyran domestique se frotte à ses contemporains, le monde devient un théâtre improbable rempli d'imbéciles géniaux, de personnages inoubliables, que l’auteur dépeint avec une verve proportionnelle à son immense affection pour eux.
Le reste est indescriptible, il faudrait tout raconter et ce serait dommage de se priver du bonheur de le lire. J’ajouterais simplement un grand coup de chapeau au traducteur, Jean-Pierre Carasso, qui a accompli le miracle de rendre si bien la beauté du style de Kennedy Toole et l’humour noir qui habite tout le texte.
En un mot, c’est un roman génial et fou, jubilatoire à chaque instant, le roman du siècle, sans aucun doute !
7 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
65 internautes sur 72 ont trouvé ce commentaire utile  Par Esteban Miro sur 16 août 2005
Format: Poche
Avez-vous déjà lu un livre essentiellement génial, c'est-à-dire que la lecture de chacune des pages est un bonheur à l'état pur ? Descriptions, dialogues, situations... Tout est absolument excellent. C'est à John Kennedy Toole que l'on doit ce chef d'œuvre, jeune auteur américain qui, persuadé d'être un auteur raté, se donne la mort à la fin des années soixante. Convaincue de l'immense talent de son fils, la mère de John parviendra à rassembler l'ensemble des pages constituant la Conjuration et trouver un éditeur : en 1980, le livre décroche le prestigieux Prix Pulitzer. Un Mozart de la littérature ?
Raconter l'histoire ? Vraiment impossible. Disons, pour la situer, qu'elle se déroule à la Nouvelle-Orléans. Ajoutons, par ailleurs, qu'il s'agit d'un jeune homme, Ignatius J. Reilly. Celui-ci préfère se cloîtrer chez sa mère, à écrire ses réflexions sur de petits cahiers d'écolier. Obèse, paranoïaque et méchant, Ignatius doit malgré tout trouver un emploi suite à un malheureux et onéreux accident de voiture. Et puis, il y a aussi Jones, un Black au cynisme sans limite... Et Mancuso, un flic que la chance fuit à toute vitesse... Sans oublier Marlene, qui voit en son perroquet une ressource financière assurée... Ou encore Monsieur Levy dont la femme est passée maîtresse dans l'art du chantage... Vous l'aurez compris, il est impossible de résumer cette histoire, ou plutôt cet ensemble d'histoires enchevêtrées par une main de maître.
Il faut véritablement le lire pour le croire !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par un lecteur avisé sur 30 novembre 2010
Format: Poche
J'ai découvert la Conjuration des imbéciles il y a quelques années et cette rencontre ne m'a pas laissé indifférent, et je voudrais profiter de ce commentaire pour vous adresser une franche recommandation qui saura toucher ce lecteur sensible avec qui je suppute partager la même communauté d'esprit : La Conjuration, c'est la fresque universel et drôlissime de l'intelligence face au monde moderne - moderne c'est à dire qui détonne pour tout esprit qui commence à sortir de soi et de sa "tranchée d'imaginaires"- le personnage d'Ignatius R. Reilly, est le penchant facétieux et grotesque, hilare et horripilé de toute âme sensible. Loin d'être un simple vieux roman décoré des Amériques, La conjuration est la comédie humaine retrouvée qu'un esprit magnifique à su saisir il y quarante ans,en inventant un personnage que chacun,toute proportion gardée, s'il est attentif et délicat, (et s'il a beaucoup de cet humour qui déride les c.) peut reconnaître au fond de lui. Car ce n'est pas un simple roman que vous avez failli dédaigner, c'est la réincarnation littéraire d'un grand personnage de l'esprit,revêtant ses habits de fête, et qui porta tantôt le nom de Pantagruel, Gargantua, Dom Quichotte, ou autre Bon vitrier... Oui, je n'ai pas honte de le croire, et vous ne tarderez pas à partager mon avis si vous faites preuve d'un peu de discernement que diable! que les élucubrations gastriques de ce roman traverseront les siècles. "Quant aux profanes grimaçant du rictus des sceptiques, qu'ils aillent rejoindre le rang étroit des conjurateurs.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
54 internautes sur 61 ont trouvé ce commentaire utile  Par J. Petit sur 19 janvier 2006
Format: Poche
Je crois n'avoir jamais autant ri d'un personnage que de cet Ignatius, véritable marginal ou s'imaginant comme tel, puritain, goinfre, grossier, intellectuel, il illustre parfaitement les paradoxes du genre humain. Ce roman à tiroir, où tout finalement tourne autour d'Ignatius, est un bijou d'acidité et de drôlerie. Quand je pense qu'il a été écrit dans les années 60, je ne peux m'empêcher d'admirer le talent visionnaire de Kennedy Toole, car rien ne permet de penser que l'histoire ne se déroule pas de nos jours. C'est tout simplement brillant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?